Parc naturel des Tre Cime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc naturel des Tre Cime
Parco naturale Dolomiti di Sesto.JPG
Panneau indiquant l'entrée dans le parc.
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
11 891 ha
Administration
Type
Catégorie UICN
IV (aire de gestion des habitats ou des espèces)
Identifiant
Création
Patrimonialité
Site web

Le parc naturel des Tre Cime (en italien : parco naturale Tre Cime, en allemand : naturpark Drei Zinnen) se situe dans les Dolomites, dans la province autonome de Bolzano en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le parc a été officiellement créé le par le président du conseil provincial de la province autonome de Bolzano.

D'autres décrets qui ont mieux défini le statut et les règlements du parc ont été approuvés le (DPGD no 200) et le (DPGP no 251).

Le , la Commission provinciale du paysage, présidée par Artur Kammerer, a approuvé le changement de nom du parc, qui est passé de « parc naturel des Dolomites de Sesto » à « parc naturel des Tre Cime »[1].

Territoire[modifier | modifier le code]

Les Tre Cime di Lavaredo vu du Monte Paterno.

Le parc couvre une superficie de 11 891 ha, dont 4 112 sur la commune de Dobbiaco, 4 026 sur la commune de Sesto et 3 753 sur la commune de San Candido[2].

Il est situé dans le secteur nord-est des Dolomites (il comprend la partie méridionale des Dolomites de Sesto) et est limité au nord par le val Pusteria, à l'est par la vallée de Sesto (et par le parc naturel Fanes - Sennes et Braies), au sud par la frontière provinciale avec Belluno et à l’ouest par le val di Landro[3].

Depuis 2009, le parc naturel des Tre Cime fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO et de Natura 2000, principal organe de l'Union européenne consacré à la conservation de la biodiversité[4].

Le parc est réputé car il contient de nombreux sommets des dolomites, parmi lesquels figure la face nord du Tre Cime di Lavaredo.

D'autres pics importants sont le Dreischusterspitze (3 152 m), le Monte Popera (3 046 m), la Croda dei Baranci (2 922 m), le Monte Paterno (2 744 m), la Cima Una (2 698 m), la Cima Undici (3 092 m) et la Croda dei Toni (3 094 m).

Sur le territoire du parc se trouve un fort autrichien de la Première Guerre mondiale, le fort Haideck.

Géologie[modifier | modifier le code]

À l'intérieur du parc, se trouvent plusieurs formations géologiques typiques des Dolomites, par exemple la dolomite du Mendola au col du Monte Croce di Comelico et la dolomite Sciliar au Rocca dei Baranci. La dolomite Sciliar constitue également la base solide des massifs méridionaux du parc, tels que les Cima Undici, la Croda dei Toni, le Monte Popera, le mont Paterno et les Tre Cime di Lavaredo. Au-dessus de cette couche, il y a des couches de marnes argileuses, de dolomite grise, de riebl, qui ont permis, par exemple, la formation des lacs de Piani.

Lacs[modifier | modifier le code]

Le seul lac important du parc est le lac de Landro. Cependant, dans le parc, il y a d'autres petits lacs : le lac Malga di Mezzo, les lacs de Piani, les lacs de l'Alpe Lunga, les lacs de Cime.

Flore[modifier | modifier le code]

Les deux tiers du parc sont constitués de roches et de débris parmi lesquels certaines fleurs peuvent pousser, telles que la potentilla nitida, le rhododendron, l'ancolie des Alpes, la gentiane, l'anémone, la campanula scheuchzeri ou encore l'edelweiss.

Cependant, dans les parties du parc où il y a moins de glissements de terrain, des arbres tels que le mélèze et le pin des Alpes peuvent pousser.

Faune[modifier | modifier le code]

Il y a de nombreux oiseaux dans le parc. En plus de l'aigle royal, il y a la buse, le corbeau, le chevêchette d'Europe, le Grand Tétras, le lagopède, le tétras lyre, le pinson des arbres, l'accenteur alpin, la chevêche d'Athéna, le pic noir et le pic épeiche.

Dans les prairies, il n’est pas rare de rencontrer des colonies de chamois, de chevreuils et de marmottes.

Ces dernières années, des spécimens de renne ont été importés de Finlande. Ils sont actuellement conservés à la station de montagne de la Croda Rossa di Sesto. En 2007, la famille était constituée de 10 spécimens.

La race bovine Highland est une autre espèce importée ces dernières années dans le Tyrol du Sud et dans le parc.

Accès[modifier | modifier le code]

Le parc peut être atteint depuis :

  • la vallée de la Rienza, au départ de la val di Landro ;
  • le val Fiscalina ;
  • le val de Campo di Dentro ;
  • Misurina et le refuge Auronzo au sud des Tre Cime Di Lavaredo dans la province de Belluno.

Hébergement[modifier | modifier le code]

Le centre d'accueil du parc Naturel des Tre Cime est situé dans le centre culturel Grand Hôtel de Dobbiaco (46° 43′ 23″ N, 12° 13′ 32″ E). Il est géré par la province autonome de Bolzano.

Refuges[modifier | modifier le code]

Via ferrata[modifier | modifier le code]

  • Via ferrata De Luca-Innerkofler
  • Strada degli Alpini

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Sì a nuova denominazione "Parco naturale Tre Cime" », sur www.provincia.bz, (consulté le 1er juillet 2019)
  2. (it) « Parco naturale Tre Cime », sur https://parchi-naturali.provincia.bz.it (consulté le 1er juillet 2019)
  3. (it) « Parco Naturale Tre Cime: Dolomiti Patrimonio dell’Umanità UNESCO », sur www.tre-cime.info (consulté le 1er juillet 2019)
  4. (it) « Natura 2000 - Parco Naturale Tre Cime di Lavaredo », sur www.tre-cime.info (consulté le 1er juillet 2019)