Pariscope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pariscope
Une semaine de Paris - Pariscope
Image illustrative de l'article Pariscope

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Format L 118 x H 158
Genre Presse culturelle
Prix au numéro 1,90
Diffusion 27 843 ex. (2015[1])
Date de fondation
Date du dernier numéro
Éditeur Lagardère Active pour le digital / Reworld Media pour le print

ISSN 1287-0633

Pariscope est un hebdomadaire parisien de petit format (L 118 x H 158) créé le et dont la parution s'est arrêtée le . Agenda culturel, Pariscope donnait les horaires et programmations des activités culturelles (cinémas, spectacles, théâtres, concerts,...) à Paris et dans la région parisienne, assortis de quelques articles courts. Il paraissait le mercredi et partageait également un site web avec le mensuel Première[2].

Il a eu pour titres Une semaine de Paris - Pariscope[3] (par référence avec l'ancien hebdomadaire Une semaine de Paris[4] qu'il avait absorbé) et Pariscop[5] (en raison d'un problème de nom de marque déposé).

En octobre 2013, Denis Olivennes, PDG de Lagardère Active alors propriétaire du titre, annonce que le groupe cherche à se séparer de certains de ses magazines afin de se concentrer sur les marques les plus rentables (Elle, Paris Match, Télé 7 Jours ,...). Dix autres titres, dont Pariscope, seraient vendus ou arrêtés s'ils ne trouvaient pas d'acquéreur[6].

Le 2 avril 2014, un repreneur est annoncé, il s'agit du consortium 4B Media (Groupe Rossel et Reworld Media). La version papier du titre revient alors à Reworld, tandis que le site internet reste chez Lagardère[7],[8],[9].

À la suite de difficultés financières et de la concurrence d'Internet, Pariscope publie son dernier numéro le [10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pariscope, ACPM.fr
  2. Le site de Première et Pariscope
  3. Couverture d'époque, Journaux-collection.com
  4. L'hebdomadaire Une semaine de Paris a été créé en 1922 par le syndicat d'initiative de Paris avec comme sous-titre Ce qui se verra, s'entendra, se fera à Paris cf. reproduction d'une page de couverture de 1927 et a reparu sans interruption de 1946 à 1968 Notice sur SUDOC (ISSN 0750-3636) avant son absorption par Pariscope.
  5. Couverture d'époque, Journaux-collection.com
  6. Le groupe Lagardère met en vente dix de ses vingt magazines, Le Monde du 17 octobre 2013
  7. Lagardère cède la moitié de ses magazines au belge Rossel et à Reworld Media, Le Monde.fr, 2 avril 2014.
  8. 4B MEDIA-Groupe Rossel–Reworld Media : Acquisition de 10 magazines auprès de Lagardère Active, Reworldmedia.com, le 2 avril 2014
  9. Voir la chronologie de la cession dans Lagardère Active, section Métiers
  10. Le célèbre hebdomadaire "Pariscope" ne paraîtra plus, Huffingtonpost.fr, 18 octobre 2016

Homonymie[modifier | modifier le code]

Pariscope est aussi le titre d'un poème d'André Laude.

Voir aussi[modifier | modifier le code]