Parc national de Tlemcen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant la géographie de l'Algérie image illustrant les réserves naturelles et autres zones protégées
Cet article est une ébauche concernant la géographie de l'Algérie et les réserves naturelles et autres zones protégées.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Parc national de Tlemcen
Image illustrative de l'article Parc national de Tlemcen
Vue des ruines de Mansourah
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 101170
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tlemcen
Ville proche Tlemcen
Coordonnées 34° 52′ 59″ nord, 1° 18′ 00″ ouest
Superficie 82,25 km2
Création 1993
Classement  Réserve de biosphère (2016, Monts de Tlemcen)
Site web www.pntlemcen.org

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Parc national de Tlemcen

Le Parc national de Tlemcen (en arabe : الحديقة الوطنية تلمسان) se situe au nord-ouest de l'Algérie.

C'est l'un des plus récents parcs nationaux d'Algérie. En plus des forêts d'Ifri, de Zariffet et d'Ain Fezza, et des Cascades d'El-Ourit et falaises d'El-Ourit, il abrite d'importants sites archéologiques et spéléologiques, ainsi que les ruines de Mansourah et la mosquée de Sidi Boumediene.

En 2016, les monts de Tlemcen ainsi que le parc sont reconnus réserve de biosphère par l'Unesco[1],[2].

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc national de Tlemcen compte le serval, le caracal, le léopard de l' Atlas, l'autruche, le sanglier, la hyène rayée, le porc épic, le chacal, le renard, le mouflon et la gazelle dorcas[réf. nécessaire].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]