Pardaillan (Lot-et-Garonne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pardaillan
Pardaillan (Lot-et-Garonne)
La mairie (septembre 2015)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Lot-et-Garonne
Arrondissement Marmande
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Duras
Maire
Mandat
Serge Cadiot
2020-2026
Code postal 47120
Code commune 47199
Démographie
Gentilé Pardaillannais
Population
municipale
308 hab. (2017 en diminution de 6,38 % par rapport à 2012)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 39′ 52″ nord, 0° 16′ 53″ est
Altitude Min. 34 m
Max. 134 m
Superficie 19,71 km2
Élections
Départementales Canton des Coteaux de Guyenne
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Aquitaine
Voir sur la carte administrative de Nouvelle-Aquitaine
City locator 14.svg
Pardaillan
Géolocalisation sur la carte : Lot-et-Garonne
Voir sur la carte topographique de Lot-et-Garonne
City locator 14.svg
Pardaillan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pardaillan
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pardaillan

Pardaillan est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de Lot-et-Garonne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Commune située en Guyenne dans le vignoble des Côtes de Duras.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Plan du château relevé par G.Tholin, avant 1898

Le nom de la commune provient du nom du château qui a donc donné le nom à la commune[2]
Le nom de Pardaillan proviendrait d'un anthroponyme latin, Pardalius ou Pardelius, formé probablement sur les substantifs latins pardus qui désigne un léopard ou pardalis qui désigne une panthère[3].

En occitan, le nom de la commune s'écrit Pardalhan et se prononce à l'identique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1989 mars 2014 Serge Cadiot   Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants sont appelés les Pardaillannais[4].


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[6].

En 2017, la commune comptait 308 habitants[Note 1], en diminution de 6,38 % par rapport à 2012 (Lot-et-Garonne : +0,22 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
8567477307121 0411 0231 0681 034933
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
892831840807818748704640629
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
618640640513504543543538521
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
418357318325316312314333307
2017 - - - - - - - -
308--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame, chapelle d'un ancien couvent bénédictin aujourd'hui disparu, a été construite au XVIe siècle en style gothique ; d'aspect extérieur assez massif et sans motifs architecturaux, elle présente un intérieur de style gothique flamboyant[9].
Contre le mur de l’emban de l'église, est accolé le monument aux morts communal commémoratif de la Première Guerre mondiale dont la forme est une carte de France.
  • L'église Saint-Front, située dans le lieu-dit qui en tire son nom, dans le nord-ouest du territoire communal, est une petite église romane, anciennement église paroissiale et devenue annexe de Notre-Dame, constituée d'une simple nef sans transept ni bas-côtés et surmontée d'un clocher-mur à trois baies[10].
  • Le château de Pardaillan était une forteresse médiévale du Xe siècle dont il ne reste aujourd'hui qu'une tour ruinée[11].
  • Moulin de Fourquet reconverti en pigeonnier.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marguerite Duras (1914-1996)‚ écrivain‚ y séjourna pendant deux ans, entre ses 8 et 10 ans‚ dans la maison de son père (au Plantier)‚ après l'enterrement de ce dernier, en 1921, et avant son retour en Indochine, en 1924.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Pardaillan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 24 septembre 2015.
  3. Pardailhan : son origine, sa répartition géographique sur « geneanet.org », consulté le 24 septembre 2015.
  4. Nom des habitants de la commune sur le site Habitants.fr, consulté le 24 septembre 2015.
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  9. Église de Pardaillan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 24 septembre 2015.
  10. Église Saint-Front sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 24 septembre 2015.
  11. Château de Pardaillan sur le site « Visites en Aquitaine - Région Aquitaine » (CC-BY-SA), consulté le 24 septembre 2015.