Paramahansa Yogananda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Swami Yogananda, traducteur des œuvres de Swami Satchidananda.
Paramahansa Yogananda
Paramahansa Yogananda Standard Pose.jpg
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Formation
Université de Calcutta
Scottish Church College
Senate of Serampore College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Influencé par
signature de Paramahansa Yogananda

signature

Paramahansa Yogananda ou Paramhansa Yogananda (5 janvier 1893 - 7 mars 1952), né sous le nom de Mukunda Lal Ghosh, est un yogi et un guru (précepteur spirituel) qui a fait la promotion du kriya yoga en Occident[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Mukunda Lal Gosh, à Gorakhpur, Inde, dans une famille de caste supérieure, il fréquente dès son adolescence de nombreux saints hindous. Il rencontre son maître spirituel Sri Yukteswar Giri à l'âge de 17 ans, en 1910. Il est ensuite scolarisé à l'école secondaire de Scottish Church College puis il obtient une licence en philosophie et lettres à l'université de Calcutta. En 1915, il devient moine dans l'ancien ordre monastique des Swami (moines hindous), et transforme son nom en « Swami Yogananda ».

Il se rend aux États-Unis en 1920, comme représentant de l'Inde à un congrès des religions libérales, à Boston. Il fonde en 1920 la Self-Realization Fellowship (que l'on peut traduire par « Communauté de la réalisation du soi ») et donne des conférences dans de nombreuses villes américaines et notamment sur la côte Ouest des États-Unis. Le principal objectif de son organisation est de diffuser les anciennes pratiques et la philosophie du Kriya Yoga, enseignée par son maître swami Sri Yukteswar, et ceux qui l'ont précédé : Mahavatar Babaji et Lahiri Mahasaya.

En 1924, après une tournée aux États-Unis, il établit le siège de son organisation à Los Angeles, dans une propriété appelée « Mount Washington ». Ses principaux enseignements sont fondés sur la méditation et la pratique de certaines techniques de Kriya Yoga.

Autobiographie d'un yogi[modifier | modifier le code]

Couverture de la première édition d'Autobiographie d'un Yogi

En 1946, Yogananda publie l'histoire de sa vie, l'Autobiographie d'un Yogi[2] qui contient le récit de ses expériences surprenantes, ainsi que l'exposé des principes du Kriya Yoga. Il a depuis été traduit en 45 langues. En 1999, il est désigné parmi les « 100 livres spirituels les plus importants du XXe siècle » par un panel d'auteurs spirituels invités par les éditeurs Philip Zaleski et HarperCollins[3]. L'Autobiographie d'un Yogi est le livre le plus populaire parmi ceux de Yogananda[4]. Selon Philip Goldberg, qui a écrit American Veda, « le Self-Realization Fellowship - qui représente l'héritage de Yogananda - est justifié d'utiliser le slogan "Le livre qui a changé les vies de millions de personnes". Il a vendu plus de quatre millions d'exemplaires »[5]. En 2006, l'éditeur, Self-Realization Fellowship, a honoré le 60e anniversaire de l'Autobiographie d'un Yogi « avec une série de projets conçus pour promouvoir l'héritage de l'homme que des milliers de disciples se réfèrent toujours en tant que « maître »[6].

L'Autobiographie d'un Yogi décrit la recherche spirituelle de Yogananda pour l'illumination, en plus des rencontres avec des personnalités spirituelles remarquables telles que Thérèse Neumann, Ma Ananda Moyi, Vishuddhananda Paramahansa, Mohandas Gandhi, le lauréat du prix Nobel de littérature Rabindranath Tagore, le scientifique Luther Burbank (le livre est « Dédié à la mémoire de Luther Burbank, Saint American »), le célèbre scientifique indien Sir Jagadish Chandra Bose et lauréat du prix Nobel de physique, Sir Chandrashekhara Venkata Râman. Un chapitre notable de ce livre est « La loi des miracles », où il donne des explications scientifiques pour des exploits apparemment miraculeux. Il écrit : « le mot "impossible" devient moins important dans le vocabulaire de l'être humain[7]. »

L'autobiographie fut une source d'inspiration pour de nombreuses personnes dont George Harrison, guitariste et plus jeune membre des Beatles, et Steve Jobs, co-fondateur, ancien président et chef de la direction d'Apple Inc. Dans le livre Steve Jobs : une biographie, l'auteur écrit que pour la préparation d'un voyage, M. Jobs a téléchargé sur son iPad2, l'Autobiographie d'un Yogi, « le guide de la méditation et de la spiritualité qu'il avait lu pour la première fois adolescent, puis relu en Inde et relu encore une fois un an après[8]. »

Jon Anderson, le chanteur et parolier du groupe Yes, a été inspiré par sa lecture pour la conception de l'album Tales from topographic oceans.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Autobiographie d'un yogi (1946-1951), trad. de l'an., Paris, Éditions Adyar, 495 p. Préface du Dr Evans Weitz. (Le projet Gutenberg diffuse gratuitement la version originale en anglais de cet ouvrage : Autobiography of a Yogi.)
  • Comment peut-on converser avec Dieu ?, Self-Realization Fellowship, 2012
  • La Loi du succès, Self-Realization Fellowship, 1944
  • A la Source de la Lumière, Self-Realization Fellowship, 2010
  • Ainsi parlait Paramahansa Yogananda, Self-Realization Fellowship, 2011
  • La Science de la Religion, Self-Realization Fellowship, 2012
  • Vivre sans peur, Self-Realization Fellowship, 2013
  • Vivre en vainqueur, Self-Realization Fellowship, 2013
  • Pourquoi Dieu permet le mal ?, Self-Realization Fellowship, 2013

Citations[modifier | modifier le code]

« La Vérité est Une : Je dis souvent que si Jésus, Krishna, Bouddha et d'autres authentiques envoyés de Dieu venaient à se trouver ensemble, ils ne se querelleraient pas, mais boiraient à la même coupe de communion avec Dieu[trad 1]. »

— The Journey to Self-Realization

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Autobiographie d'un Yogi est source de l'album concept Tales from Topographic Oceans du groupe de rock progressif britannique Yes, paru en 1973 sur le label Atlantic.

Un film long-métrage lui est consacré, sortant en France fin mars 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Citations originales[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Truth is One : I have often said that if Jesus, Krishna, Buddha, and other true emissaries of God came together, they would not quarrel, but would drink from the same one cup of God-communion. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnary of Hinduism par W.J. Johnson publié par Oxford University Press, pages 362 et 363, (ISBN 9780198610250)
  2. (en) Martin Baumann Melton, J. Gordon, Religions of the World: A Comprehensive Encyclopedia of Beliefs and Practices, ABC-CLIO, (ISBN 9781598842043)
  3. (en) « HarperCollins 100 Best Spiritual Books of the Century | Book awards | LibraryThing », sur www.librarything.com (consulté le 22 mai 2017)
  4. (en) Philip Goldberg, « The Autobiography of a Yogi: A Tribute to Yogananda », sur Huffington Post, (consulté le 22 mai 2017)
  5. (en) Philip Goldberg, American Veda, Harmony; 1 edition (2 November 2010): 109,
  6. (en) Louis Sahagun, « Guru's Followers Mark Legacy of a Star's Teachings », Los Angeles Times,‎ (ISSN 0458-3035, lire en ligne)
  7. Autobiography of a Yogi, 1997 Anniversary Edition. Self-Realization Fellowship (Founded by Yogananda) www.yogananda-srf.org
  8. (en) Walter Isaacson, Steve Jobs: A Biography, Simon & Schuster (ISBN 978-1-4516-4853-9),

Liens externes[modifier | modifier le code]