Parc naturel régional Jura vaudois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc naturel régional Jura vaudois
Joux.jpg
La vallée de Joux, le cœur du parc
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
530,6 km2
Population
31977
Administration
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Création
1973, 2010
Statut patrimonial
Parc naturel régional
Parc d'importance nationale
Administration
Association du Parc naturel régional Jura vaudois
Site web

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg

Le parc naturel régional Jura vaudois est une aire protégée de Suisse.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé dans la partie vaudoise du massif du Jura, le parc s'étend sur 530,6 km2, soit 18,6 % du territoire cantonal[3] et 30 communes avec 31 000 personnes habitant dans son périmètre[4]. Près de 60 % du périmètre du parc est classé dans les inventaires fédéraux ou cantonaux du paysage et des biotopes d’importance nationale[5] et le district franc fédéral du Noirmont est intégré au parc.[6]. Il comprend également 38 objets listés dans l'inventaire suisse des biens culturels d'importance nationale et régionale[7].

Le parc est limitrophe du parc naturel régional du Haut-Jura en France.

Cinq groupements paysagers composent l'essentiel du Parc Jura vaudois: les Gorges et vallons de l’Orbe et du Nozon, la Haute Chaîne du Jura, le Pied du Jura, le Massif du Risoux et la Vallée de Joux.

Nomination[modifier | modifier le code]

Le parc naturel régional Jura Vaudois a succédé en 2010 au Parc jurassien vaudois, lui-même créé en 1973[8]. Le , le parc a été officiellement labellisé « parc naturel régional » l'une des trois catégories de parc d'importance nationale en Suisse attribué par l'Office fédéral de l'environnement[9].

Paysages et monuments culturels du parc[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • 40 % des prairies et pâturages secs du canton (IPPS)
  • 58 % des hauts marais d’importance nationale du canton (IHM)
  • 25 % des bas marais d’importance nationale du canton (IBM)
  • 59 réserves naturelles
  • Le plus grand massif forestier d’un seul tenant de Suisse (Grand Risoud)
  • La plus forte densité de gouffres et grottes de Suisse (dont les grottes de Vallorbe et la glacière de Saint-George)
  • Plusieurs espèces uniques en Europe (hors Scandinavie)
  • La plus grande colonie de fourmis en Europe
  • 250 kilomètres de murs en pierres sèches

Les sites suivant sont classés à l'Inventaire fédéral des sites construits à protéger en Suisse[10].

Production fromagère[modifier | modifier le code]

En raison de l'agriculture essentiellement tournée vers la production laitière en particulier dans la partie supérieure du parc, la région est une grande productrice de fromage notamment de Gruyère AOP, de Gruyère d’alpage AOP, de Vacherin Mont-d'Or AOP, de tomme vaudoise et de sérac.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) « Vallée de Joux et Haut-Jura vaudois Landscapes and Natural Monuments of National ImportanceImportance », sur protectedplanet.net, (consulté le 16 février 2015)
  2. Cartes Swisstopo consultées sur map.geo.admin.ch.
  3. « Périmètre et communes », sur parcjuravaudois.ch (consulté le 23 août 2012)
  4. « Parc naturel régional Jura vaudois », sur vd.ch (consulté le 23 août 2012)
  5. « Patrimoine naturel et paysager », sur parcjuravaudois.ch (consulté le 23 août 2012)
  6. Inventaire des districts francs fédéraux: descriptions des objets « Copie archivée » (version du 16 février 2015 sur l'Internet Archive), OFEV.
  7. « Patrimoine architectural et culturel », sur parcjuravaudois.ch (consulté le 23 août 2012)
  8. ats/Newsnet, « Trois parcs régionaux romands obtiennent leur label », Le Matin,‎ (lire en ligne)
  9. « Parcs suisses: l’OFEV approuve quatre nouvelles demandes de label », sur Office fédéral de l'environnement (consulté le 23 août 2012)
  10. Parcs et inventaire fédéral ISOS, map.geo.admin.ch.
  11. [PDF]Romainmôtier, ISOS.
  12. [PDF]Le Lieu, ISOS.
  13. [PDF]Le Pont, ISOS.
  14. [PDF]Le Sentier « Copie archivée » (version du 4 mars 2016 sur l'Internet Archive), ISOS.
  15. [PDF]Vaulion, ISOS.
  16. [PDF]Chez-les-Aubert « Copie archivée » (version du 3 mars 2016 sur l'Internet Archive), ISOS.
  17. [PDF]Le Séchey, ISOS.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]