Parc Éole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Éole (homonymie).
Éolienne de type Darrieus du parc Éole

Le Parc Éole[1] est un projet expérimental de centrale électrique éolienne à axe vertical, se trouvant à Cap-Chat, en Gaspésie, au Québec.

Ce projet constitue la plus grande centrale électrique éolienne à axe vertical jamais construite. Cependant, ce parc ne fut jamais en fonctionnement suffisamment longtemps pour passer du mode expérimental au statut de centrale électrique moderne.

Le projet est lancé par Hydro-Québec en 1984 afin de développer ces technologies au nord de l'Amérique mais la centrale est mise à l'arrêt en 1992 à la suite d'un grand coup de vent imprévu. Par ailleurs, le roulement à billes est également détérioré, probablement dû au poids énorme de cette structure.

Les moulins éoliens à axe vertical[modifier | modifier le code]

Les éoliennes à axe vertical, telles celles de type Darrieus qui composent le parc Éole, sont très avantageuses car elles captent le vent de façon omnidirectionnelle. Elles peuvent ainsi pivoter tant qu'il vente, peu importe la direction du vent[2]. Le moteur se situant à sa base, ce type d'éoliennes est plus économique, mais la nature de ce genre d'éolienne ne lui permet pas de démarrer par elle-même.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Il tire son nom d'Éole, dieu des vents dans la mythologie grecque.
  2. Ce principe est d'ailleurs mis en œuvre à quelques endroits en Afrique, là où les vents sont variables.

Articles connexes[modifier | modifier le code]