Parc d'Hibiya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parc d'Hibiya
Image illustrative de l’article Parc d'Hibiya
Vue du parc Hibiya
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Commune Tokyo
Quartier Chiyoda
Superficie 161 636,66 m2
Histoire
Création 1903
Localisation
Coordonnées 35° 40′ 25″ nord, 139° 45′ 21″ est
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
Parc d'Hibiya
Géolocalisation sur la carte : Tokyo
(Voir situation sur carte : Tokyo)
Parc d'Hibiya

Le parc Hibiya (日比谷公園, Hibiya Kōen?) est un jardin public situé dans l'arrondissement de Chiyoda à Tokyo au Japon. Sa superficie est de 161 636,66 m2 entre les jardins de l'est du palais impérial au nord, le district de Shinbashi au sud-est et le district gouvernemental Kasumigaseki à l'ouest.

Situation[modifier | modifier le code]

Le parc Hibiya est situé en plein cœur de Tokyo, près du palais impérial il est notamment bordé par le Fukoku Seimei, l'Hôtel impérial, le Ministère japonais de l'Environnement, le Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, le Ministère japonais de la Justice, la Mizuho Bank, le Théâtre Nissay, la NTT, la Shinsei Bank et la Sumitomo Mitsui Banking Corporation.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le terrain, occupé par les propriétés des clans Mōri et Nabeshima au cours de l'époque d'Edo, est utilisé pour les manœuvres de l'armée pendant l'ère Meiji. Un projet de parc est confié à Tatsuno Kingo, jusqu'à son abandon en 1899[1]. Il est finalement conçu par Honda Seiroku à partir de 1900[1]. Le parc est d'inspiration européenne et notamment allemande[1]. Les travaux commencent en 1902 pour se terminer en 1903, quinze ans après les premières propositions de parcs publics à Tokyo[1].

Équipement et construction à l'intérieur du parc[modifier | modifier le code]

Le parc est célèbre pour le Shisei Kaikan (市政会館?), bâtiment de briques de style gothique construit en 1929, ancien siège de l'agence de presse Dōmei et de ses successeurs d'après-guerre, Kyodo News et Jiji Press.

Le parc est aussi connu pour ses concerts en plein air, Hibiya Open-Air Concert Hall (日比谷野外音楽堂?), et pour ses courts de tennis (pour lesquels les réservations sont vivement disputées en raison de leur proximité avec les quartiers financiers et gouvernementaux).

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Honda Seiroku, « Père des parcs du Japon », Sylvie Brosseau, Projets de paysage, 10 juillet 2012