Paolo Roversi (photographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paolo Roversi
Image dans Infobox.
Paolo Roversi à Paris en 2019.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Paolo Roversi est un photographe de mode et portraitiste italien, né le à Ravenne, en Émilie-Romagne. Il vit à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paolo Roversi apprend la photographie en autodidacte lorsqu'il est enfant, puis va se perfectionner chez un photographe local[1].

Adolescent, il est porté vers la littérature et la poésie de Pétrarque, Leopardi et Eugenio Montale ainsi que celle d'autres auteurs comme Kerouac et Ginsberg qu'il rencontre[2].

En 1968, étudiant à Bologne, il suit les cours d'Umberto Eco et y ouvre un studio de prise de vues dans une cave[2].

Il collabore alors avec l'Associated Press puis s'installe à Paris[1] sur les conseils de Peter Knapp, directeur artistique de Elle[3]. Arrivé à l'hôtel[4], il ouvre son studio parisien dans un immeuble cubiste des années 1930[2]. Il travaille pour l'agence Huppert puis devient l'assistant de Lawrence Sackman[1].

Paolo Roversi choisit de devenir photographe indépendant ; il sera alors publié par Elle, Depeche Mode où il fait ses débuts de photographe de mode en 1975[5], Marie Claire, le British Vogue ou Vogue Italia[1], i-D, Interview[4]… Petit à petit il assoit sa renommée et rencontre des grands noms de la photo : Peter Knapp, Helmut Newton, Guy Bourdin[2]

La renommée arrive au début des années 1980 avec l'adoption d'un outil, le dos Polaroid de format 20 × 25, « qui révèle l'image comme par magie après une minute », mais qui trois décennies plus tard disparait peu à peu de sa technique[6].

Vers la même période, une campagne publicitaire pour Dior[1] ainsi que des images pour Yohji Yamamoto ou Rei Kawakubo vont asseoir sa renommée[2].

Tous les grands magazines le publient, mais ses photos sont aussi accrochées à la galerie Pace-MacGill, l'une des plus importantes de New York. Il a photographié la plupart des grands mannequins du XXe siècle, dont Isabella Rossellini, Kate Moss[n 1], Laetitia Casta[6], ou Natalia Vodianova[2].

Il est exposé en 2008 aux Rencontres d'Arles. Une projection de son travail eut lieu au Théâtre antique, dans le cadre de la soirée Mano a Mano avec Peter Lindbergh.

Se définissant comme un « photographe lent », élégant, parlant couramment français, il appartient au carré des photographes de mode les plus connus au monde[2] mais est également un photographe de nu[6].

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Nudi, éd. Stromboli & Steidl
    Monographie contenant plus de 50 photographies de mannequins, dont Audrey Marnay, Kate Moss ou Milla Jovovich, entièrement nues.
  • Paolo Roversi, Photo Poche no 133, 144 pages, introduction de Gilles de Bure.
    64 photographies reproduites en couleurs.
  • Paolo Roversi, hors-série du magazine Photo no 343,

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Concernant Kate Moss, il apparaît dans le reportage consacré au mannequin durant lequel il est interviewé en français[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Courte biographie in : Nathalie Herschdorfer (trad. de l'anglais, préf. Todd Brandow), Papier glacé : un siècle de photographie de mode chez Condé Nast [« Coming into fashion »], Paris, Thames & Hudson, , 296 p. (ISBN 978-2-87811-393-8, présentation en ligne)
  2. a b c d e f et g Michel Guerrin, « Portrait Paolo Roversi : entre deux mondes », Le Monde,‎ (ISSN 0395-2037, lire en ligne)
  3. Claire Doub, « Paolo Roversi : de la photo de mode à la réalisation de clips Guerlain », sur cosmopolitan.fr, Cosmopolitan (consulté le )
  4. a et b Sophie De Santis, « Paolo Roversi, sa rive gauche », sur lefigaro.fr, Le Figaro, (consulté le )
  5. Martin Harrison (préf. Marc Lambron), Apparences : la photographie de mode depuis 1945, Paris, Éditions du Chêne, (1re éd. 1991 Jonathan Cape, Londres), 310 p. (ISBN 978-2-85108-762-1), p. 280
  6. a b et c Interview, in : (en) « Paolo Roversi: “My life is full of pictures I didn’t take” », sur the-talks.com, (consulté le )
  7. (en) Bibby Sowray, « Isabel Marant, Paolo Roversi and Peter Lindbergh team up for Kate Moss documentary », Fashion, sur fashion.telegraph.co.uk, The Daily Telegraph, (consulté le ) : « […] designer Isabel Marant and photographers Paolo Roversi and Peter Lindbergh, all of whom have worked with Moss throughout her 25-year career. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]