Parade dorée des Pharaons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Parade dorée des Pharaons
Logo de la Parade dorée des Pharaons.
Logo de la Parade dorée des Pharaons.

Nom officiel موكب المومياوات الملكية
Parade des momies royales
Date 3 avril 2021
Célébrations Défilé

La Parade dorée des Pharaons (en arabe : موكب المومياوات الملكية, littéralement la Parade des momies royales) est un évènement organisé le au Caire. Durant la parade, vingt-deux momies royales furent transportées du Musée égyptien du Caire, situé place Tahrir, dans leur nouvel emplacement au Musée national de la civilisation égyptienne (NMEC) qui est inauguré à cette occasion en banlieue sud de la ville[1],[2],[3],[4].

Les momies transportées incluent celles des pharaons Ramsès II, Ramsès IX, Ramsès VI, Ramsès V, Séthi Ier, Seqenenrê Tâa, Thoutmôsis III, la reine-pharaon Hatchepsout, la reine Mérytamon, femme du roi Amenhotep Ier et la reine Ahmès-Néfertary, femme du roi Ahmôsis Ier[5].

Le défilé a été retransmis en direct à la télévision égyptienne, ainsi que sur près de 400 chaînes de télévision[6] du monde entier et au complet sur la chaîne YouTube du ministère du Tourisme et des Antiquités[7].

Contexte[modifier | modifier le code]

La parade dorée des Pharaons aura nécessité en tout au moins quatre mois de préparatifs[8].

L'évènement visait à promouvoir le tourisme et la culture, affirmer la sécurité de l’Égypte (pour les touristes) et à panser les plaies de la révolution égyptienne de 2011[9]. Il a pris place dans le cadre de la création du Musée national de la civilisation égyptienne (NMEC). Le nouvel édifice mis à la disposition des momies a pour objectif de les exposer dans de meilleures conditions. Il a été avancé que les momies seront présentées dans des caissons plus modernes « pour un meilleur contrôle de la température et de l'humidité qu'au vieux musée », comme l'a expliqué à à l'Agence France presse (AFP) Salima Ikram, professeure d’égyptologie à l'université américaine du Caire, spécialiste de la momification[2].

La Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay (et ancienne ministre française de la Culture), en visite officielle en Égypte, a indiqué : « Voir entrer ces momies dans le nouveau Musée national de la civilisation égyptienne, les savoir désormais plus accessibles au monde, est l'aboutissement d'un long travail pour mieux les conserver et mieux les exposer[10] ». Le même communiqué de presse indique en outre « Des relations fortes lient l’UNESCO et l’Égypte, notamment depuis le sauvetage des monuments de Nubie à Abou Simbel (1963-1968) qui est à l’origine de la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO, établie en 1972. L’Égypte est un partenaire solide de l’Organisation dans tous les domaines de son mandat ; la culture, la science et l'éducation, et participe activement aux travaux sur les enjeux du futur tels que l'intelligence artificielle ou la science ouverte et la Priorité Afrique [sic][10]. En prélude de la parade, le président Abdel Fattah al-Sissi s'est rendu au NMEC, accompagné de son Premier ministre Moustafa Madbouli et de la directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay, pour passer en revue une partie des collections.

Il a été annoncé que les momies seront présentées individuellement à côté de leur sarcophage respectif, dans un décor rappelant les tombes souterraines des rois, et qu'elles seront accompagnées d’une biographie. En outre, des détails sur les scanners effectués sur certaines d’entre elles seront exposés. « Les momies seront présentées pour la première fois d’une belle façon, à des fins éducatives. Pas pour le sensationnalisme », explique Zahi Hawass, égyptologue égyptien. Selon lui, le caractère macabre des momies a par le passé rebuté plus d’un visiteur. « Je n’oublierai jamais lorsque j’ai emmené (la princesse) Margaret, sœur de la reine Élisabeth II, au musée : elle a fermé les yeux et est partie en courant », a-t-il raconté[2].

Les momies ne seront visibles au public que quelques jours après l'évènement. La date annoncée était celle du [11]. Les momies n'avaient pas quitté la place Tahrir depuis le XXe siècle.

Déroulement de la parade[modifier | modifier le code]

Le défilé a débuté à 20 h (locale, c'est-à-dire 18 h GMT) et prenait place sur un trajet d'environ sept kilomètres entre le Musée égyptien du Caire, situé place Tahrir et le nouveau Musée national de la civilisation égyptienne (NMEC), dans le sud du Caire, à Fostat. Sous les coups de canon, les chars décorés dans un style « pharaonique » et sous haute surveillance policière[11] sont arrivés au nouveau musée vers 20 h 30, accueillis par le président Abdel Fattah al-Sissi.

Les momies ont défilé dans l’ordre chronologique du règne des rois et reines. Le pharaon Seqenenrê Tâa (XVIe siècle avant notre ère) a donc ouvert la marche, qui fut fermée par Ramsès IX (XIIe siècle avant notre ère)[1]. Chaque momie a voyagé dans un char individuel portant son nom et qui avaient chacun été muni de mécanismes d'absorption des chocs, dans une enveloppe contenant de l'azote pour les protéger. Baignée dans une lumière bleue, la procession a quitté le musée centenaire, accompagnée par un spectacle avec des figurants en costume pharaonique, de chars tirés par des chevaux, sous les battements de tambours d'une fanfare et sur fond de musique symphonique.

L'événement a été ponctué de performances musicales de plusieurs artistes égyptiens. « Le monde entier va regarder ça. Ce sont quarante minutes importantes dans la vie de la ville du Caire », a déclaré à l'AFP l'archéologue égyptien Zahi Hawass[12]. Peu avant le début du défilé, une chanson du très populaire chanteur égyptien Mohamed Mounir composée pour l'occasion avait ouvert les festivités. Plusieurs acteurs égyptiens dont Ahmed Zaki, Mona Zaki et la Tunisienne Hend Sabri ont récité des textes sur la civilisation égyptienne[1].

Au total, soixante motos, cent-cinquante chevaux, trois-cent-trente figurants (étudiants en sport), cent-cinquante musiciens et cent-cinquante percussionnistes du ministère de la Défense ont été mobilisés pour l'évènement, selon les autorités[3].

Déclarations sur l'évènement[modifier | modifier le code]

Le président al-Sissi avait tweeté juste avant l'évènement : « Avec une grande fierté, je me réjouis d'accueillir des rois et reines d'Égypte après leur trajet[1]. » Une source au sein du ministère du tourisme et des antiquités avait promit avant l'évènement que « ce sera comme du temps des pharaons »[9] et l'égyptologue Salima Ikram a déclaré « En faisant ainsi, avec faste et en grande pompe, les momies reçoivent leur dû »[13].

La parade est qualifiée de parade historique par certains médias et des internautes égyptiens[12].

Polémique autour de la « malédiction du pharaon »[modifier | modifier le code]

Une polémique a eu lieu autour de la malédiction du pharaon. Sous le hashtag en arabe #malédiction_des_pharaons (#لعنة_الفراعنة), de nombreux internautes ont associé les récentes catastrophes survenues en Égypte à une « malédiction » qui aurait été provoquée par le déplacement des momies, en référence à la malédiction de Toutânkhamon. En cette semaine de la fin du mois de mars 2021, l'Égypte a connu le blocage du canal de Suez par le porte-conteneurs Ever Given, un accident ferroviaire qui a fait 18 morts à Sohag (sud) et la mort d'au moins vingt-cinq personnes dans l'effondrement d'un immeuble au Caire[2],[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Défilé des pharaons : parade de 22 momies de souverains de l'antiquité au Caire », sur France 24, (consulté le 3 avril 2021)
  2. a b c et d L'Union, Égypte : Le Caire prépare un grand « défilé » de momies royales (1 avril 2021).
  3. a et b Le Point magazine, « Spectacle pharaonique et défilé de momies royales au Caire », sur Le Point, (consulté le 3 avril 2021)
  4. (en-GB) Deutsche Welle (www.dw.com), « Golden Parade: Mummified pharaohs moved to new Cairo home | DW | 03.04.2021 », sur DW.COM (consulté le 3 avril 2021)
  5. (en-US) « How to Watch Live: Egypt’s Historic Pharaohs’ Golden Parade | Egyptian Streets », (consulté le 3 avril 2021)
  6. Pharaoh’s Golden Parade to broadcast on 400+ TV channels globally, Broadcastpro Middle East
  7. « بث مباشر | موكب المومياوات الملكية » (consulté le 4 avril 2021)
  8. La Croix, « En Égypte, le défilé sous surveillance de 22 momies » (3 avril 2021).
  9. a et b La Croix, En Égypte, le défilé sous surveillance de 22 momies (3 avril 2021).
  10. a et b Communiqué de presse de l'UNESCO (2 avril 2021).
  11. a et b L'Union, Égypte: Le Caire prépare un grand « défilé » de momies royales (1 avril 2021).
  12. a et b AFP, « Ramsès II et Hatchepsout au grand défilé des momies royales au Caire », sur France 24, (consulté le 5 avril 2021)
  13. (en-US) « Egyptian Mummies hit the road for Cairo’s ‘Golden Parade’ », sur Daily Post USA, (consulté le 4 avril 2021)
  14. « DIRECT - Un « défilé » inédit de 22 momies royales ce samedi en Égypte », sur France Bleu, (consulté le 3 avril 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]