Parc de Penn-Avel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parc de Penn-Avel
Image illustrative de l'article Parc de Penn-Avel
Nom du domaine, détail du portail d'entrée
Géographie
Pays France
Commune Le Croisic
Superficie 9 ha
Histoire
Création 1977
Ouverture 1979
Caractéristiques
Lieux d'intérêts Moulin de la Providence
Gestion
Propriétaire Conservatoire du littoral
Localisation
Coordonnées 47° 17′ 13″ nord, 2° 31′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Parc de Penn-Avel

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
Parc de Penn-Avel

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Parc de Penn-Avel

Géolocalisation sur la carte : Pays de Guérande

(Voir situation sur carte : Pays de Guérande)
Parc de Penn-Avel

Le parc de Penn-Avel (du breton, penn : cap et avel : vent) est un espace vert public situé sur la commune du Croisic, dans le département français de la Loire-Atlantique.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le parc de 9 ha se situe à proximité de la côte sauvage du Croisic. Boisé et clos de murs, il est un des derniers témoins de grandes unités paysagères présentes autrefois sur cette partie du littoral[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Penn-Avel est une ancienne propriété bourgeoise de villégiature du XIXe siècle. Endommagée au cours de la Seconde Guerre mondiale, la propriété sert de colonie de vacances pendant les années qui suivent. Le Conservatoire du littoral rachète le domaine en 1977, en raison de l'intérêt que constitue cette coupe végétale, rare sur le littoral atlantique. Le parc ouvre au public en 1979 après des travaux de rénovation. Sa gestion est confiée à la Ville du Croisic[1].

Intérêts[modifier | modifier le code]

Le moulin de la Providence, situé dans son enceinte, a fait l'objet d'une rénovation au début du XXIe siècle.

Un des bâtiments est mis à disposition du SEM-REV [2], dans le cadre d'un partenariat avec l'École centrale de Nantes, pour mener des recherches sur l'énergie marine[1].

Un autre bâtiment accueille le laboratoire de biologie marine de la communauté d'agglomération Cap Atlantique[1].


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d www.conservatoire-du-littoral.fr
  2. Site d’Expérimentation en Mer pour la Récupération de l'Énergie des Vagues

Voir aussi[modifier | modifier le code]