Parides chabrias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Parides chabrias est un insecte lépidoptère de la famille des Papilionidae, de la sous-famille des Papilioninae, tribu des Troidini, sous-tribu des Troidina et du genre Parides.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Parides chabrias se nomme Chabrias Cattleheart en anglais[2]

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Parides chabrias sert de chef de file à un groupe de papillons qui porte son nom

Groupe du chabrias

Liste des sous-espèces [3].[modifier | modifier le code]

Synonymie pour cette sous-espèce
Papilio nymphas (Grose-Smith, 1902)[4]
Synonymie pour cette sous-espèce
Papillo triopas (Godart, 1819)[7]
Parides triopas (Godart, 1819)
Papilio triopas trimaculatus (Krüger, 1934)[8]

Description[modifier | modifier le code]

Parides chabrias est un papillon marron iridescent, avec une ornementation jaune pâle sous forme de points aux antérieures et d'un flaque aux postérieures, grande et disposée en position centrale chez Parides chabrias chabrias, disposée plus bas chez Parides chabrias ygdrasilla, de petite taille chez Parides chabrias mithras et de très petite taille chez Parides chabrias maraojara[5].

Biologie[modifier | modifier le code]

Parides chabrias vole de Mai à juillet[5].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des aristoloches Aristolochia acutifolia, Aristolochia burchelli et Aristolochia didyma[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est présent en Guyane, au Venezuela, en Colombie, en Équateur, au Brésil et au Pérou[3].

Biotope[modifier | modifier le code]

Parides chabrias réside dans la forêt tropicale[5].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hewitson, 1852; Trans. ent. Soc. Lond. (2) 2 (1) : 23, pl. 6, f. 3
  2. neotropicalbutterflies.com
  3. a, b et c funet
  4. Grose-Smith, 1902; Rhopal. Exotica 3: (Pap.) pl. 23, f. 2
  5. a, b, c et d collection du MNHN
  6. Hemming, 1935; Entomologist 68: 41
  7. Godart, 1819; Encyclopédie Méthodique. 9 (1): 33
  8. Krüger, 1934; Ent. Rundsch. 51: 151

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]