Paolo Fabbri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fabbri.
Paolo Fabbri
Paolo Fabbri.jpeg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
RiminiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Paolo Fabbri (né le à Rimini, en Émilie-Romagne) est un sémioticien italien contemporain, professeur à l'université de Bologne. Il a dirigé l'Istituto italiano di cultura de Paris (1992-1996).

Biographie[modifier | modifier le code]

Paolo Fabbri a également enseigné aux universités de Florence, Urbino, Palerme, à l'École des hautes études en sciences sociales et au Collège international de philosophie[1], mais aussi aux États-Unis, en Australie, au Canada, en Espagne, au Brésil et en Argentine. Il a été professeur à la Facoltà di Arte e Design, IUAV, Université de Venise.

Dans les premières années de sa carrière a contribué au lancement du Centro di Semiotica di Urbino (Centre de sémiotique d'Urbin). Il est le codirecteur de la revue Mezzavoce éditée par les ministères italiens et français des affaires étrangères. Auteur de plusieurs ouvrages et articles en plusieurs langues, il s'est intéressé principalement à la langue, aux problèmes de la communication et du langage, mais aussi aux systèmes et processus sémiotiques dans une perspective proche de celle de A.-J. Greimas et Jacques Fontanille[2].

Il a été président de l'Association internationale de sémiotique visuelle.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Pertinence et adéquation, trad. de l'italien par Francis Debyser, Limoges, PULIM, 1992.
  • Tactica de los signos. Ensayos de Semiotica, Gedisa Editorial, Barcelona, l995.
  • Au nom du sens : autour de l'œuvre d'Umberto Eco, (avec Jean Petitot), Paris, Grasset, 2000.
  • La svolta semiotica, Roma, G. Laterza, 2001.
  • Gianfranco Baruchello. Flussi, pieghe, pensieri in bocca, Milan, Skira, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]