Parc national de la forêt Bavaroise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les réserves naturelles et autres zones protégées image illustrant l’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant les réserves naturelles et autres zones protégées et l’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Parc national de la forêt Bavaroise
Image illustrative de l'article Parc national de la forêt Bavaroise
Paysage typique du parc national de la forêt Bavaroise
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 667
Pays Allemagne
Bavière
Ville proche Grafenau, Zwiesel
Coordonnées 48° 58′ 00″ nord, 13° 23′ 00″ est
Superficie 24 250 ha
Création 7 octobre 1970
Visiteurs par an 700 000
Site web Nationalpark Bayerischer Wald

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Parc national de la forêt Bavaroise

Le parc national de la forêt Bavaroise (Nationalpark Bayerischer Wald) est situé au sud-est de l'Allemagne le long de la République tchèque. Fondé en octobre 1970, c'est le plus ancien parc national allemand. Depuis son agrandissement en août 1997, il a une taille de 24 250 hectares et constitue, avec le Parc national de Šumava en République tchèque, l'une des plus grandes réserves naturelles boisées d'Europe centrale. Il accueille plus de 700 000 visiteurs par an.

Il est divisé en trois parties : un enclos à gibier de 200 ha ouvert au public avec des loups, des lynx, des bisons et des ours, une zone de sentiers balisés, une réserve de 4 000 ha de forêts interdite au public.

Géographie[modifier | modifier le code]

La forêt de Bavière ressemble par de nombreux aspects à la forêt originelle européenne. Elle est une fraction de la vaste forêt de Bohême qui, dans sa totalité, couvre plus de 200 000 hectares. 98% du parc est boisé. Parmi les différents milieux, outre la forêt vierge, on trouve aussi les bois de grands sapins rouges, la forêt mixte de feuillus et de pins, et les tourbières. Environ 6000 ha sont laissés en friche, ou plutôt abandonnés à la nature, et ils transforment le Wald en une véritable forêt vierge ou celle ci reprend ses droits. Il n'est pas rare d'y croiser de grands arbres tombés, aux troncs envahis par les mousses, les lichens et les champignons, et dans lesquels les animaux les plus divers ont élu domicile, recréant un écosystème en miniature et contribuant à la santé de toute la forêt.

Les tourbières sont également remarquables, par la pluviosité de la région, et affichent une croissance exceptionnelle. Les mousses et les sphaignes se sont accumulées strate après strate, et peuvent en certains endroits atteindre une épaisseur de 5 mètres

Faune[modifier | modifier le code]

La faune est aussi riche et variée que la flore. Parmi les prédateurs, le loup et le lynx, disparus depuis longtemps, ont été réintroduits dans les années 1990, mais restent encore peu nombreux. L'ours brun est également présent. Dans le parc, ces grands carnivores sont installés dans de vastes enclos qui permettent de les observer sans danger. De nombreuses autres espèces sont présentes, dont le cerf, le chevreuil, le sanglier, le chat sauvage ou encore la loutre.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :