Pantsir S-1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Système Pantsir sur un camion KamAZ-6560
Détail de la tourelle.
Missile 57E6 tiré par le Pantsir.

Le Pantsir (en russe : carapace, Code OTAN SA-22 Greyhound) est un véhicule antiaérien de courte à moyenne portée fabriqué par le complexe militaro-industriel de la Russie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier prototype est construit en 1994 et le premier opérateur à partir de 2003 sont les Émirats arabes unis.

L'armée israélienne a détruit des systèmes Pantsir des forces armées syriennes depuis au moins 2018[1].

En Syrie, des drones turcs ont détruits des systèmes Pantsir appartenant aux forces d'Assad pendant la guerre civile syrienne début 2020 lors de l’offensive de Maarat al-Nouman et Saraqeb. Ces destructions ont été pour la plupart filmées[2].

Au moins neuf systèmes Pantsir,[3] livrés par les Émirats arabes unis aux forces de Haftar, ont été détruits durant le premier semestre 2020 en Libye par des drones turcs fournis par la Turquie au gouvernement el-Sarraj durant la deuxième guerre civile libyenne. D'autres ont encore été capturés avec leur manuel d'utilisation[4],[5].

Selon les forces turques, un total de huit sont détruits en Syrie et quinze en Libye début juin 2020[6].

Présentation[modifier | modifier le code]

Un Vityaz DT-30PM russe porteur de Pantsir S-1 en camouflage arctique en 2017.

Le cœur du système est constitué de la tourelle qui porte le radar à antenne à balayage électronique, les canons antiaériens et les conteneurs lance-missiles. Il a d'abord été monté sur un châssis de BMP-2 et ne possédait pas de systèmes aussi évolués que la version actuelle montée sur un châssis à roues KamAZ-6560.

Le système comprend plusieurs éléments :

  • Une cabine blindée destinée au contrôle
  • Une case à équipement également blindée
  • La tourelle comportant deux canons indépendants de 30 mm, quatre blocs de 3 conteneurs et l'équipement radar et optronique également indépendants.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Pantsir peut faire feu en roulant à vitesse réduite, mais il est doté de vérins qui le stabilisent pour le tir aux canons. Ceux-ci sont des 2A42M de calibre 30 mm, qui équipent également le Tunguska. Les missiles sont des 57E6 d'un poids de 74,5 kg au lancement, leurs portée est de 20 km et l'altitude de 15 à 15 000 m.

En service[modifier | modifier le code]

  • Carte des états qui possèdent le système Pantsir-S1
    Drapeau de l'Algérie Algérie : 38 systèmes entièrement livrés en vertu d'un contrat signé en 2006 d'une valeur de 500 millions de dollars[7].
  • Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis : 50 systèmes livrés pour un contrat de 734 millions de dollars signé en 2000[8].
  • Drapeau de l'Iran Iran : Plus de 10 systèmes en 2012[9].
  • Drapeau de l'Irak Irak : 48 systèmes commandés en 2012, livraison à partir d' [10].
  • Drapeau de la Russie Russie : 110 Pantsir-S1 et S2 unités en service en [11]. 24 systèmes ont été livrés dans le dernier quart de 2017[12]. avec 6 de de plus au début 2018[13].
  • Drapeau de la Syrie Syrie : 36 à 50 en commande, contrat signé en 2006 dans le cadre d'un contrat global d'une valeur d'environ 1 milliard de US$. Les livraisons ont commencé en . "Jane's Defence Weekly" a indiqué en que 50 systèmes ont été commandés par Damas, et qu'au moins 10 de ces Pantsir-S1 seront envoyés en Iran à la fin de 2008. Selon "Jane's Defence Weekly", l'Iran serait le principal bailleur de fonds de cette commande, et paierait la Syrie pour son rôle d'intermédiaire. Ces livraisons ont été niées catégoriquement par de nombreux officiels russes de haut rang, y compris le vice-premier ministre Sergei Ivanov.
  • Drapeau de la Serbie Serbie : en 2020, de 2 a 6 système devraient être livrés, le premier l'étant en [14], ça fait de la Serbie le premier pays européen à recevoir un tel équipement[15].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Il fait son apparition dans Hetalia: Axis Powers - Paint it, White, en tant qu’arme de la Russie[16].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Daniel Brown, « Russian air defenses were caught on video getting beaten badly by Israeli forces in Syria — here are Russia's excuses », sur businessinsider.fr, (consulté le 20 mai 2020)
  2. (en) Sebastien Roblin, « Turkish Drones and Artillery Are Devastating Assad’s Forces In Idlib Province-Here’s Why », sur forbes.com, (consulté le 20 mai 2020)
  3. https://www.middleeasteye.net/fr/decryptages/libye-avions-russes-haftar-gna-turquie-conflit
  4. Jean-Dominique Merchet, « Libye: l’armée turque inflige de sérieux revers à Haftar, l’ami de Paris », sur lopinion.fr, (consulté le 20 mai 2020)
  5. (en) « Libyan forces aligned with Tripoli government capture key air base », sur reuters.com, (consulté le 20 mai 2020)
  6. Yannick Smaldore, « En Syrie et en Libye, les drones turcs auraient détruit une vingtaine de systèmes de défense antiaériennes Pantsir-S1 », sur www.meta-defense.fr, (consulté le 13 juin 2020).
  7. Pantsir-S1: l'Algérie se dote de systèmes antiaériens russes (Défense)
  8. Pantsir-S1: deux lots de systèmes antiaériens russes pour les EAU en 2010
  9. The Military Balance 2012. P. 324.
  10. (en) Ekaterina Turysheva, « Russia begins supplying arms to Iraq », sur Russia Beyond the Headlines, (consulté le 30 septembre 2014).
  11. « В России на вооружение за 5 лет поступили более 110 новых комплексов Панцирь-С »,‎ (consulté le 14 avril 2018)
  12. « National Centre for State Defence Control hosts Military Acceptance Day chaired by Russian Minister of Defence : Ministry of Defence of the Russian Federation », sur eng.mil.ru (consulté le 14 avril 2018)
  13. « ЦАМТО / Новости / Шесть ЗРПК «Панцирь-С1» заступили на боевое дежурство в Саратовской области », sur www.armstrade.org (consulté le 14 avril 2018)
  14. http://www.opex360.com/2020/02/24/la-serbie-a-recu-son-premier-systeme-de-defense-aerienne-russe-pantsir-s-1/
  15. RTS, Radio televizija Srbije, Radio Television of Serbia, « "Панцир С" у наредних неколико месеци стиже у Србију », sur www.rts.rs (consulté le 6 novembre 2019)
  16. « Hetalia English Dub Transcript: Paint it White (2) », sur unitlost.deviantart.com (consulté le 29 janvier 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :