Panneau (menuiserie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Panneau.

Un panneau est, en menuiserie et en charpenterie, un élément généralement parallélépipédique, constitué autrefois de planches minces jointes, utilisé dans la confection de meubles, boiseries, lambris, parquets et portes, et depuis l'industrialisation de la production de particules de bois agglomérées, utilisé en tout ou en partie dans la réalisation de meubles, de menuiseries diverses, de cloisons.

Panneaux anciens[modifier | modifier le code]

Hugues Sambin (1570-1600), cabinet double

Les cabinets anciens comportaient des panneaux richement ouvragés, qui formaient des œuvres d'art à part entière.

Boiseries[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Boiserie et lambris.
Lambris médiéval. Panneau et bâti. Ces panneaux ne peuvent influer en rien sur la membrure, et s'ils sont faits en bois bien sec, n'ayant que la largeur d'une planche de merrain ou débitée, « tout l'ouvrage subira sans inconvénients les changements de température. Car la question principale, dans les œuvres de menuiserie, est toujours de laisser au bois la facilité de gonfler ou de se rétrécir sans influer sur les assemblages[1]. » Dans Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle
Château de Versailles, salle des gardes de la reine, panneau de porte ouvagé
Château de Blois, Cabinet de la reine, 1520

Début XIXe siècle, un panneau est fait de plusieurs planches de bois mince jointes, lesquelles entrent à rainures et languettes dans les cadres ou les bâtis d'un ouvrage, et alors celui-ci se nomme lambris ; les panneaux prennent des noms différents, suivant la place qu'ils occupent ou la manière dont ils sont assemblés[2]:

  • Panneau de hauteur - Panneau toujours plus haut que large, et se trouve au haut d'un lambris ou d'une porte.
  • Panneau d'appui - Panneau au bas d'une porte à cadre, d'une porte vitrée ou d'une porte fenêtre, et qui souvent est d'une forme carrée.
  • Panneau de frise - Panneau qui, dans une porte, est placé entre le panneau du haut et celui d'appui, et qui a peu de hauteur.
  • Panneau à glace - Panneaux de porte ou de lambris qui n'ont point de plate-bande au pourtour, et qui entrent vifs dans les rainures des bâtis.
  • Panneau double - Panneau qui est rapporté au-devant d'un autre, comme cela se pratique à ceux du bas d'une porte cochère, quelquefois à l'appui d'une devanture de boutique.
  • Panneau d'épaisseur - Panneau qui affleure le bâti des deux côtés ou parements.
  • Panneau pendant - Panneau qui se rapporte au-dessus d'une baie et ne possède pas de traverses par bas.
  • Panneaux égaux - Panneaux qui, dans une porte, sont tous de même mesure - Ils ont presque toujours la figure d'un carré.
  • Panneau de parquet, ou carreaux - Petits carreaux qui remplissent l'intérieur d'une feuille de parquet. On nomme panneau arasé celui qui affleure le bâti; panneau à table saillante celui qui saillit sur le même bâti/lambris.
  • Panneau flotté - Panneau d'une porte, qui est recouvert sur ses rives, d'un côté seulement, par un ravalement fait dans les battants et les traverses du bâti.

Parquets[modifier | modifier le code]

Feuille de parquet. Château de Versailles. Bâti, montants et traverses et petits panneaux: Carreaux, écoinçons aux quatre angles, colifichets au milieu des quatre côtés

Dans le parquet Versailles, une feuille de parquet est un grand panneau de forme carrée, ayant ordinairement 3 pieds 2 pouces, composé d'un bâti d'encadrement rempli de montants et traverses et de petits panneaux; Feuille mâle et femelle - On nomme ainsi deux petites feuilles qui s'assemblent l'une dans l'autre sur place pour un parquet sans fin[N 1].

Peinture sur panneau[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Panneau (peinture).

Un panneau de bois est un support pour la peinture artistique. Prépondérant dès l'Antiquité, il est à partir de la Renaissance, remplacé peu à peu par la toile sur châssis.

Panneaux modernes à base de bois[modifier | modifier le code]

Les panneaux sont constitués de particules, de lamelles ou de feuilles de bois, agglomérées ou collées pour former des panneaux dont les propriétés sont variables. Certains de ces panneaux peuvent être utilisés en présence d'humidité.

Les panneaux trouvent toutes sortes d'applications, dans la construction, comme élément de contre-ventement et de remplissage dans des structures portantes en bois, par exemple, comme bardage en façade, dans l'ameublementetc.

Lorsqu'ils sont employés en intérieur, on les retrouve associés aux techniques de placage issus de l'ébénisterie.

On peut distinguer plusieurs grandes familles de panneaux dérivés du bois[3],[4],[5],[6] :

Procédé de fabrication Matière ajoutée Matière première Panneau à base de bois Masse volumique (g/cm3)
Humide Eau Fibres Carton et papier 0,45 - 1,10
Panneau de fibres de bois hors panneau de fibres à densité moyenne ≥ 0,23
Sec Liant Panneau de fibres à densité moyenne ou médium (en anglais, MDF pour Medium Density Fiberboard) 0,60 - 0,80
Particules Panneau de particules de bois 0,55 - 0,80
Lamelles Panneau de grandes particules orientées ou panneau à copeaux orientés ou panneau structural orienté (en anglais, OSB pour Oriented Strand Board), waferboard 0,40 - 0,80
Colle Placage Contreplaqué, Lamibois (LVL), Parallel Strand Lumber (PSL), Laminated Strand Lumber (LSL) 0,40 - 0,80
Planche Bois panneauté, bois massif abouté (BMA), bois massif reconstitué (BMR ou contrecollé), bois lamellé-collé (BLC), bois lamellé croisé

Panneaux en bois massif reconstitué[modifier | modifier le code]

Article connexe : Lamellé-collé.
  • Les panneaux lamellé-collé ou bois lamellé sont issus des techniques de lamellé-collé
Latté
  • Constitués de Lattes, les panneau latté à lattis fins ou gros ;

Panneaux de contre-plaqué[modifier | modifier le code]

Contreplaqué
Article détaillé : Contreplaqué.

Le contre-plaqué est obtenu par collage de feuilles de bois déroulé. Les essences et les colles utilisées sont tributaires de la finition et des propriétés physiques désirées. Le contreplaqué moderne a été inventé par Witkowski en 1884[7];

Panneaux à lamelles orientées (OSB)[modifier | modifier le code]

panneau à lamelles orientées (OSB)

Les panneaux à lamelles orientées (OSB) ou panneau de grandes particules orientées ou panneau à copeaux orientés ou panneau structural orienté (en anglais, OSB pour Oriented Strand Board) est constitué de lamelles de bois tranchées à partir de résineux.

Panneaux de particule[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Panneau de particules.
Panneau de particule
Panneau de particules agglomérées (dit "Agglo")

Les panneaux de particule ou panneau d'aggloméré sont constitués de copeaux, sciures, farine de bois et déchets de scierie

Panneaux de fibres[modifier | modifier le code]

Article connexe : fibre.
Panneau de fibres à densité moyenne

Les panneaux sont réalisés à partir de restes de scierie.

  • Panneau de fibres tendre
  • Panneau de fibres à densité moyenne ou médium (en anglais, MDF pour Medium Density Fiberboard) ;
  • Panneau de fibres à haute densité ou panneau dur (en anglais, HDF pour High Density Fiberboard) ;

Panneaux composites[modifier | modifier le code]

Article connexe : Bois composite.

Les panneaux sont constitués de fibres et de résines d'origines diverses.

Panneaux de résine cellulosique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle (menuiserie) Consulter en ligne
  2. Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment (menuiserie), Carilian, 1814. Consulter en ligne
  3. Dominique Gauzin-Müller. Construire avec le bois. Le Moniteur. Paris. 1999.
  4. Emilian Koller, Dictionnaire encyclopédique des sciences des matériaux, Dunod, 2008
  5. David Bolmont et Michel Fouchard, Le guide du bois et ses dérivés - L'arbre et la forêt, les propriétés, le séchage, la préservation, afnor editions, 2010
  6. « AP-42: 10.6.1 Waferboard/Oriented Strandboard Manufacturing », epa.gov (consulté le 8 octobre 2013)
  7. « Lettre de l'innovation », VIA (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement) (consulté le 26 septembre 2010)

Morisot J.M., Tableaux détaillés des prix de tous les ouvrages du bâtiment (menuiserie), Carilian, (lire en ligne)

  1. p. 24

Voir aussi[modifier | modifier le code]