Parc de la Caffarella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Parc de la Caffarella
Image illustrative de l’article Parc de la Caffarella
Tombeau d'Annia Regilla
Géographie
Pays Italie
Commune Rome
Arrondissement Rome Q. IX Appio-Latino
Superficie 132 hectares
Localisation
Coordonnées 41° 51′ 38″ nord, 12° 32′ 36″ est

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Parc de la Caffarella

Géolocalisation sur la carte : Latium

(Voir situation sur carte : Latium)
Parc de la Caffarella

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Parc de la Caffarella

Le parc de la Caffarella (italien : Parco della Caffarella) est un grand parc situé au sud-est de Rome. Il fait partie du parc régional de l'Appia Antica. Le parc est contenu dans la Vallée de la Caffarella et est bordé sur son côté nord par la Via Latina et au sud par la via Appia. Il s'étend du mur d'Aurélien jusqu'à la Via dell'Almone et a une superficie de 132 hectares. Il est traversé par la rivière Almone, et contient plusieurs éléments archéologiques d'intérêt, ainsi qu'une ferme, et a une grande valeur écologique, avec notamment 78 espèces d'oiseaux.

L'histoire[modifier | modifier le code]

À l'époque romaine, une grande partie de l'endroit était occupée par une grande propriété connue comme la Triopius. Hérode Atticus était un grec devenu sénateur romain. Par son mariage avec Annia Regilla, il a acquis le terrain du domaine, qui s'étendait du parc de la Caffarella à la Via Appia, et lui a donné le nom de Triopius. Deux ruines dans le parc datent de cette époque : le tombeau d'Annia Regilla et le nymphée d'Égérie. Plusieurs tours dans le parc sont médiévales et servaient principalement de tours de guet.

Le nom moderne du parc vient de la famille Caffarellli, qui exploitait une ferme dans la région au XVIe siècle. Il a ensuite été détenu par les familles Pallavicini et Torlonia. Au milieu du XXe siècle, la zone était en grave danger d'être utilisée pour l'expansion urbaine, mais a été protégée et ensuite incorporée dans le parc de la Via Appia, à la suite de campagnes populaires pour sa préservation[1].

Environnement[modifier | modifier le code]

Dès les années 1930, il était question de faire de la vallée un parc public. Constamment sous la menace de la spéculation immobilière, l'endroit était très dégradé lorsque le parc fut créé en 2000. Il englobe la vallée de la Caffarella, et couvre une superficie de 132 hectares. La vallée est traversée sur sa longueur par la rivière Almone. Le paysage, représentatif de la campagne romaine, comprend des champs, des étangs, des petits bois, et même une ferme en activité. On peut même y rencontrer des troupeaux de brebis.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Principales caractéristiques[modifier | modifier le code]

Citerne romaine
Colombarium Costantinien
  • Le Nympheum d'Égérie. Le début de la construction peut être daté du milieu du IIe siècle de notre ère, par référence aux types de briques utilisées dans sa construction. Les sources d'eau à partir de l'arrière du nympheum étaient protégées par la statue du dieu Almo (personnification de la rivière Almone)[2]. Le Nympheum a été construit par Hérode Atticus, après qu'il a été innocenté du meurtre de Annia Regilla.
  • Tombeau d'Annia Regilla. Ce bâtiment bien conservé est également connu comme le temple du dieu Rediculum, le dieu du retour, qui protégeait les voyageurs. Conçu comme un sépulcre, il n'est pas certain que ce soit le tombeau d'Annia Regilla. La construction est constituée de briques rouges et jaunes, et comprend deux étages, avec des restes bien préservés de décoration extérieure[3]. Au Moyen Âge, il a servi de grenier à foin pour une ferme voisine.
  • Tour Valca. Ce bâtiment est construit à partir de blocs rectangulaires de tuf et remonte aux XIIe et XIIIe siècles. Elle était protégée par un premier mur de défense et d'un pont-levis. La tour a peut être fait partie d'un moulin de foulage .
  • Citerne romaine. Construite autour de l'an 100 et à l'origine souterraine, cette citerne a été exposée lors du terrassement réalisé pour la construction du cirque de Maxence situé à proximité.
  • Columbarium de Constantin. Ce columbarium, bâti pour abriter les cendres des personnes décédées, date du IIe siècle de notre ère. Au Moyen Âge, il a été converti en moulin.
  • Le Bois Sacré est un endroit sur une colline surplombant la vallée, et permettant une bonne vue sur les montagnes entourant Rome et les Castelli Romani. Selon la tradition, c'est l'endroit où Hérode Atticus a commandé de planter un bois sacré.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Vallée de La Caffarella. Dépliant produit par le parc régional de l'Appia Antica
  2. La Piste de L'Eau. Dépliant produit par le parc régional de l'Appia Antica.
  3. Guide de l'ai servizi delle aree naturalii protette del Lazio : parc régional de l'Appia Antica. La Région Latium, 2009

Liens externes[modifier | modifier le code]