Parikkala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parikkala
Héraldique
Héraldique
Le restaurant Kagöne
Le restaurant Kagöne
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Carélie du Sud
Langue(s) parlée(s) unilingue finnois
Démographie
Population 5 621 hab.[1] (31 août 2012)
Densité 7,4 hab./km2
Géographie
Coordonnées 61° 33′ N 29° 30′ E / 61.55, 29.561° 33′ Nord 29° 30′ Est / 61.55, 29.5
Altitude Min. 70 m – Max. 150 m
Superficie 76 071 ha = 760,71 km2 [2]
· dont terre 592,93 km2 (77,94 %)
· dont eau 167,78 km2 (22,06 %)
Rang superficie (159e / 336)
Rang population (171e / 336)
Histoire
Province historique Carélie
Province Finlande méridionale
Fondation 1617
Droits de Cité depuis non
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Parikkala

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Parikkala

Parikkala est une municipalité du sud-est de la Finlande, à la frontière avec la Russie. La commune se trouve dans la province de Finlande méridionale (Etelä-Suomen lääni en finnois) et la région de Carélie du Sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a souvent été bordée par une frontière entre deux États : entre la Suède et Novgorod à la suite du traité de Nöteborg (1323), entre la Finlande et l'URSS depuis la fin de la guerre de Continuation et le traité de Paris (1947). À la suite de cette guerre, un tiers de la commune a été cédée à la Russie.

Elle compte une minorité significative de chrétiens orthodoxes, comme beaucoup de communes de la frontière orientale de la Finlande.

En 2005, Parikkala a doublé sa superficie et augmenté sa population de 50 % en fusionnant avec les municipalités voisines de Saari et Uukuniemi. Ces deux communes qui avaient été pratiquement totalement annexées en 1944 par l'URSS (plus de 80 % pour Uukuniemi) avaient cependant continué à exister malgré leur faible population, notamment pour des raisons patriotiques.

Géographie[modifier | modifier le code]

La forme de la municipalité se présente comme une longue bande allongée, bordée d'un côté par la Savonie du Sud et Carélie du Nord, et de l'autre par la Russie. Elle est traversée par la moraine de Salpausselkä qui continue sa course vers la Carélie russe.

Les lacs couvrent 22 % du territoire de la commune, que ce soit le Simpelejärvi qui entoure le centre administratif ou le grand Pyhäjärvi dans lequel se reflète la vieille église d'Uukuniemi, face à la frontière.

La commune est traversée par la nationale 6, venue d'Helsinki (319 km) et de Lappeenranta (96 km) et continuant vers Joensuu (140 km) et Kajaani (378 km). Elle marque également l'extrémité de la nationale 14 vers Juva via Savonlinna (59 km).

Outre la Russie (le lac Ladoga n'est qu'à 30 km), les communes voisines sont Rautjärvi et Ruokolahti au sud-ouest, Punkaharju à l'ouest (Savonie du Sud), et enfin Kesälahti au nord (Carélie du Nord).

Démographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1980, la démographie de Parikkala a évolué comme suit[3] (selon le périmètre de la commune au 1 janvier 2013) :

Année 1980 1985 1990 1995 2000 2005 2010
population 8 809 8 309 7 893 7 250 6 653 6 227 5 787

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]