Parc Voyer-d'Argenson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parc Voyer-d'Argenson
Image illustrative de l’article Parc Voyer-d'Argenson
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Commune Asnières-sur-Seine
Superficie 8 400 m²
Histoire
Création XVIIIe siècle
Coordonnées 48° 54′ 38″ nord, 2° 17′ 42″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Parc Voyer-d'Argenson
Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne
(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Parc Voyer-d'Argenson

Le parc Voyer-d'Argenson, aussi appelé Square Voyer d'Argenson, est un jardin public situé à Asnières-sur-Seine[1], situé entre la rue du Château et le quai du Docteur-Dervaux[2].

Ancien parc du château d'Asnières, il porte le nom de son bâtisseur et propriétaire, Marc-René d'Argenson, marquis de Voyer[3].

Description[modifier | modifier le code]

Fête au château, vue du parc.

Ce parc contient sept platanes de trente mètres de haut, âgés de près de deux siècles[4].

On y trouve un plan d'eau qui entoure une petite île surmontée d'un petit pavillon d'été[5]. Plusieurs espèces de cygnes et de canards y ont élu domicile.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Château Pouget.

Ce parc, fut créé par le marquis Voyer d'Argenson, qui, entre 1750 et 1752, acquit pour ce faire une propriété importante, la « Seigneurie d’Asnières », qui avait appartenu à l’Abbé Lemoyne, ainsi que vingt-trois terrains environnants[6]. Lors des travaux d’aplanissement du terrain, les terrassiers y découvrirent sépultures et récipients, qui firent supposer une très ancienne occupation humaine[7].

Le parc descendait alors vers la Seine, et fit donc partie du terrain sur lequel fut bâti le château d'Asnières.

Il fut morcelé à partir de 1845. En 1886, Vital Pouget (1846-1929), en acheta une partie et y fit construire un château, qu'on appela château Pouget[8],[9], et le parc prit naturellement le nom de parc du château Pouget[10].

En 1926, la commune d’Asnières acquit ce domaine, dont elle fit un jardin public. Le château Pouget fut alors transformé en dispensaire puis en centre de transfusion sanguine, mais il fut détruit en 1980[11].

Vincent Van Gogh[modifier | modifier le code]

Au printemps 1887, Vincent Van Gogh habite à Asnières, chez Émile Bernard et ses parents[12]. Il met cette période à profit dans la création d'une série d'œuvres, dont Coin du parc Voyer d'Argenson à Asnières, L'avenue au parc de Voyer-d'Argenson à Asnières, 1887 (Négociée par Christie's pour la somme de 1.43 millions de dollars le ), ou encore L'entrée de parc de Voyer-d'Argenson à Asnières.

Il réalise à la même époque la toile intitulée Le Restaurant Rispal à Asnières.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :