Panneau de signalisation routière d'indication en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'objet de la signalisation d'indication est de porter à la connaissance des usagers de la route des informations utiles à la conduite des véhicules : indications relatives à l'usage et à la praticabilité des voies, annonce de certains aménagements. Certains de ces signaux recouvrent des prescriptions particulières[A 1].

La signalisation d'indication est réalisée à l'aide de panneaux de type C au sens de l'instruction interministérielle sur la signalisation routière[A 2], et correspond aux panneaux de type E au sens de la convention de Vienne sur la signalisation routière.

Liste des panneaux d'indication[modifier | modifier le code]

Il existe en France 66 signaux d'indication de catégorie C, certains pouvant comporter des variantes. 12 ont été créés avec l'arrêté du 6 décembre 2011[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Les panneaux de type C sont généralement de forme carrée, parfois rectangulaire.

Il existe sept gammes de dimensions définies pour les panneaux de catégorie C de forme carrée :

Dimensions possibles d’un panneau d’indication
Gamme Dimensions du panneau
Exceptionnelle 1 500 mm
Supérieure 1 200 mm
Très grande 1 050 mm
Grande 900 mm
Normale 700 mm
Petite 500 mm
Miniature 350 mm

Tous les panneaux de type C doivent être rétroréfléchissants[A 3].

Les règles de composition et de dimensionnement des panneaux suivants sont identiques à celles des panneaux de la signalisation de direction :

  • C60 : Présignalisation du début d'une section routière ou autoroutière à péage.
  • C61 : Présignalisation d'une gare de péage sur autoroute.
  • C63 : Présignalisation du paiement du péage sur autoroute.
  • C65a : Présignalisation d'une aire de service ou de repos sur autoroute.
  • C65b : Présignalisation d'une aire de service ou de repos sur route à chaussées séparées.

Implantation des panneaux[modifier | modifier le code]

Le positionnement des panneaux d’indication en signalisation de position et/ou en présignalisation est réglementé et variable selon les panneaux.

L'implantation des panneaux suivants est subordonnée à une ou plusieurs décisions réglementaires, sous forme d'arrêté(s), édictées par les autorités compétentes :

  • C1b : Lieu aménagé pour le stationnement gratuit à durée limitée avec contrôle par un dispositif approprié ;
  • C1c : Lieu aménagé pour le stationnement payant ;
  • C5 : Station de taxis ;
  • C23 : Stationnement réglementé pour les caravanes et les autocaravanes ;
  • C107 : Route à accès réglementé ;
  • C108 : Fin de route à accès réglementé ;
  • C113 : Piste ou bande cyclable conseillée et réservée aux cycles à deux ou trois roues ;
  • C114 : Fin de piste ou de bande cyclable conseillée ;
  • C207 : Début d'une section d'autoroute ;
  • C208 : Fin d'une section d'autoroute.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. article 69
  2. article 69-1
  3. article 69-2
  • Autres références :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Arrêté du 24 novembre 1967 et Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière (versions actualisées)[modifier | modifier le code]

  • Arrêté du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et autoroutes, 58 p. (lire en ligne)
  • Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière 1re partie - Généralités, 58 p. (lire en ligne)
  • Instruction Interministérielle sur la Signalisation Routière 5e partie - Signalisation d’indication, des services et de repérage, 45 p. (lire en ligne)

Histoire de la signalisation[modifier | modifier le code]

  • Marina Duhamel-Herz, Un demi-siècle de signalisation routière, Paris, Presses de l’École nationale des Ponts et Chaussées, (ISBN 2-85978-220-6)
  • Marina Duhamel-Herz et Jacques Nouvier, La signalisation routière en France de 1946 à nos jours, Paris, AMC Éditions, (ISBN 2-913220-01-0)

Articles connexes[modifier | modifier le code]