Parc national de l'Ouj

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc national de l'Ouj
Uzhansky National Nature Park.jpg
Logo officiel du parc national de l'Ouj
Géographie
Adresse
Aires protégées
Coordonnées
Superficie
39 159,3 hectares
Administration
Nom local
Ужа́нський націона́льний приро́дний парк
(transcription : Oujanskiy natsionalniy prirodiy park)
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
5 août 1999
Statut patrimonial
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Type : naturel
Critère : (ix)
Site web
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Identifiant
Géolocalisation sur la carte : Oblast de Transcarpatie
(Voir situation sur carte : Oblast de Transcarpatie)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
(Voir situation sur carte : Ukraine)
Point carte.svg

Le parc national de l'Ouj (en ukrainien : Ужа́нський націона́льний приро́дний парк,Oujanskiy natsionalniy prirodiy park) est un parc national de l'oblast de Transcarpatie situé dans l'ouest de l'Ukraine à la frontière avec la Pologne et la Slovaquie[1]. Le parc a été ouvert le sur la base de réserves naturelles qui existaient déjà sur le cours supérieur de la rivière Ouj au début du XXe siècle. Il s'étend sur 39 159,3 hectares[2] et fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO[3] en tant que partie des forêts primaires de hêtres des Carpates et d’autres régions d’Europe et de la réserve de biosphère des Carpates orientales. La création du parc vient d'une volonté de protéger la forêt de hêtres des Carpates.

Histoire[modifier | modifier le code]

Paysage du parc national de l'Ouj.

Le , une météorite est tombée sur le territoire du parc actuel dans le village de Knyagynia. Plus de 1 200 débris d'une masse totale de 500 tonnes en ont été retrouvés et sont répartis aujourd'hui dans de nombreux musées à l'international[1].

On considère que la première protection de la forêt des hêtres date de 1908 à l'époque où la Transcarpatie appartenait à l'Empire austro-hongrois. Le paysage était protégé par une réserve naturelle située dans la haute vallée de la rivière Stoujytchanka. La superficie de cette réserve était alors de 331,8 hectares. Dans le même temps, la haute vallée de l'Ouj a vu la création d'une réserve forestière de 14,9 hectares.

Entre 1919 et 1938, la Transcarpatie a appartenu à la Tchécoslovaquie. Les deux réserves sont considérablement étendues. Une autre réserve est créée sur la montagne Yavirnyk. Après la Seconde Guerre mondiale, les réserves entrent sous domination soviétique. Dans un premier temps, leur préservation se dégrade considérablement au profit de la production de bois en masse[4]. Cependant, les Soviétiques créent le paysage forestier de Stoujitsia en 1974 (zakaznik) d'une superficie de 2 542 hectares.

Après la chute de l'Union soviétique et l'indépendance de l'Ukraine, la zakaznik a été transformée en parc paysager régional en 1995, puis en parc national en 1999[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Forêt de hêtres à promixité du village de Stoujitsia.

Le parc national est situé au nord-ouest de l'oblast de Transcarpatie et fait partie de la première réserve de biosphère des Carpates orientales internationale trilatérale ukrainienne-slovaque-polonaise. Le parc naturel national de l'Ouj comprend cinq départements de recherche sur la protection de l'environnement et couvre aujourd'hui une superficie de 39 159,3 hectares, dont 14 900 hectares de territoire isolé. Le point culminant du parc est la montagne Kintchyk Boukovskiy (1 251 mètres).

Le climat est tempéré avec des précipitations annuelles d'environ 900 millimètres. Les températures en hiver descendent souvent en dessous de zéro, si bien que les montagnes sont souvent couvertes de neige[2].

Écosystème[modifier | modifier le code]

On trouve plus de 1 500 espèces de plantes, y compris 22 Trachéophytes endémiques et 52 espèces protégées dont 23 d'Orchidaceae. 114 espèces d'oiseaux vivent dans le parc. Les grands mammifères du parc comprennent le cerf élaphe, le chevreuil, le sanglier, le renard roux et le blaireau.

Tourisme et infrastructures[modifier | modifier le code]

L'endroit est peuplé par des Lemkos, ce qui a une forte influence sur leur culture. En particulier, on trouve six églises de bois datant des XVIIe et XVIIIe siècles à l'intérieur du parc.

17 chemins sont balisés dans le parc.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Uzhanian National Nature Park », sur destinations.com.ua (consulté le 3 mai 2019)
  2. a b et c (uk) « Ужанський НПП », sur pzf.menr.gov.ua (consulté le 3 mai 2019)
  3. (en) UNESCO World Heritage Centre, « Ancient and Primeval Beech Forests of the Carpathians and Other Regions of Europe », sur UNESCO World Heritage Centre (consulté le 3 mai 2019)
  4. (ru) « Ужанский национальный природный парк », sur krasnayakniga.ru, Красная книга - Заповедники стран мира (consulté le 4 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]