Parc national et réserve nationale de Lake Clark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national et réserve nationale de Lake Clark
(Parc national)
Lake Clark National Park.jpg

Parc national et réserve nationale de Lake Clark

Géographie
Adresse
Coordonnées
Superficie
10 601,66 km2[1]
Administration
Nom local
(en) Lake Clark National Park and PreserveVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Création
Visiteurs par an
5 158
Administration
Site web
Localisation sur la carte d’Alaska
voir sur la carte d’Alaska
Green pog.svg
Localisation sur la carte des États-Unis
voir sur la carte des États-Unis
Green pog.svg
Parc national et réserve nationale de Lake Clark
(Réserve nationale)
Lake Clark National Park.jpg
Géographie
Adresse
Superficie
5 707,25 km2[1]
Administration
Nom local
(en) Lake Clark National Park and PreserveVoir et modifier les données sur Wikidata
Type
Catégorie UICN
V (paysage terrestre ou marin protégé)
Identifiant
Création
Administration
Site web

Le parc national et réserve nationale de Lake Clark (Lake Clark National Park and Preserve) est un parc national américain situé dans le Sud-Ouest de l'Alaska. Ses paysages de toundra, de forêts et de volcans actifs (mont Redoubt, mont Iliamna), attirent en moyenne environ 5000 visiteurs par an.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc se situe au sud de l'Alaska, à 160 km de la ville d'Anchorage. Il comprend une variété de paysages assez importante: la jonction de trois chaînes de montagnes, une ligne cotière avec des forêts pluviales, un plateau de toundra alpine, des glaciers, des lacs glaciaires, des rivières à saumons, ainsi que deux volcans : le Mont Redoubt et le Mont Iliamna. Malgré ces atouts, le parc est l'un des moins visités de l'Etat (5000 personnes seulement à l'année), car aucune route n'y conduit, l'avion étant le seul moyen d'y accéder.

Faune[modifier | modifier le code]

La variété des écosystèmes du parc fait que s'y retrouvent presque tous les animaux majeurs d'Alaska, qu'ils soient terrestres ou marins. Les plus gros mammifères sont le grizzli, l'ours noir, l'élan, le mouflon de Dall, et le caribou, qui compte + de 30 000 spécimens. On y trouve également des loups, des coyotes, des lynx, des gloutons, des martres, des renards roux, des castors et des loutres. Les oiseaux les plus imposants sont le pygargue à tête blanche (ou aigle chauve, emblème des Etats-Unis), l'aigle doré et le faucon pèlerin. Le parc est surtout renommé également pour ses populations de saumons, notamment les saumons rouges de la Kvichak River, qui constituent une des populations les plus importantes du monde, et représentent 16% de la production américaine. Les mammifères marins vivant le long des côtes du parc sont le lion de mer, la baleine blanche (ou béluga), le phoque commun ou encore le marsouin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « National Park Service: Listing of Acreage as of 09/30/2009 », sur National Park Service, (consulté le 5 janvier 2010), p. 6