Paroisse de New Bandon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paroisse de New Bandon
Parc provincial de Pokeshaw
Parc provincial de Pokeshaw
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Région Caps, Péninsule acadienne
Subdivision régionale Gloucester
Statut municipal District de services locaux
Maire
Mandat
aucun
aucun
Constitution
Démographie
Population 181 hab. (2011 en diminution)
Densité 1,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 25″ nord, 65° 18′ 58″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 140 m
Superficie 14 548 ha = 145,48 km2
Divers
Langue(s) Français, anglais
Fuseau horaire UTC−04:00
Indicatif +1-506
Code géographique 1315016
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Paroisse de New Bandon

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Paroisse de New Bandon

La paroisse de New Bandon est à la fois une paroisse civile[note 1] et un district de services locaux (DSL) canadien du comté de Gloucester, située au nord du Nouveau-Brunswick. Elle comprend les autorités taxatrices de Black Rock, Burnsville et Pokeshaw.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.
Bandon, en Irlande.

New Bandon est vraisemblablement nommé ainsi car des colons originaire de Bandon, en Irlande, s'y établirent en 1819[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

New Bandon est situé sur la rive sud de la baie des Chaleurs et à l'ouest de la baie de Caraquet, à un peu plus de 15 kilomètres au nord-est de la cité de Bathurst. Le DSL est situé entre la région Chaleur et la Péninsule acadienne, principalement dans la région dite des Caps.

La paroisse de New Bandon est généralement considérée comme faisant partie de l'Acadie[2].

Topographie[modifier | modifier le code]

New Bandon peut être subdivisé en trois régions. À l'ouest du cap aux Meules, le terrain est relativement plat, le littoral régulier et l'altitude est basse. C'est la région de Chaleurs. Entre le cap aux Meules et le village de Grande-Anse, l'altitude est plus élevée, et les falaises sont hautes et irrégulières. C'est la région des Caps. À l'est du territoire, le terrain est bas et par endroit marécageux, c'est la Péninsule acadienne. Finalement, il y a une vaste région sauvage au sud, où il y a quelques vallées et collines.

Les falaises dépassent par endroit les 15 ou 20 mètres. Les principaux caps dans la baie des Chaleurs sont le cap Cranberry et le cap aux Meules. Dans la baie de Caraquet se trouve la pointe des Deux-Rivières.

L'altitude dépasse par endroit les 140 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Il y a principalement trois bassins hydrographiques à New Bandon. Les cours d'eau se dirigent dans la baie des Chaleurs, dans la baie de Caraquet ou dans le golfe du Saint-Laurent.

Le ruisseau Teagues, les ruisseaux Sullivan, Scott, Ellis et Chamberlain, la Petite Rivière Pokeshaw, la rivière Pokeshaw se déversent dans la baie des Chaleurs. La rivière du Nord et la rivière Caraquet se déversent dans la baie de Caraquet, et la Grande Rivière Tracadie se déverse dans le golfe du Saint-Laurent.

Il y a le lac Teagues, au sud-ouest et le lac Goose, à l'est.

Géologie[modifier | modifier le code]

Le sous-sol de New Bandon est composé principalement de roches sédimentaires du groupe de Pictou datant du Pennsylvanien (entre 300 et 311 millions d'années)[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Climat de la Péninsule acadienne.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Rues et quartiers[modifier | modifier le code]

Au bord de la baie des Chaleurs se trouve Janeville, au confluent du ruisseau Teagues. Clifton est situé six kilomètres plus au nord. Quatre kilomètres au nord de ce dernier se trouve Stonehaven, l'ancienne Cap-aux-Meules. Un peu plus à l'est se trouve New Bandon et finalement, à l'embouchure de la rivière Pokeshaw, se trouve le hameau de Pokeshaw. Dans les terres, à environ 6 kilomètres de Clifton, se trouvent les hameaux de Canobie, Canobie Sud, Rocheville et Springfield Settlement. À quatre kilomètres dans l'arrière-pays de Pokeshaw se trouve Black Rock. Une partie de Burnsville est également comprise dans New Bandon.

Histoire[modifier | modifier le code]

La paroisse de New Bandon est située dans le territoire historique des Micmacs, plus précisément dans le district de Gespegeogag, qui comprend le littoral de la baie des Chaleurs[4].

Le village de New Bandon est fondé en 1819 par 70 familles d'immigrants protestants provenant de Bandon, en Irlande[5]. L'établissement prospère et des habitants colonisent ensuite Innishannon et d'autres localités de l'arrière-pays[5]. La paroisse civile est établie en 1831[5].

Un bureau de poste porte le nom d'Agapit entre 1912 et 1933[6].

La municipalité du comté de Gloucester est dissoute en 1966[7]. La paroisse de New Bandon devient un district de services locaux en 1967[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de la paroisse de New Bandon depuis 2001
2001 2006 2011
230 242 181

Administration[modifier | modifier le code]

Comité consultatif[modifier | modifier le code]

En tant que district de services locaux, New Bandon est administré directement par le Ministère des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, secondé par un comité consultatif élu composé de cinq membres dont un président.

Budget et fiscalité[modifier | modifier le code]

Commission de services régionaux[modifier | modifier le code]

La paroisse de New Bandon fait partie de la Région 3[8], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le [9]. Contrairement aux municipalités, les DSL sont représentés au conseil par un nombre de représentants proportionnel à leur population et leur assiette fiscale[10]. Ces représentants sont élus par les présidents des DSL mais sont nommés par le gouvernement s'il n'y a pas assez de présidents en fonction[10]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, l'aménagement local dans le cas des DSL, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[11].

Représentation[modifier | modifier le code]

Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick: La paroisse de New Bandon fait partie de la circonscription de Caraquet, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Hédard Albert, du Parti libéral. Il fut élu en 2003 puis réélu en 2008 et en 2010.

Drapeau du Canada Canada: New Bandon fait partie de la circonscription fédérale d'Acadie—Bathurst. Cette circonscription est représentée à la Chambre des communes du Canada par Yvon Godin, du NPD. Il fut élu lors de l'élection de 1997 contre le député sortant Doug Young, en raison du mécontentement provoqué par une réforme du régime d’assurance-emploi[12].

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

Situation sur une carte des paroisses civiles du comté de Gloucester (certains DSL et municipalités ne sont donc pas montrés).

Ancienne administration paroissiale[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers successifs de la paroisse de New Bandon
Parti Mandat Nom
     Indépendant 1925 - 192? E. H. Good
Jos. S. Dumas[13]
     Indépendant 1931 - 19?? Howard Good
Omer Blanchard[14]

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprise Péninsule, un organisme basé à Tracadie-Sheila faisant partie du réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique de la région[15].

La plupart des gens travaillent au village ou à proximité[15]. L'industrie touristique crée quelques emplois sur place et il y a aussi de nombreux emplois disponibles dans le commerce, l'industrie de la pêche, la fabrication et la fonction publique à Caraquet[15].

Vivre dans la paroisse de New Bandon[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Les élèves francophones bénéficient d'écoles à Grande-Anse, à Saint-Léolin et à Caraquet. La ville de Shippagan compte le CCNB-Péninsule acadienne et un campus de l'Université de Moncton.

Les anglophones bénéficient d'une école à Janeville mais doivent poursuivre leurs éducation à Bathurst de la sixième à la douzième année. Les établissements d'enseignement supérieurs anglophones les plus proches sont à Fredericton ou Miramichi.

Il y a une bibliothèque publique à Caraquet. Le bibliobus du Nord fait toutefois un arrêt à Grande-Anse[16].

Autres services publics[modifier | modifier le code]

Les services et la presque totalité des commerces sont situés à Bathurst ou Caraquet[15].

New Bandon est desservi par les routes 11, 135 et 140. Il y a un port à Stonehaven.

L'église Christ Church est une église anglicane.

La paroisse de New Bandon, comme plusieurs localités de la région Chaleur, partage ou achète plusieurs de ses services. Ainsi, l'aménagement du territoire est de la responsabilité de la Commission d'urbanisme de Belledune[15]. Le service de police est assuré par le poste de la Gendarmerie royale du Canada de Bathurst[15]. Cette ville dispose aussi de l'hôpital régional Chaleur et d'un poste d'Ambulance Nouveau-Brunswick. La localité partage aussi le financement du Centre régional K.C. Irving[15].

Les francophones bénéficient du quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi qu'à l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe. Ils ont aussi accès à l'hebdomadaire Hebdo Chaleur, publié à Bathurst. Les anglophones bénéficient des quotidiens Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean ainsi que de l'hebdomadaire Northern Light, de Bathurst.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Les principaux attraits de New Bandon sont le parc provincial de Pokeshaw et le Village historique acadien.

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Baie des Chaleurs Baie des Chaleurs Grande-Anse, Saint-Léolin, Dugas, Village-des-Poirier Rose des vents
New Bandon-Salmon Beach
Paroisse de Bathurst
N baie de Caraquet
O    Paroisse de New Bandon    E
S
Allardville Saint-Sauveur, Notre-Dame-des-Érables Paroisse de Paquetville, Bertrand

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au Nouveau-Brunswick, une paroisse civile est une subdivision territoriale ayant perdu toute signification administrative en 1966 mais étant toujours utilisée à des fins de recensement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Rayburn 1975, p. 197
  2. Murielle K. Roy et Jean Daigle (dir.), Démographie et démolinguistique en Acadie, 1871-1991, L'Acadie des Maritimes, Moncton, Centre d'études acadiennes, Université de Moncton, (ISBN 2921166062), p. 141.
  3. (en) [PDF] Ministère des Ressources naturelles et de l'énergie du Nouveau-Brunswick, « Bedrock Geology of New Brunswick », (consulté le 19 juin 2009)
  4. (en) Philip K. Bock et William C. Sturtevant (dir.), Handbook of North American Indians, vol. 13, t. 1, Government Printing Office, , 777 p., p. 109-110
  5. a, b et c Ganong 1904, p. 153
  6. « Noms de lieux du Nouveau-Brunswick - Agapit », sur Archives provinciales du Nouveau-Brunswick (consulté le 22 janvier 2012).
  7. a et b Jean-Guy Finn, Bâtir des gouvernements locaux et des régions viables : plan d'action pour l'avenir de la gouvernance locale au Nouveau-Brunswick, Fredericton, , 83 p. (ISBN 978-1-55471-181-9, lire en ligne [PDF]), p. 30
  8. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  9. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 1er novembre 2012).
  10. a et b « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  11. « Services obligatoires », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  12. (fr) Réal Fradette, « Qui arrivera à défaire Yvon Godin », dans L'Acadie Nouvelle, 20 décembre 2008 [lire en ligne (page consultée le 20 décembre 2008)].
  13. « Élections municipales dans Gloucester », L'Évangéline,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  14. « Les élections municipales de Gloucester », L'Évangéline,‎ , p. 15 (lire en ligne)
  15. a, b, c, d, e, f et g « District de services régionaux 4 », sur Bâtir des gouvernements locaux et des régions viables (Rapport Finn), sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 28 juillet 2011).
  16. « Arrêts de bibliobus », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le 5 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope, , 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,

Articles connexes[modifier | modifier le code]