Parc naturel du delta de l'Èbre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Èbre (homonymie).
Parc naturel du delta de l'Èbre
EbroRiverDelta ISS009-E-09985.jpg
Delta de l'Èbre.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
77,36 km2
Administration
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Création
1983
Statut patrimonial
Administration
Site web
Localisation sur la carte de Catalogne
voir sur la carte de Catalogne
Green pog.svg
Localisation sur la carte d’Espagne
voir sur la carte d’Espagne
Green pog.svg

Le parc naturel du delta de l'Èbre (en espagnol : Parque natural del Delta del Ebro et en catalan : Parc natural del delta de l'Ebre) se situe à l'embouchure de l'Èbre, dans la province de Tarragone, en Espagne.

Paysage du delta de l'Èbre.

Sa superficie totale est de 7,736 ha. Ceci fait du delta de l'Èbre la plus grande zone humide de Catalogne et l'une des plus importantes d'Europe occidentale (après le parc naturel régional de Camargue en France et le parc national de Doñana, également en Espagne).

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce milieu a été utilisé pour la riziculture (47 % du territoire dans les années 1980, via un vaste réseau de canaux d'irrigation permettant le contrôle des niveaux d'eau en saison de culture[1]).

Déclaré parc naturel en août 1983, il a été agrandi en 1986.

Il a été reconnu site Ramsar le 26 mars 1993[2] et fait partie de la réserve de biosphère des Terres de l'Ebre.

Il accueille de très nombreuses espèces typiques des zones humides, notamment un projet de conservation de la tortue d'Hermann[3]. Le parc semble également encore abriter une population d' arvicola sapidus , une espèce menacée et disparue ou en régression dans presque toute l'Europe ; elle a été retrouvée dans le système lagunaire de la lagune de l’Encanyissada[4].

État, pression menaces[modifier | modifier le code]

Les principales menaces pesant sur le parc sont la dégradation des habitats et des milieux (eau, air, sol) à causes notamment des pollutions agricoles[5] et industrielles[5] (véhiculées par l'air et l'eau).

Les oiseaux migrateurs peuvent aussi y être victimes de saturnisme aviaire, suite à l'ingestion de grenaille de plomb[6].

Comme tous les milieux naturels il est concerné par la problématique des espèces exotiques envahissantes (corbicules par exemple [7])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ferrer, X., & Martínez-Vilalta, A. (1987). Le delta de l’Ebre: un milieu aquatique réglé par la culture du riz. L’Oiseau et RFO, 57, 13-22.
  2. (en) « Delta del Ebro », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 23 mars 2015)
  3. Bertolero, A., & Donoyan, J. (2002). Le projet de conservation de la tortue d’Hermann dans le Parc Naturel du Delta de l’Ebre (Espagne). Manouria, 17, 22-28
  4. Dufour O (2011), Recherche d’indices de présence du campagnol amphibie, Arvicola sapidus, dans la lagune de l’Encanyissada, delta de l’Ebre, Catalogne (PDF, 19 p)
  5. a et b Mañosa, S., Mateo, R., & Guitart, R. (2001). A review of the effects of agricultural and industrial contamination on the Ebro delta biota and wildlife. Environmental Monitoring and Assessment, 71(2), 187-205.
  6. Guitart, R., To-Figueras, J., Mateo, R., Bertolero, A., Cerradelo, S., & Martínez-Vilalta, A. (1994). Lead poisoning in waterfowl from the Ebro Delta, Spain: calculation of lead exposure thresholds for mallards. Archives of Environmental Contamination and Toxicology, 27(3), 289-293.
  7. López, M. A., & Altaba, C. R. (1997). Présencia de Corbicula fluminea (Müller 1774)(Bivalvia Corbiculidae) al Delta de L’Ebre. Bulletí del Parc Natural Delta l’Ebre10, 20-22.