Parc de Nara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Parc de Nara
Kasuganocho, Nara, Nara Prefecture 630-8212, Japan - panoramio (14).jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Histoire
Ouverture
Patrimonialité
Lieu de beauté pittoresque (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Gestion
Concessionnaire

Le parc de Nara (奈良公園, Narakōen?) est un parc public de la ville de Nara au Japon, situé au pied du mont Wakakusa, fondé en 1880 et administré par la préfecture de Nara. Le parc est l'un des lieux de beauté pittoresques désignés par le ministère de l'Éducation. Plus de 1 200 cerfs sika sauvages ((シカ?) ou (鹿?) shika) déambulant librement dans le parc sont également sous la désignation du ministère, classés « trésor naturel ». Bien que la superficie officielle du parc soit d'environ 502 ha, le domaine qui comprend les emprises du Tōdai-ji, du Kōfuku-ji et du Kasuga-taisha qui sont soit sur le bord ou entouré par le parc de Nara, fait jusqu'à 660 ha.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Des jinrikisha ((人力車?), ou rickshaw) se trouvent près des entrées des sites populaires comme le Tōdai-ji ou le Kōfuku-ji.

Alors que le parc de Nara est généralement associé aux grands domaines des temples et du parc proprement dit, les jardins précédemment privés sont maintenant ouverts au public. Ces jardins font usage des bâtiments du temple comme caractéristiques auxiliaires de leurs paysages.

Le parc abrite le musée national de Nara et le Todai-ji où le plus grand bâtiment en bois du monde abrite une statue de Bouddha haute de quelque 16 m[1].

Cerfs[modifier | modifier le code]

Cerf approchant les touristes

Selon le folklore local, les cerfs de cette région sont considérés comme sacrés en raison de la visite de Takemikazuchi-no-mikoto, un des quatre dieux du Kasuga-taisha[2]. Il passe pour avoir été invité en provenance de Kashima[3] et apparaît sur le mont Mikasa-yama chevauchant un cerf blanc. À partir de ce moment, les cerfs ont été considérés comme divins et sacrés à la fois par le Kasuga-taisha et le Kōfuku-ji[3]. Tuer un de ces cerfs sacrés était un crime capital punissable de mort jusqu'en 1637, dernière date enregistrée d'une violation de cette loi[3].

Après la Seconde Guerre mondiale, les cerfs sont officiellement déchus de leur statut sacré / divin[3] et sont à la place désignés trésors nationaux et protégés en tant que tels. Aujourd'hui, les visiteurs peuvent acheter des « croquettes pour cerfs » ((鹿煎餅?) shika-senbei) pour nourrir les cerfs dans le parc. Ces biscuits sont vendus exclusivement par la société WNOW[2].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Le compositeur Olivier Messiaen en a fait une évocation musicale dans le deuxième de ses Sept haïkaï (1962).

L'album This Is All Yours d'Alt-J (2014) a trois pistes intitulées Arrival in Nara, Nara et Leaving Nara, peut-être en référence au parc[4].

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frommer's Japan 8th Edition, 2006.
  2. a et b Fodor's Japan 18th Edition, 2007.
  3. a b c et d Noburu Ogata, « Soramitsu, history and geography of Nara, Japan », sur www.hgeo.h.kyoto-u.ac.jp (consulté le 26 novembre 2019).
  4. Corey Bell, « Alt-J Album Preview – This Is All Yours », sur www.bestnewbands.com (consulté le 26 novembre 2019).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]