Parc national de Kudremukh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les réserves naturelles et autres zones protégées image illustrant l’Inde
Cet article est une ébauche concernant les réserves naturelles et autres zones protégées et l’Inde.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Parc national de Kudremukh
Image illustrative de l'article Parc national de Kudremukh
Catégorie UICN II (parc national)
Identifiant 19693
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État Karnataka
Coordonnées 13° 13′ 05″ nord, 75° 11′ 54″ est
Superficie 600,32 km2[1]
Création 1987[1]
Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2012)

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Parc national de Kudremukh

Le parc national de Kudremukh (Kudremukh National Park en anglais et ಕುದುರೆಮುಖ ರಾಷ್ಟ್ರೀಯ ಉದ್ಯಾನ en kannada) est situé dans l'État du Karnataka en Inde. On y trouve notamment des ours lippus (Melursus ursinus).

L'importance de cette aire protégée classé au patrimoine mondial sous le site Ghâts Occidentaux repose sur ses imposantes prairies alpines et les bois de hautes altitudes qui les entourent. Le lieu est une destination de trekking majeure au Karnataka, accueillant chaque année de nombreux visiteurs.

Depuis plus d'une trentaine d'années, la région est menacée par les dégradations environnementales faites par l'exploitation du minerai de fer. Une importante mine était en exploitation dans une vallée localisée en contrebas du parc, jusqu'en 2005 où toute activité à cessée pour une brève période de 7 ans. En 2012, année où le parc national venait d'être classé au patrimoine mondial, la réouverture de la mine créée un bras de fer important entre l'état du Karnataka, le gouvernement central et les mouvements environnementalistes.

Mais c'est surtout la pression démographique humaine, de plus en plus importante de la population qui menace le parc, et des élus ne cachent pas la volonté de construire de nouvelles villes et villages, avec surtout, des logements.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « List of Protected Areas in India », sur National Wildlife Database (consulté le 3 octobre 2010)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]