Parc national des Golden Gate Highlands

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc national des Golden Gate Highlands
Brandwag rock.JPG

Die brandwag (la Sentinelle), formation rocheuse dans le parc national des Golden Gate Highlands.

Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
340 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Administration
Site web

Géolocalisation sur la carte : État-Libre

(Voir situation sur carte : État-Libre)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

(Voir situation sur carte : Afrique du Sud)
Point carte.svg

Le parc national des Golden Gate Highlands est un parc national sud-africain situé dans la province de l'État-Libre, près de la frontière avec le Lesotho. Créé en 1963, il couvre 340 km2[1].

Les caractéristiques les plus remarquables du parc sont ses falaises et ses affleurements de grès dorés, ocres et orangés, profondément érodés[2], en particulier l'affleurement rocheux nommé Die Brandwag (« la sentinelle »)[3]. Le parc abrite de nombreuses grottes et abris sous roche montrant des peintures rupestres réalisées par les San[4]. Les animaux sauvages du parc comprennent des mangoustes, des élans, des zèbres et plus de cent espèces d'oiseaux. C'est le seul parc national de l'État-Libre, et il est plus connu pour la beauté de ses paysages que pour sa faune[5]. De nombreuses découvertes paléontologiques ont été faites dans le parc, dont des œufs et des squelettes de dinosaures.

Géographie et climat[modifier | modifier le code]

Le terme de Golden gate fait référence aux falaises de grès qui se trouvent de part et d'autre de la vallée barrée par le barrage du Golden Gate. En 1875, un fermier nommé J.N.R. Van Reenen et sa femme firent halte à cet endroit, alors qu'ils se rendaient à la ferme qu'il venait d'acquérir. Il nomma l'endroit ainsi lorsqu'il vit les derniers rayons du soleil couchant éclairer les falaises[6].

En 1963, une zone de 47,92 km2 fut érigée en parc national pour préserver la beauté du paysage. En 1981, il est agrandi et couvre 62,41 km2 ; en 1988, il est encore agrandi et couvre 116,33 km2[6]. En 2004, il est annoncé qu'il englobera le parc voisin du QwaQwa National Park[7] et, en 2007, à l'achèvement du processus, le parc couvre une superficie de 340 km2[1],[8].

Faune[modifier | modifier le code]

Mammifères[modifier | modifier le code]

Oiseaux[modifier | modifier le code]

Serpents et poissons[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Exploring our Provinces: Free State, Jacana Media, (ISBN 1-77009-273-0, lire en ligne)
  2. (en) Merriam-Webster's Geographical Dictionary, Merriam-Webster, (ISBN 0-87779-546-0)
  3. « Golden Gate Highlands National Park », South African National Parks
  4. (en) « Golden Gate Highlands National Park. Geological Heritage Tours »
  5. (en) « Free State », Savannah-Africa
  6. a et b (en) « Rhebok Hiking Trail », sur Footprint.co.za (consulté le 28 février 2018)
  7. (en) « QwaQwa National Park Incorporated With The Golden Gate Highlands National Park », sur info.gov.za, South African Government Information (consulté le 28 février 2018)
  8. (en) « Annual Report 2006/07 », South African National Parks

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :