Pariétine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pariétine
Structure de la pariétine
Structure de la pariétine
Identification
Nom UICPA 1,8-dihydroxy-6-méthoxy-3-méthylanthracène-9,10-dione
No CAS 521-61-9
No EINECS 200-066-2
PubChem 10639
SMILES
InChI
Apparence Orange/jaune
Propriétés chimiques
Formule brute C16H12O5  [Isomères]
Masse molaire[1] 284,2635 ± 0,0151 g/mol
C 67,6 %, H 4,25 %, O 28,14 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La pariétine, appelée aussi physcion[2], est le pigment cortical de couleur jaune/orange appartenant à la famille des anthraquinones. C'est le pigment principal des lichens du genre Xanthoria et Caloplaca : il s'y dépose en cristaux extracellulaires dans leur cortex supérieur. On le retrouve aussi dans les racines de Rumex crispus[3].

Le thalle de ces lichens est K+ rouge-pourpre (réaction de la pariétine avec la KOH).

Études scientifiques[modifier | modifier le code]

Plusieurs études et observations de terrain tendent à montrer que ce composé protège l'algue symbiotique (photobionte) qui vit en association avec le champignon (algue verte principalement du genre Trebouxia) des fortes intensités lumineuses, en particulier des UV. La quantité de pariétine dans le cortex varie fortement en fonction de l'éclairement, les thalles situés en pleine lumière dans les falaises contenant en moyenne cinq fois plus de ce composé que ceux vivant dans les sous-bois, en particulier de conifères[4]. La pariétine a également un pouvoir photoprotecteur chez Xanthoria parietina[5].

Ce pigment, présent notamment dans la rhubarbe, présenterait des propriétés chimiques permettant de ralentir la progression de cellules tumorales et constituant ainsi une piste de traitement anti-cancer[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Chantal Delzenne-Van Haluwyn, Michel Lerond, Guide des lichens, Lechevalier, , p. 51.
  3. (en) Choi, Gyung Ja & al, 2004, Effects of chrysophanol, parietin, and nepodin of Rumex crispus on barley and cucumber powdery mildews, Crop Protection, 23(12), 1215-1221, DOI:Résumé
  4. (en) Gauslaa, Y. & Ustvedt, E.M., 2003. Is parietin a UV-B or a blue-light screening pigment in the lichen Xanthoria parietina? Photochemical and Photobiological Sciences, 2, 424-432. DOI:Résumé Article (178Ko).
  5. (en) Solhaug, Knut A., 1996, Parietin, a photoprotective secondary product of the lichen Xanthoria parietina, Oecologia, 108(3), 412-418, DOI:Résumé
  6. (en) Basile, Adriana; Rigano, Daniela; Loppi, Stefano; Di Santi, Annalisa; Nebbioso, Angela; Sorbo, Sergio; Conte, Barbara; Paoli, Luca; De Ruberto, Francesca, « Antiproliferative, Antibacterial and Antifungal Activity of the Lichen Xanthoria parietina and Its Secondary Metabolite Parietin », International Journal of Molecular Sciences, vol. 16, no 4,‎ , p. 7861–7875 (DOI 10.3390/ijms16047861).