Parc naturel régional des Madonie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc naturel régional des Madonie
Madonie costa.jpg
Vue du parc
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
39 941,18 ha
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
9 novembre 1989[1]
Site web

Le Parc naturel régional des Madonies (italien : Parco Naturale Regionale delle Madonie) est un parc régional situé en Sicile, entre Palerme et Cefalù. Sa superficie est de 39 941,18 ha[2],[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le parc naturel régional a été officiellement créé le 9 novembre 1989. La collaboration des autorités du parc des Madonies avec le réseau européen des géoparcs a permis aux étudiants et professeurs du département de géologie et de géodésie de l'Université de Palerme de réaliser des études, publier des articles et de tracer des parcours éducatifs. Le parc régional des Madonies est membre du réseau européen des géoparcs et du réseau mondial de géoparcs UNESCO.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il comprend 15 communes de la province de Palerme :

Caltavuturo, Castelbuono, Castellana Sicula, Cefalù, Collesano, Geraci Siculo, Gratteri, Isnello, Petralia Soprana, Petralia Sottana, Polizzi Generosa, Pollina, San Mauro Castelverde, Scillato et Sclafani Bagni[3].

Le parc s'étend sur un territoire d'environ 39 941,18 ha, sur le terrain surtout montagneux du massif des Madonies, entre les cours des fleuves Imera septentrionale et Pollina.

La chaîne de montagnes Madonies comporte six montagnes qui culminent à plus de 1 500 mètres et beaucoup d'autres à plus de 1 000 mètres. Le plus haut sommet est le Pizzo Carbonara (1 979 m)[4].

Le parc est une zone habitée qui comporte des dizaines de petits villages et villes, dont les origines remontent à l'époque médiévale. Le parc est également parsemé de nombreux châteaux et églises anciennes[2],[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le parc comporte des affleurements de roches datés sur une période de plus de 200 millions d'années et représentent tous les aspects géologiques de la Sicile en dehors de l'activité volcanique en cours.

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Les pentes montagneuses sauvages sont habitées par le chevreuil, sanglier, chat sauvage, loup gris et aigle de Bonelli.

On y trouve le sapin Nebrodi, varieté rare, presque éteinte[2],[1],[5].

Une des caractéristiques physiques du parc est la vaste forêt de hêtres que l'on trouve au-dessus de 1500 mètres. Au-dessous de 1600 mètres, il y a des grandes forêts de chênes verts, chênes pubescents et chênes lièges.

Les montagnes contiennent environ 1500 espèces et sous espèces de plantes, environ 60 % de toutes celles que l'on trouve en Sicile, ainsi que plus de 70 espèces différentes d'orchidées[6],[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Parco delle Madonie - Guida Sicilia: 2009
  2. a b et c Parco Naturale Regionale delle Madonie: 2009
  3. Elenco ufficiale delle aree protette (EUAP) 6º Aggiornamento approvato il 27 aprile 2010 e pubblicato nel Supplemento ordinario n. 115 alla Gazzetta Ufficiale no  125 del 31 maggio 2010.
  4. Landscapes of Sicily: 2001, p8
  5. Landscapes of Sicily: 2001, p12
  6. The Madonie Park Francesco Alaimo
  7. The Madonie Park Orchids Amdedeo Falci et S. Antoine Giardina.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]