Parc national naturel de Puracé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Puracé.
Parc national naturel de Puracé
Zona Purace.jpg
Catégorie UICN
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
830 km2[1]
Création
1961[1]
Administration
Sistema Nacional de Áreas Protegidas
Site web
Localisation sur la carte de Colombie
voir sur la carte de Colombie
Green pog.svg

Le parc national naturel de Puracé (espagnol : Parque Nacional Natural Puracé) est un parc national situé dans la région andine de la Colombie, au sud-est de la ville de Popayán dans la Cordillère Centrale. Sa principale attraction est le stratovolcan actif Puracé[1] L'un des volcans les plus actifs de Colombie[2]. Quatre des fleuves les plus importants du pays prennent leur source dans la région[3] : le Río Magdalena, le Río Cauca, le Río Caquetá et le Río Patía[4].

Description générale[modifier | modifier le code]

Le parc fut créé en 1961 en tant que premier parc national du département de Cauca[4],[1]. Durant les années 1990 les FARC l'utilisèrent comme camp de base mais en ont été chassées depuis 2002 après la campagne du président Álvaro Uribe contre le mouvement[4].

Le seul volcan actif de la région est le Puracé (4 580 mètres). Il y a en plus deux volcans plus élevés, l'Azúcar (5 000 mètres) et le Coconuco (4 600 mètres), et quatre dont l'altitude se situe entre 4 400 et 4 500 mètres[5].

Climat[modifier | modifier le code]

Les températures maximales durant la journée se situent entre 14 et 16 °C, et les températures minimales nocturnes descendent en dessous de 0 °C[4]. La moyenne annuelle de précipitations est de 2 500 mm et tend à diminuer tandis que l'altitude croît. Le gel est courant au-dessus de 3 000 mètres et quasi journalier au-dessus de 4 200 mètres[6].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

Plus de 200 espèces d'orchidées[6] et des espèces menacées en Colombie tel que le podocarpe à feuilles d'olivier (en), le chêne de Humboldt, le palmier à cire du Quindío peuplent le parc[5],[7].

Le parc abrite plus de 160 espèces d'oiseaux, dont les colibris, les canards, les geais bleus, et les rapaces sont les plus communs[7]. On trouve aussi le condor des Andes que le Zoo de San Diego aida à réintroduire dans les années 1990[4]

Plusieurs espèces de mammifères occupent la zone : ours à lunette, tapir des montagnes, cougar, pudu[1],[4]. Les forêts de faible altitude abritent quatre espèces de primates: singe laineux, alouate, singe de nuit lémurien et apelle[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Puracé National Park », Encyclopædia Britannica (consulté le 10 juillet 2010)
  2. (en) « Puracé », Global Volcanism Program (consulté le 10 juillet 2010)
  3. (Villegas et Sesana 2007, p. 133)
  4. a, b, c, d, e et f (Caputo, Newton et McColl 2009, p. 424)
  5. a et b (es) « Parque Nacional Natural Puracé », Parques Nacionales Naturales de Colombia (consulté le 10 juillet 2010)
  6. a et b (Villegas et Sesana 2007, p. 134)
  7. a et b (es) « Naturaleza y Ciencia del Parque Nacional Natural Puracé », Parques Nacionales Naturales de Colombia (consulté le 10 juillet 2010)
  8. (Villegas et Sesana 2007, p. 137)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :