Parc national du Banco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Parc national du Banco
Forêt du banco ( Côte d'Ivoire ).jpg
Forêt du Banco vu de la ferme piscicole
Géographie
Pays
District
Coordonnées
Superficie
30 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
II
WDPA
Création
1953
Localisation sur la carte de Côte d'Ivoire
voir sur la carte de Côte d'Ivoire
Green pog.svg

Le parc national du Banco est un parc national de la Côte d'Ivoire situé en plein cœur d'Abidjan. C'est la seule forêt tropicale dense primaire située au cœur d'une agglomération avec le parc national de la Tijuca à Rio de Janeiro au Brésil[1].

Il a une superficie de 3 474 hectares[2] (soit 34,74 km2).

Parc national du Banco, en haut à gauche du plan d'Abidjan

Cette forêt est le poumon vert de la ville d’Abidjan et son réservoir hydraulique. Elle a été classée par le gouverneur parc national en 1953.

Situé en bordure de l'autoroute du Nord, le parc national du Banco abrite en son centre une forêt primaire de 600 hectares, avec des espèces de bois devenues rares (acajou, avodirés…).

On y trouve de nombreux oiseaux et des singes. Selon une étude faite en 2004 et 2005 par la Wild Chimpanzee Foundation, une douzaine de chimpanzés y vivraient encore.

Des sentiers de randonnée pour promeneurs et 80 km de pistes cyclables y ont été aménagées[1].

Ce parc national est actuellement menacé par les coupes de bois illégales et le braconnage ainsi que par l'urbanisation anarchique. Pour protéger le parc, la construction en 2022 d'un mur de 10 km de long a été lancée[1].

L’entretien du parc coûte 200 millions de francs CFA par an (305 000 euros)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Le Monde avec AFP, « En Côte d’Ivoire, face à l’urbanisation sauvage, le parc du Banco, « poumon vert » d’Abidjan, se barricade », sur lemonde.fr, Le Monde,
  2. « Parc national du Banco », sur oipr.ci (consulté le )