Bactrosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Paraiguanodon)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bactrosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Squelette de Bactrosaurus johnsoni.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Sauropsida
Sous-classe Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Infra-ordre  Iguanodontia
Super-famille  Hadrosauroidea

Genre

 Bactrosaurus
Gilmore[1], 1933

Espèces de rang inférieur

  • B. kysylumensis? Riabinin, 1931 (à l'origine Cionodon)
  • B. johnsoni Gilmore, 1933
  • B. prynadai Riabinin, 1937

Bactrosaurus est un genre éteint de dinosaures ornithopodes, un membre basal de la super-famille des hadrosauroïdes ayant vécu dans l'est de l'Asie, et en particulier en Mongolie et en Chine, au cours du Crétacé supérieur (100 - 72 millions d'années)[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom de genre Bactrosaurus vient du grec : « baktêria » (bâton) et « saurus » (lézard) en raison de la forme d'une partie des épines neurales que portent certaines vertèbres de l'animal.

Description[modifier | modifier le code]

Bactrosaurus johnsoni, l'espèce type et l'une des deux espèces connue de ce genre, possédait une tête plate et basse, sans crête, comparable à celle des iguanodons et mesurait environ 6 mètres de longueur. Lorsqu'elle était à quatre pattes, sa hauteur atteignait environ 2 mètres, avec des fémurs de 80 centimètres de long. La masse de l'animal était d'environ 1,1 à 1,5 tonne[2].

On n'a pas retrouvé de main parmi les fossiles connus, on ne sait donc pas s'elle avait un pouce en éperon (comme l'iguanodon) ou bien une main à quatre doigts (comme les hadrosauridés).

Pathologie[modifier | modifier le code]

En 2003, la présence de tumeurs, dont des hémangiomes, fibromes, cancers métastatiques et des ostéoblastomes a été identifiée sur les vertèbres de Bactrosaurus par tomodensitométrie et fluoroscopie[3]. Ces types de tumeurs ont été observés également sur les genres Brachylophosaurus, Gilmoreosaurus et Edmontosaurus[3].

Classification[modifier | modifier le code]

Les études phylogénétiques concordent pour placer Bactrosaurus comme un membre basal des Hadrosauroidea[4],[5],[6]. Une analyse phylogénétique de 2016, établie par Prieto-Márquez et ses collègues, confirme cette évaluation et conduit au cladogramme suivant[7] :

Hadrosauroidea 

Jinzhousaurus




Equijubus




Probactrosaurus





Jeyawati




Protohadros



Eolambia






Tanius





Bactrosaurus




Levnesovia






Gilmoreosaurus




Telmatosaurus





Jintasaurus




Lophorhothon






Claosaurus




Tethyshadros



Hadrosauridae













Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) C. W. Gilmore. 1933. On the dinosaurian fauna of the Iren Dabasu Formation. Bulletin of the American Museum of Natural History 68(2-3):23-78
  2. a et b (en) "Bactrosaurus." In: Dodson, Peter & Britt, Brooks & Carpenter, Kenneth & Forster, Catherine A. & Gillette, David D. & Norell, Mark A. & Olshevsky, George & Parrish, J. Michael & Weishampel, David B. The Age of Dinosaurs. Publications International, LTD. p. 131. (ISBN 0-7853-0443-6)
  3. a et b (en) B.M. Rothschild, Tanke, D.H., Helbling II, M. et Martin, L.D., « Epidemiologic study of tumors in dinosaurs », Naturwissenschaften, vol. 90, no 11,‎ , p. 495–500 (PMID 14610645, DOI 10.1007/s00114-003-0473-9, lire en ligne)
  4. (en) Albert Prieto-Márquez et Mark A. Norell, « Anatomy and Relationships of Gilmoreosaurus mongoliensis (Dinosauria: Hadrosauroidea) from the Late Cretaceous of Central Asia », American Museum Novitates, no 3694,‎ , p. 1–52 (DOI 10.1206/3694.2)
  5. (en) Angel Alejandro Ramírez-Velasco, Mouloud Benammi, Albert Prieto-Márquez, Jesús Alvarado Ortega et René Hernández-Rivera, « Huehuecanauhtlus tiquichensis, a new hadrosauroid dinosaur (Ornithischia: Ornithopoda) from the Santonian (Late Cretaceous) of Michoacán, Mexico », Canadian Journal of Earth Sciences, vol. 49, no 2,‎ , p. 379–395 (DOI 10.1139/e11-062)
  6. (en) P. Cruzado-Caballero and J. E. Powell. 2017. Bonapartesaurus rionegrensis, a new hadrosaurine dinosaur from South America: implications for phylogenetic and biogeographic relations with North America. Journal of Vertebrate Paleontology 37(2):e1289381:1-16
  7. (en) Albert Prieto-Marquez, Gregory M. Erickson et Jun A. Ebersole, « A primitive hadrosaurid from southeastern North America and the origin and early evolution of 'duck-billed' dinosaurs », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 36, no 2,‎ , e1054495 (DOI 10.1080/02724634.2015.1054495)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]