Parc national Beelu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc national Beelu
Beelu National Park 2008.jpg

La vallée de l'Helena River

Type
Parc national d'Australie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Catégorie UICN
Identifiant
Adresse
Ville proche
Coordonnées
Superficie
46,17 km2[1]
Création
1995
Administration
Ministère de l'Environnement d'Australie-Occidentale
Site web
[span class="indicateur-langue">(en)]

Géolocalisation sur la carte : Australie

(Voir situation sur carte : Australie)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Australie-Occidentale

(Voir situation sur carte : Australie-Occidentale)
Point carte.svg

Le parc national Beelu est situé dans la lointaine banlieue est de Perth, capitale de l'Australie occidentale, au sud de Mundaring et à l'ouest de la Mundaring Weir Road. Il fait partie du groupe de parcs connus comme les « parcs de la chaîne Darling ». Le parc a été anciennement nommé Mundaring National Park.

Le Mundaring National Park a été créé en 1995 dans le cadre de la protection des forêts de l'État. Le parc a été rebaptisé en 2008 en signe de reconnaissance des propriétaires traditionnels de la région. Le mot Beelu est dérivé du nom Noongar pour rivière ou ruisseau. Le peuple Beelu vivait dans la région délimitée par les rivières Helena, Swan et Canning.

Le parc possède une abondante flore indigène, comme des Jarrah, Marri, Zamia, Banksia grandis, Casuarinaceae et Xanthorrhoea.

Installations[modifier | modifier le code]

Le parc offre des toilettes, des barbecues, des tables de pique-nique et nombre de sentiers pédestres et VTT. Un centre d'information est ouvert dans le parc entre 10 h 00 et 16 h 00 et délivre conseils et rafraîchissements aux visiteurs. Un belvédère situé à South Ledge offre un point de vue sur les lacs Mundaring Weir et CY O'Connor. Le plus gros chêne d'Australie-Occidentale se trouve dans le parc. Deux campings y sont disponibles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Department of Environment and Conservation, 2009 – 10 Annual Report, , 119 p. (ISSN 1835-114X, lire en ligne), p. 48

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]