Paquet climat-énergie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le paquet climat-énergie (ou énergie-climat) ou plan climat de l'Union européenne est un plan d'action adopté en décembre 2008 et révisé en octobre 2014 par l'Union européenne.

Fin 2008, ce « paquet législatif » a fait l'objet d'un accord politique entre les 27 chefs d'État et de gouvernement (lors du Conseil européen de Bruxelles des 11 et 12 décembre 2008) et immédiatement adopté par le Parlement européen et le Conseil des ministres en décembre 2008[1].

En 2012, parallèlement et pour faciliter sa mise en œuvre, le Parlement européen souhaite [2] aussi développer un réseau cohérent et décentralisé de sources et de moyens de transports d'énergies renouvelables, qui pourrait notamment être une base d'une « troisième révolution industrielle » (telle que promue par Jeremy Rifkin).

En 2014, la Commission européenne a adopté une nouvelles série d'orientations[3] données aux politiques énergétique et climatique pour renforcer le cadre existant, mais sans grande ambitions selon de nombreux observateurs[4], en raison notamment d'une absence d'objectifs contraignants en matière d'énergies naturelles et renouvelables et d'efficacité énergétique.

Objectifs et contenu[modifier | modifier le code]

Ce paquet législatif a deux priorités :

Le paquet climat-énergie de 2008 a pour objectif de permettre la réalisation de l'objectif « 20-20-20 » ou « 3x20 » visant à :

Alors que les deux premières mesures sont contraignantes, la troisième n'a, jusqu'à présent, aucune valeur juridique.

En Europe, en 2008, seuls 8,5 % de la consommation énergétique provient de ressources renouvelables et propres. Elles doivent donc être globalement accrues de 11,5 points d'ici 2020, ce qui devrait les faire passer d'un statut marginal à un statut industriel et de généralisation.

Le paquet climat-énergie de 2014 fixe de nouveaux objectifs pour 2030[5] :

  • 40% de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990 (seul objectif contraignant) ;
  • 27% d'énergies renouvelables dans le mix énergétique  ;
  • 27 % d'économies d'énergie.

Textes composant le paquet climat-énergie[modifier | modifier le code]

Le paquet climat-énergie comprend quatre textes datés du 23 avril 2009 :

Texte Objet
directive 2009/29/CE du 23 avril 2009 modifie la directive 2003/87/CE afin d’améliorer et d’étendre le système communautaire d'échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre (SCEQE)
directive 2009/28/CE du 23 avril 2009 promotion de l’utilisation de l’énergie produite à partir de sources renouvelables
décision no 406/2009/CE du 23 avril 2009 effort à fournir par les États membres pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre afin de respecter les engagements de la Communauté en matière de réduction de ces émissions jusqu’en 2020
directive 2009/31/CE du 23 avril 2009 stockage géologique du dioxyde de carbone

On peut rapprocher de ce paquet énergie-climat deux autres textes adoptés simultanément :

Texte Objet
règlement no 443/2009 du 23 avril 2009 normes de performance en matière d'émissions pour les voitures particulières neuves dans le cadre de l'approche intégrée de la Communauté visant à réduire les émissions de CO2 des véhicules légers
directive 2009/30/CE du 23 avril 2009 spécifications relatives à l’essence, au carburant diesel et aux gazoles, introduction d’un mécanisme permettant de surveiller et de réduire les émissions de gaz à effet de serre, spécifications relatives aux carburants utilisés par les bateaux de navigation intérieure

Contenu[modifier | modifier le code]

Le paquet climat-énergie met en œuvre des dispositions contraignantes concernant deux des trois objectifs que s'est assignés l'Union européenne pour 2020 lors du Conseil européen de mars 2007 :

  • la directive « Énergies renouvelables » 2009/28/CE fixe les objectifs de chaque pays concernant la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale. Elle prévoit également que le secteur des transports, dans chaque État, utilise au moins 10 % d'énergie produite à partir de sources renouvelables ;
  • la décision 406/2009/CE fixe les objectifs de limitation des émissions de gaz à effet de serre dans chaque État par rapport à 2005. Ces objectifs sont négatifs dans certains pays (baisse des émissions) et positifs dans d'autres (hausse limitée des émissions, dans les États pour lesquels une croissance économique importante est prévue afin de rattraper les pays les plus avancés de l'Union).

Le paquet climat-énergie prévoit aussi d'améliorer et d'étendre le système d'échange de quotas d'émissions de CO2 en renforçant son champ d'application, ses procédures de contrôle et son coût pour les pollueurs. Toutefois, la Commission souhaitait que les producteurs d'énergie soient contraints à acheter 100 % de leurs quotas de CO2 aux enchères dès 2013, le chiffre retenu est celui de 30 %.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]