Paolo Antonio Rolli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Antonio Rolli.
Paolo Antonio Rolli
PARolli large.png

Portrait attribué à Don Domenico Pentini

Informations générales
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
TodiVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Eulibio DiscepoloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Membre de
Palmarès
Distinction
membre de la Royal Society (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Paolo Antonio Rolli (Rome, Todi, ) est un poète et librettiste d'opéra italien du XVIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paolo Antonio Rolli nait à Rome et reçoit, comme Métastase, l'enseignement de Gian Vincenzo Gravina.

Il travaille à Londres de 1715 à 1744. Pendant cette période, il écrit des livrets pour de nombreux opéras italiens, et notamment, pour Georg Friedrich Haendel, ceux de Floridante (1721), Muzio Scevola (1722), Riccardo Primo (1927) et Deidamia (1741).

Il travaille aussi souvent pour Giovanni Bononcini, écrivant ou adaptant de nombreux livrets et notamment celui de son populaire Griselda (1722).

Outre cette activité de librettiste, il écrit des poèmes, des textes de cantates, des satires et des traductions. Il a ainsi publié en italien une traduction en vers du Paradise Lost de Milton, qui est généralement considérée comme la meilleure, tous langages confondus.

Paolo Antonio Rolli meurt à Todi le , à l'âge de 77 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]