Parc naturel régional de Brière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brière (homonymie).
Parc naturel régional de Brière
Image illustrative de l'article Parc naturel régional de Brière
Canal de Brière
Catégorie UICN V (paysage terrestre/marin protégé)
Identifiant 6297
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Coordonnées 47° 23′ 54″ N 2° 16′ 18″ O / 47.39826879, -2.2715921647° 23′ 54″ Nord 2° 16′ 18″ Ouest / 47.39826879, -2.27159216
Superficie 548 km2
Population +80 000 habitants
Création
Révision
Révision
Classement  Site Ramsar (1995, Grande Brière)
Administration Fédération des parcs naturels régionaux de France
Nombre de communes 20
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Parc naturel régional de Brière

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc naturel régional de Brière

Le Parc naturel régional de Brière s'étend sur les marais de Brière, au nord-ouest de l'estuaire de la Loire, en Loire-Atlantique (région Pays de la Loire) et regroupe 20 communes adhérentes :

Avec ses 54 800 hectares, ce parc naturel régional est actuellement le 2e plus petit parc naturel de France, après celui de Scarpe-Escaut.

La Grande Brière a été reconnue site Ramsar le 1er février 1995[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Logo du Parc

Créé par décret ministériel du 16 octobre 1970, le Parc naturel régional de Brière est l’un des plus anciens Parcs naturels régionaux français[2].

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, cette région géographique incluse dans « la poche de Saint-Nazaire », a été libérée tardivement après des dommages considérables. S’en est suivie une période de reconstruction et d’évolution importante pour les populations locales.

L’essor industriel en bordure de l’estuaire de la Loire nécessitait une main-d’œuvre importante. À partir du début du XXème siècle et progressivement, les habitants des communes qui font aujourd’hui partie du Parc naturel régional ont répondu à l’appel du bassin d’emploi nazairien… et délaissé les activités traditionnelles liées à l’exploitation du marais, activités difficiles et aux revenus faibles et aléatoires.

Le niveau de vie s’améliorant progressivement, l’habitat et les conditions de vie se sont modifiés et, pour les zones de marais, le manque d’entretien lié à la réduction du travail des hommes s’est révélé préjudiciable. Sur les parties bocagères, l’exploitation a aussi régressé.

Dans ce territoire, peuplé avec un ancrage fort de ses habitants, riche de patrimoines remarquables, mais menacés, la mise en place d’un Parc naturel régional semblait la formule appropriée. Pourtant l’avènement du Parc naturel régional dans le contexte local était loin de faire l’unanimité.

Les usagers étaient méfiants, parfois même hostiles, craignant les contraintes environnementales et architecturales ainsi qu’une remise en cause des pratiques, voire de l’inaliénabilité du marais indivis et des prérogatives de la Commission Syndicale de Grande Brière Mottière.

Progressivement, le Parc naturel régional s’est fait sa place et s’est fait accepter localement, valorisant les patrimoines et s’affichant comme un acteur déterminant, à la fois d’évolution et de médiation.

La charte originelle de 1970 a été révisée à deux reprises et le territoire a été reclassé successivement en 1994 et 2001. L’actuelle charte arrivant à échéance en 2013, dès 2008 une démarche d’évaluation/bilan a été engagée pour jeter les bases d’un nouveau projet de territoire pour douze ans (2013/2025).

La dernière décennie ayant apporté des changements fondamentaux à bien des égards, la réflexion sur un nouveau projet de territoire est arrivée à point nommé et a été ressentie comme une réelle opportunité pour imaginer collectivement le Parc naturel régional de 2025. (Extrait avant propos Charte du Parc 2014-2026)

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Grande Briere », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 18 mars 2015)
  2. Carte d'identité de parc sur son site officiel

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]