Parc national de Katavi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national de Katavi
Katavi sunset.jpg

Le parc au crépuscule

Type
Catégorie UICN
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
4 471 km2
Création
Administration
Site web
[span class="indicateur-langue">(en) www.katavipark.org]

Géolocalisation sur la carte : Afrique

(Voir situation sur carte : Afrique)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Tanzanie

(Voir situation sur carte : Tanzanie)
Point carte.svg

Le Parc national de Katavi est un parc national du sud-ouest de la Tanzanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le parc est situé non loin du lac Tanganyika, mais à grande distance des villes principales et centres touristiques du pays. Il demeure très isolé et dépourvu d'infrastructures à l'exception de la piste Kigoma-Mpanda-Sumbawanga qui traverse la bordure orientale du parc. Bien qu'étant le 3e parc national du pays par la taille, il demeure très peu visité, seulement quelques centaines de touristes par an, en raison de son grand isolement.

Le parc est principalement formé d'une plaine inondable, au fond d'une branche de la vallée du grand rift. Les nombreuses rivières descendues des plateaux coulent paresseusement vers le lac Rukwa, et en saison des pluies débordent largement sur des kilomètres, faisant foisonner la vie dans cette plaine. En saison sèche, les trous d'eau qui subsistent en permanence sont pour la faune de la région le seul moyen de s'abreuver à des dizaines de kilomètres à la ronde.

Faune[modifier | modifier le code]

Les marais abritent la plus forte densité de population d'hippopotames et de crocodiles du pays.

En saison humide, le parc est réputé pour ses oiseaux, et plus de 400 espèces y sont observables.

En saison sèche (mai à octobre), et en raison de la persistance des points d'eau, de grands troupeaux de mammifères se regroupent à leur tour dans le parc. On y retrouve alors jusqu'à 4 000 éléphants, des milliers de buffles et de zèbres, et plusieurs espèces d'antilopes (élands, impalas, hippotragues, topis), tous suivis par leur cortège habituel de prédateurs.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]