Paper Mario : La Porte millénaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paper Mario
La Porte millénaire
Image illustrative de l'article Paper Mario : La Porte millénaire

Éditeur Nintendo
Développeur Intelligent Systems
Concepteur Yoshito Hirano
Yuka Tsujiyoko

Date de sortie JAP
US
EUR
AUS
Genre Rôle / Action
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme GameCube
Média Mini DVD
Contrôle Manette de jeu

Évaluation CERO : A ?
ESRB : E ?
PEGI : 3+

Paper Mario : La Porte millénaire (connu au Japon sous le nom de Paper Mario RPG ; ペーパーマリオRPG) est un jeu vidéo sorti sur GameCube en 2004. Il donne suite à Paper Mario, sorti sur Nintendo 64. L'originalité de ces deux jeux est que les personnages sont réalisés en 2D, alors que le décor est en 3D.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier logo du jeu, lorsque celui-ci était encore en développement.

Paper Mario : la porte Millénaire se décline en huit chapitres (ainsi que d'intermèdes entre chaque chapitre, mettant scène Peach ou Bowser par exemple) précédés par un avant-prologue et un prologue et conclu par un épilogue.

La Princesse Peach, alors qu'elle voyage avec Papy Champi, se retrouve dans la ville portuaire et mal famée de Port-Lacanaïe. Ayant pu échapper à la surveillance de son protecteur, Peach fait la rencontre d'une vieille femme entièrement dissimulée sous un voile et qui lui parle de la légende du Trésor de Port-Lacanaïe. La vieille hère lui fournit même la carte menant au trésor. Peach, tout excitée par la perspective d'une chasse au trésor, décide d'envoyer la carte à son fidèle Mario afin que ce dernier l'aide dans sa quête. Mais arrivé à Port-Lacanaîe, la Princesse a, une fois de plus, été enlevée et la seule piste de Mario pour la retrouver est celle menant au trésor.

Au cours de son aventure, Mario apprendra que, pour trouver le Trésor Légendaire, il lui faudra trouver les Sept Gemmes Étoile afin de pouvoir briser le sceau entourant le trésor. Mario va donc parcourir le monde à la recherche des Gemmes, aventure au cours de laquelle il se fera de nouveaux alliés, divers et variés (une jeune Goomba, un Koopa maladroit, une souris voleuse, un esprit des Vents, un vieux loup-de-mer Bob-omb...) et visitera plein de lieux, plus insolites les uns que les autres : un vieux château, une forêt aux couleurs étranges, une arène de catch, une île tropicale, un village à la nuit permanente, une vieille église hantée et même la Lune.

Cependant, Mario n'est pas le seul à chercher le Trésor. Cruxinistre, chef des Mégacruxis, peuple extraterrestre voulant assujettir le Monde, veut également mettre la main sur le Trésor Légendaire afin de pouvoir utiliser le Démon emprisonné pour assouvir sa soif de pouvoir. Pour ressusciter le Démon, il a besoin d'un corps de jeune fille et c'est dans cette optique qu'il a enlevé Peach.

Cruxinistre va donc envoyer ses sbires aux trousses de Mario, notamment Cruxéroce et l'Obscur Trio. Mais il ignore que Marjolène, leader de l'Obscur Trio, le manipule en secret et finalement, la Reine des Ténèbres, démon emprisonné depuis mille ans dans les sous-sols de la ville, va se débarrasser de lui et prendre possession du corps de la Princesse Peach.

Mais Mario veille et ne laissera pas le Monde - et Peach - être détruit par la Reine des Ténèbres...

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Commandes[modifier | modifier le code]

On déplace Mario à l'aide du pad multidirectionnel lors des phases d'aventure, et avec A et B, pour sauter et donner un coup de marteau. Lors des phases de combats, il peut utiliser différentes attaques, qui lui sont conférées soit dès le départ, soit par des badges, soit par des objets qu'il trouve. On peut aussi se faire aider par un partenaire possédant un certain nombre d'attaques qui diffèrent selon son niveau. Le système de combat est assez élaboré : les attaques se font au tour par tour et doivent être effectuées de manière la plus précise et rapide que possible, afin d'affaiblir plus fortement l'ennemi. Il peut même réduire les dégâts causés par les ennemis en appuyant sur A au bon moment, ou même la renvoyer avec B mais cela demande un timing plus précis. Plusieurs objets peuvent être utilisés, tels que des champignons (à pouvoir régénérant) ou des fleurs de feu (attaquant vos ennemis). De plus, des événements peuvent arriver pendant le combat.

Badges[modifier | modifier le code]

Ils servent à donner des capacités supplémentaires. Pour les mettre il faut mettre des PB (points badges) qu'on peut obtenir en changeant de niveau. Certaines sont des attaques (Coup Fort) d'autres sont des gadgets (Trouv'Cœur) et d'autres sont utilisés pour modifier l'apparence de Mario ou le son de son marteau par exemple (Emblème L, Emblème W, FX attaque A, FX Attaque B, FX Attaque C, FX Attaque D, FX Attaque E). Il existe 85 types de Badges dans tout le jeu et servent aussi pour les partenaires (Méga.Déf et Méga.DéfP).

Points Cœurs, Points Fleurs et Points Badges[modifier | modifier le code]

Les Points Cœurs (PC), comme son nom l'indique sont "l'énergie" de Mario. Il y a un maximum (10 au début) et on ne peut dépasser ce maximum. Quand les points sont à zéro, Mario meurt et la partie est terminée.(Sauf si on possède un champi-vie qui nous rend 10 PC quand on meurt) Les partenaires de Mario ont aussi des Points Cœurs (souvent moins élevés) mais contrairement à Mario la perte de tous leurs points de vie n'induit pas de game over; ceux-ci sont simplement immobilisés jusqu'à la fin du combat dont ils émergeront avec un seul point de vie (pour autant que Mario ne soit pas vaincu). Cela diffère du précédent opus dans lequel les partenaires n'avaient pas de point de vie mais se voyaient immobilisés pendant un nombre de tour égal aux points de vie qu'ils auraient perdus s'ils en avaient eu (mais ce système était compensé par le fait que relativement peu d'ennemis disposaient d'attaques permettant d'infliger des dégâts aux partenaires de Mario). Les Points Fleurs (PF) servent à faire fonctionner des attaques spéciales, souvent des badges pour Mario mais chaque partenaire a au moins deux attaques nécessitant des Points Fleurs. Les points Fleurs ont, comme ceux de Cœurs, un maximum. Chaque attaque spéciale a un coût de Point Fleur (Exemple : 3) qui réduise le nombre de Point Fleur quand on les utilise, mais sont souvent d'une grande utilité. Les partenaires n'en ont pas, c'est Mario qui dépense pour eux. Les Points Badges (PB) servent à faire fonctionner un badge. Chaque badge à un coût (exemple : Défense Plus coûte 5). Il ne se dépense pas mais s'active, exemple, si on a 6 Points Badge on peut activer un badge qui coûte 4 et un qui coûte 2. Il existe aussi des badges ne coûtant rien du tout (comme Emblème L) car ils sont inutiles (sauf FX attaque A car il vous aidera à vaincre Carbocroc).

Points Étoiles[modifier | modifier le code]

À la fin de chaque combat vous recevez des points étoiles, et lorsque vous en possédez 100 Mario montera d'un niveau et vous pourrez soit faire monter les points cœurs (PC), soit les points fleurs (PF) ou les points badges (PB). À noter que les PC et les PF augmentent de 5 en 5 et que les PB augmentent de 3 en 3. Le nombre de points étoiles que vous récolterez après un combat varieront en fonction du niveau de Mario (plus celui-ci est élevé moins vous en aurez) et de l'ennemie que vous avez affronté, le Goomba est celui qui vous en donne le moins et les boss ainsi que Fuper Daisy (qui est très rare, on ne la trouve qu'au Donjon des 100 étages et dans Les bois insolites) donnent énormément de points étoiles de quoi monter d'un niveau. Petit fait amusant, le dernier boss (la Reine des Ténèbres) et Occicroc (le boss du 100e étage du donjon aux 100 étages)ne vous donnent aucun point étoile (le joueur reçoit automatiquement un point étoile quand il n'en obtient pas lors d'un combat contre des ennemis ne donnant pas de points étoiles).

Public, pouvoirs étoile et étoiles[modifier | modifier le code]

Au fur et à mesure que vous avancez dans la quête principale, Mario gagne de nouveaux pouvoirs étoiles qu'il ne peut utiliser que quand il dispose d'un nombre assez important d'étoile qui augmente en fonction du public. Pendant vos affrontements, un public composé en général des habitants du monde ou vous vous trouvez vous observent et vous donnent plus ou moins d'étoile en fonction de vos actions ainsi que de leur nombre (le public varie en fonction de vos actions et le nombre de personne maximum dans le public augmente pendant l'aventure. De plus, des personnages spéciaux dans le public peuvent vous aider (en vous donnant des objets notamment) ou vous pénalisez en vous lancant des marteaux ou en endormissant le public (qui ne vous donnent alors plus d'étoile) par exemple. Cette innovation est une des principales depuis le premier opus de la série.

Personnages[modifier | modifier le code]

Protagonistes[modifier | modifier le code]

  • Mario est le personnage principal et le premier personnage que l'on contrôle durant le jeu. Au fur et à mesure, Mario obtiendra différentes capacités qui l'aideront à franchir certaines étapes du jeu. Il possède un marteau pour frapper les ennemis, secouer les arbres etc. En combat il utilise son marteau, un saut, des objets ou des pouvoirs étoiles qui augmentent au fur et à mesure du jeu.
  • Peach est jouable à la fin de chaque chapitre. Contrairement à Mario elle ne sait pas sauter ni se battre. Ses missions sont plutôt intellectuelles. Il faut créer des potions, enseigner à danser à un ordinateur, et envoyer des courriers à Mario.
  • Goomélie est le premier partenaire de Mario. C'est une Goomba surdouée qui vous donne des indications sur les lieux où vous vous trouvez et sur les personnages que vous rencontrez.
  • Koopek est le deuxième partenaire de Mario. C'est un Koopa peureux qui peut activer des interrupteurs lointains.
  • Cumulia est le troisième partenaire de Mario. C'est une femme-nuage qui peut générer de violentes bourrasques pour étourdir vos ennemis.
  • Ptiyoshi est le quatrième partenaire de Mario. C'est un bébé Yoshi téméraire qui peut faire planer Mario sur de courtes distances
  • Viviane est le cinquième partenaire de Mario. C'est une ancienne ennemie qui peut cacher Mario dans son ombre.
  • Bombart est le sixième partenaire de Mario. C'est un capitaine Bob-omb qui peut faire exploser les murs fissurés.
  • Carmina est le septième et dernier partenaire de Mario. C'est une souris voleuse qui peut détecter les trésors dans une zone.

Antagonistes[modifier | modifier le code]

  • La Reine des Ténèbres
  • Cruxinistre
  • Cruxéroce
  • L'Obscur Trio
  • Bowser, qui est pourtant l'éternel ennemi de Mario et qui a pris pour habitude d'enlever la Princesse Peach s'est, cette fois, fait doubler par les Mégacruxis. En apprenant l'odieuse infamie, c'est-à-dire le fait que quelqu'un d'autre que lui a eu l'outrecuidance d'enlever Peach, il décide de partir à la recherche de la princesse ainsi que des Gemmes Etoile, bien qu'il n'ait aucune idée de ce qu'elles représentent. Dans sa "quête", il est accompagnée par Kammy Koopa.
Il est jouable dans quelques phases d'action/plates-formes qui ne sont pas sans rappeler Super Mario Bros. Durant ces phases du jeu, il est présenté comme un personnage peu méchant mais assez empoté. En outre, ses facéties ainsi que les revers qu'il subit ajoutent une touche d'humour supplémentaire au jeu.

Autres[modifier | modifier le code]

  • Luigi, qui n'est pas jouable dans cet opus, sera présent après que vous aurez récupéré la première Gemme Étoile (Plaine Dragobé), et vous contera ses aventures au Royaume Gauffre : la Princesse ganache a été enlevée et son intendant Papy Crêpe implore l'aide de Luigi. Il part donc à l'aventure dans le même genre que celle de Mario : il doit retrouver les morceaux de la Boussole Du Temps, qui la mènera au lieu où la Princesse est retenue prisonnière. En outre, il apparaît parfois dans le public lors des combats.

Points communs avec le premier opus[modifier | modifier le code]

  • trame scénaristique similaire : Mario doit récupérer 7 aterfacts afin d'accéder à la dernière zone
  • Mario utilise le saut et le marteau, qui évoluent en cours de partie
  • À chaque fin de chapitre, on peut contrôler Peach pour une mini-quête
  • Peach a un allié quand elle est prisonnière (dans Paper Mario 64, le bébé étoile Tincel, et ici un ordinateur)
  • Les combats se font au tour par tour et Mario gagne de l'expérience à la fin. Au bout de 100 points étoiles, il monte d'un niveau.
  • Le début du jeu est le même que sur 64 : Parakarry (le paratroopa facteur et également partenaire de Mario dans le premier opus) dépose une lettre dans la boîte aux lettres de Mario et Luigi, Luigi va chercher la lettre et rentre dans la maison annoncer à son frère que la princesse lui a écrit.

Clins d'œil au premier opus[modifier | modifier le code]

  • Au début du jeu, lorsque Mario sauve Goomélie, celle-ci lui demande s'il est bien le Mario qui a sauvé le Royaume Champignon (quête principale de Mario dans le précédent opus)
  • Dans le village du premier chapitre, un enfant toad dit qu'il est en train de jouer à Paper Mario 64.
  • Dans la ville chic du chapitre 6, il est possible d'apercevoir Bouh (la boo qui a accompagné Mario dans le précédent opus) avec son majordome.
  • Dans le Crésus Express, le cuisinier est Sushi, un partenaire du premier opus.

Réception[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 9 / 10[1]
Gamekult (FR) 7 / 10[2]
GameSpot (US) 9,2 / 10[3]
IGN (US) 9,1 / 10[4]
Jeuxvideo.com (FR) 17 / 20[5]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 88,05%[6]
Metacritic 87 / 100[7]
MobyGames 85 / 100[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tom Bramwell, « Paper Mario : The Thousand-Year Door Review », sur www.eurogamer.net,‎ (consulté le 30 avril 2013)
  2. « Test de Paper Mario : La Porte Millénaire », sur www.gamekult.com (consulté le 30 avril 2013)
  3. (en) Greg Kasavin, « Paper Mario : The Thousand-Year Door Review », sur www.gamespot.com,‎ (consulté le 30 avril 2013)
  4. (en) Peer Schneider, « Paper Mario 2: The Thousand-Year Door Review », sur www.ign.com,‎ (consulté le 30 avril 2013)
  5. « Test de Paper Mario : La Porte Millénaire sur Gamecube », sur www.gamekult.com (consulté le 30 avril 2013)
  6. (en) « GameRankings » (consulté le 30 avril 2013)
  7. (en) « Metacritic » (consulté le 30 avril 2013)
  8. (en) « MobyGames » (consulté le 30 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]