Park Ji-sung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Park Ji-sung
Image illustrative de l’article Park Ji-sung
Park sous le maillot de Manchester United en 2010.
Biographie
Nationalité Sud-Coréen
Naissance (40 ans)
Séoul (Corée du Sud)
Taille 1,75 m (5 9)
Période pro. 20002014
Poste Milieu de terrain
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1998-2000 Myongji University
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2000-2002 Kyoto Sanga076 (11)[1]
2002-2005 PSV Eindhoven092 (17)
2005-2012 Manchester United204 (28)
2012-2014 Queens Park Rangers025 0(0)
2013-2014 PSV Eindhoven027 0(2)
2000-2014Total424 (58)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000 C. du Sud olympique 023 0(3)
2000-2011 Corée du Sud 103 (13)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2014-2021 Manchester United(ambassadeur)
2017-2018 Corée du Sud(adjoint)
2021- Jeonbuk Hyundai(conseiller)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour :

Park Ji-sung, né le à Séoul (Corée du Sud), est un footballeur international sud-coréen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Kyoto Purple Sanga[modifier | modifier le code]

Park est formé au club japonais de Kyoto Purple Sanga qu’il rejoint en 2000.

PSV Eindhoven[modifier | modifier le code]

Il signe en décembre 2002 au PSV Eindhoven pour un transfert évalué à 5 millions d’euros, rejoignant son ancien entraîneur national, Guus Hiddink. Il est titularisé huit fois pour sa première saison. Lors de la deuxième saison, il marque sept buts en vingt-huit matches et remporte le doublé coupe-championnat. Lors de cette saison, il montre toutes ses qualités en Ligue des champions notamment face à l'Olympique lyonnais et le Milan AC, contre qui il ouvre le score en demi-finale de la Ligue des champions (3-1 à domicile) mais le 2-0 du match aller qualifie Milan pour la finale.

Manchester United[modifier | modifier le code]

Fin juin 2005, il signe à Manchester United pour quatre ans, la transaction s'élevant à 7,3 M€. Milieu de terrain, Park Ji-Sung est appelé à seconder ou à remplacer Roy Keane mais il a du mal à gagner sa place. Cependant, son contrat est prolongé jusqu'en 2009.

La saison suivante, il se blesse en début d'exercice et retrouve les terrains à la mi-saison. Il gagne peu à peu du temps de jeu et inscrit cinq buts dont un doublé contre Bolton. Le , il joue son centième match avec les Red Devils à 27 ans et 291 jours.

Park Ji-sung revient en forme en Premier League où il joue un rôle essentiel dans le 4-3-3 de Sir Alex Ferguson. Vif et percutant, il adresse de bons centres aux attaquants et se montre volontaire défensivement. Cependant, le joueur sud-coréen reçoit de nombreuses critiques à la suite de sa contre-performance contre le FC Barcelone en finale de la Ligue des champions.

Le début de la saison 2010-2011 est difficile pour Park qui ne joue pas souvent. Il dit alors à la presse qu'il compte tout donner pour retrouver son meilleur niveau, ce qu'il réussit brillamment en enchaînant les bons matches et en marquant notamment un doublé contre Wolverhampton (2-1) et un but décisif contre Arsenal (1-0).

Queens Park Rangers et Retour au PSV Eindhoven[modifier | modifier le code]

Le , Park signe un contrat de deux ans en faveur des Queens Park Rangers[2]. Le suivant, il est nommé capitaine des Rangers par l'entraîneur Mark Hughes[3] et dispute son premier match avec son nouveau club à l'occasion du match comptant pour la 1re journée de Premier League face à Swansea City (défaite 0-5).

Après s'être révélé au PSV Eindhoven de 2002 à 2005, avoir explosé à Manchester United de 2005 à 2012, et s'être écroulé l'année dernière aux Queens Park Rangers, le Sud-Coréen est prêté un an sans option d'achat au PSV Eindhoven, le 8 août 2013[4].

Le , il met un terme à sa carrière de joueur[5].

En sélection[modifier | modifier le code]

Il honore sa première sélection avec l'équipe nationale de Corée du Sud lors d'un match face au Laos le .

Il participe à la Coupe du monde 2002 qui voit la Corée du Sud réaliser le plus beau parcours de son histoire en éliminant notamment en 8eme de finale Italie et l'Espagne en 1/4 de finale. Ce parcours s'arrête finalement en demi-finale après une défaite contre l’Allemagne.

Lors du Mondial 2006, il marque le but égalisateur contre la France et est élu meilleur joueur du match.

En janvier 2011, il décide de mettre un terme à sa carrière internationale[6].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques individuelles[7]
Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes continentales Sélection Corée du Sud
2000 Kyoto Sanga J. League 13 matchs / 1 but - - 15 matchs / 1 but
2001 Kyoto Sanga J. League 38 matchs / 3 buts - - 10 matchs
2002 Kyoto Sanga J. League 25 matchs / 7 buts - - 15 matchs / 3 buts
2002-2003 PSV Eindhoven Eredivisie 8 matchs - - -
2003-2004 PSV Eindhoven Eredivisie 28 matchs / 6 buts 2 matchs 10 matchs 8 matchs
2004-2005 PSV Eindhoven Eredivisie 28 matchs / 7 buts 3 matchs / 2 buts 13 matchs / 2 buts 6 matchs / 1 but
2005-2006 Manchester United Premier League 33 matchs / 1 but 5 matchs / 1 but 6 matchs 8 matchs / 1 but
2006-2007 Manchester United Premier League 14 matchs / 5 buts 5 matchs 1 match 5 matchs
2007-2008 Manchester United Premier League 12 matchs / 1 but 2 matchs 4 matchs 4 matchs / 2 buts
2008-2009 Manchester United Premier League 25 matchs / 2 buts 4 matchs / 1 but 11 matchs / 1 but 10 matchs / 3 buts
2009-2010 Manchester United Premier League 17 matchs / 3 buts 3 matchs 6 matchs / 1 but 12 matchs / 2 buts
2010-2011 Manchester United Premier League 15 matchs / 5 buts 4 matchs / 2 buts 9 matchs / 1 but 8 matchs
2011-2012 Manchester United Premier League 17 matchs / 2 buts 4 matchs / 1 but 7 matchs -
2012-2013 Queens Park Rangers Premier League 20 matchs 5 matchs - -
2013-2014 PSV Eindhoven Eredivisie 23 matchs / 2 buts 4 matchs

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :