Parc national de la Sierra Nevada de Santa Marta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sierra Nevada.
Parc national de la Sierra Nevada de Santa Marta
Sierra nevada.JPG
Vue de la Sierra Nevada de Santa Marta
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
3 830 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Administration
Sistema Nacional de Áreas Protegidas
Site web
Localisation sur la carte de Colombie
voir sur la carte de Colombie
Green pog.svg

Le parc national de la Sierra Nevada de Santa Marta (espagnol : Parque Nacional Natural Sierra Nevada de Santa Marta) est le deuxième plus ancien parc national de Colombie, créé en 1964[1]. Massif indépendant, ne se trouvant dans aucune cordillère, il est situé dans les départements de La Guajira, Magdalena et Cesar, dans la chaîne de montagnes de la Sierra Nevada de Santa Marta. À la fois sanctuaire et attraction touristique en raison de sa variété de climats, terrains, flore et faune, il s'étend de la plage aux sommets enneigés.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc est situé dans les départements de La Guajira, Magdalena et Cesar. Environ 1,2 million de personnes dépendent de l'eau douce apportée par les fleuves, tels le Río Cesar, le Río Don Diego, le Río Palomino, le Río Aracataca et le Río Tucurinca[2],[1]. Il y a actuellement environ 30 000 indigènes des tribus des Kogis, Arhuacos, Kankuamos (es) et Wiwas vivant dans cette zone[3]. Le parc est aussi le refuge de ces peuples qui sont les survivants des indiens Tayronas. En 1979, le parc a été désigné réserve de biosphère par l'UNESCO[4],[3].

Climat[modifier | modifier le code]

La moyenne annuelle des précipitations est de 4 000 mm aux altitudes entre 500 mètres et 1 500 mètres[5]. La température varie entre 0 °C et 27 °C[3].

Faune et flore[modifier | modifier le code]

La forêt tropicale est composée d'arbres vivaces, avec une canopée atteignant de 30 à 40 mètres. On trouve une grande variété et d'importantes populations d'épiphytes et de lianes[5], et plus de 3 000 espèces de plantes vasculaires peuplent le parc[2]. Les indigènes fabriquent une boisson alcoolisée à partir des fruits du palmier Attalea maripa peuplant les basses altitudes[5].

Parmi les 340 espèces endémiques de Colombie, 44 résident dans le parc, dont sept espèces de colibris. Parmi les 3 057 espèces en danger, 44 se trouvent là[6]. Le parc abrite plus de 440 espèces d'oiseaux[5], incluant tocro à front noir, sarcoramphe roi, condor des Andes, paruline des Santa Marta, conure des Santa Marta[6]. Les mammifères habitant le parc sont notamment : tapirs, cougars, jaguars, écureuils, Transandinomys talamancae (en), loutres, et daguets rouges[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (IUCN 1982, p. 127)
  2. a et b (en) « Colombia: places we protect, Serria Nevada de Santa Marta », The Nature Conservancy (consulté le 11 juillet 2010)
  3. a b et c (es) « Parque Nacional Natural Sierra Nevada de Santa Marta », Parques Nacionales Naturales de Colombia (consulté le 10 juillet 2010)
  4. (en) « Biosphere Reserve Information, Sierra Nevada de Santa Marta », UNESCO (consulté le 11 juillet 2010)
  5. a b c et d Villegas et Sesana 2007, p. 381
  6. a b et c (en) « Nature and Science », Parques Nacionales Naturales de Colombia (consulté le 11 juillet 2010)

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]