Papillon longs-palpes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Libytheana carinenta

Le Papillon longs-palpes (Libytheana carinenta) est un insecte lépidoptère de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Libytheinae et du genre Libytheana.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Libytheana carinenta a été nommé par Pieter Cramer en 1777.

Synonymes : Papilio carinenta Cramer, [1777]; Hypatus carinenta ; Dyar, 1903[1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Le Papillon longs-palpes se nomme Southern Snout en anglais, et la sous-espèce Libytheana carinenta bachmanii Snout Butterfly[1].

palpes vus de profil
revers ailes antérieures partiellement visibles

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Libytheana carinenta carinenta présent au Surinam.
  • Libytheana carinenta bachmanii (Kirtland, 1851); présent dans l'Ohio et au Texas, la seule migratrice au Canada.
  • Libytheana carinenta larvata (Strecker, [1878])
  • Libytheana carinenta mexicana Michener, 1943; présent au Mexique[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le Papillon longs-palpes est un papillon de couleur marron clair taché de blanc et aire basale jaune orangé, aux ailes antérieures à apex tronqué, rectiligne, limité par deux angles et qui présente deux palpes en avant de la tête. Il est de taille moyenne avec une envergure variant de 35 à 50 mm.

Le revers des postérieures est d'un gris beige violacé nacré terne, celui des antérieures est marron taché de blanc à basale orange et large bordure beige nacré terne. Perché il imite une feuille morte les palpes passant pour le pétiole[2],[3],[4]

Chenille[modifier | modifier le code]

Le chenille est verte ornée d'une ligne jaune sur le dos[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

C'est un migrateur qui parfois entreprend des migrations massives[4].

Il vole en deux générations, en mai juin puis en août[4].

Dans le sud de son aire ce sont les adultes qui hibernent[4].

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Celtis dont Celtis occidentalis[5],[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il est résident en Argentine, au Mexique et dans le sud des États-Unis et migrateur vers le nord dans le sud-ouest, tout le centre et tout l'est des États-Unis (mais pas dans le nord-ouest) et au Canada dans l'Ontario[3],[2].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside dans les bois[3].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :