Parc d'Osseghem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parc d'Osseghem
Image illustrative de l’article Parc d'Osseghem
Avenue du Hallier dans le parc d'Osseghem.
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Commune Bruxelles
Superficie 17 ha
Histoire
Création 1935
Caractéristiques
Type forestier
Localisation
Coordonnées 50° 53′ 44″ nord, 4° 20′ 47″ est
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Parc d'Osseghem
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Parc d'Osseghem

Le parc d’Osseghem est un parc forestier de 17 hectares situé sur le plateau du Heysel à Bruxelles. Il fut aménagé entre 1927 et 1935, à l'initiative de Léopold II, sur les plans de l’architecte paysagiste Jules Buyssens, dans le cadre de l'organisation de l'exposition universelle de 1935.

Histoire[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Le parc est enserré entre le boulevard du Centenaire, l'avenue de l'Atomium, l'avenue de Madrid, l'avenue du comte Moens de Fernig - commissaire général de l'Exposition universelle de 1958 - et l'avenue du Gros Tilleul.

Avenue du Hallier[modifier | modifier le code]

Allée de hêtres pourpres taillés en cylindre.

Le théâtre de verdure[modifier | modifier le code]

50° 53′ 40″ N, 4° 20′ 39″ E

Le théâtre de verdure

Le pavillon Tuilier[modifier | modifier le code]

Situé en bordure du parc, avenue de l'Atomium, le pavillon du Comptoir Tuillier (entreprise courtraisienne) est un bâtiment conçu par l'architecte G. Bontinck, pour l'exposition universelle de 1958 et l'un des rares à ne pas avoir été détruit. Désormais classé, il est aujourd'hui occupé par un restaurant[1].

La passerelle royale[modifier | modifier le code]

Vue latérale de la passerelle

Le monument à Adolphe Max[modifier | modifier le code]

50° 53′ 36″ N, 4° 20′ 38″ E (au bas de l'avenue du Hallier)

Monument à la mémoire d'Adolphe Max.

Ce monument est un hommage à Adolphe Max, bourgmestre qui a particulièrement marqué l'évolution de Bruxelles au XIXe siècle. Le monument est l'œuvre du sculpteur Fernand Debonnaire (1907-1997)[2].

L'étang et les faux rochers[modifier | modifier le code]

La brigade canine[modifier | modifier le code]

50° 53′ 37″ N, 4° 20′ 48″ E Avenue du Gros Tilleul, no 4. Il s'agit du centre de formation pour le dressage des chiens de police pour la zone Bruxelles-Nord.

Événements[modifier | modifier le code]

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  • (nl) Wim van der Elst, Hoe oud was en werd de Dikke Linde ? (Quel âge avait le Gros Tilleul ?), LACA Tijdingen, (vol. 12), no 2.