Panicaut de Bourgat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bourgat.

Eryngium bourgatii

Eryngium bourgatii
Description de cette image, également commentée ci-après
Chardon bleu des Pyrénées
(Les bractées épineuses de l'involucre sont situées à mi-hauteur sur la tige).
Classification
Règne Plantae
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Ordre Apiales
Famille Apiaceae
Genre Eryngium

Nom binominal

Eryngium bourgatii
Gouan, 1773

Classification phylogénétique

Ordre Apiales
Famille Apiaceae

Le Panicaut de Bourgat, ou Chardon bleu des Pyrénées (Eryngium bourgatii) est une plante herbacée vivace de la famille des Apiacées.

Aire de répartition : Pyrénées et péninsule Ibérique[1].

Description[modifier | modifier le code]

Zygène sur une inflorescence (ombellule) avec fleurs aux étamines bleues
Inflorescence (ombelle) vue de dessus

C'est un chardon d'une cinquantaine de centimètres aux fleurs bleu intense.

Voici la description de la plante par Hippolyte Coste[2] : « Plante vivace de 20-40 cm., bleuâtre, très épineuse, à souche épaisse ; tige dressée, simple ou rameuse au sommet ; feuilles coriaces, suborbiculaires-palmatipartites, à segments oblongs ou lancéolés profondément divisés en lobes divergents épineux ; fleurs bleues, en têtes ovoïdes pédonculées ; involucre d'un vert bleuâtre, à 10-12 folioles étalées-dressées, linéaires-lancéolées, entières ou à 1-3 dents de chaque côté, coriaces, fortement nervées ; paillettes entières ; calice fructifère à dents dressées ; fruit obovale, couvert d'écailles ovales-obtuses. »

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Organes reproducteurs[3] :
  • Graine[3] :
  • Habitat et répartition[3] :
    • Habitat type : pelouses basophiles subalpines, pyrénéennes, mésohydriques
    • Aire de répartition : orophyte pyrénéen et péninsule ibérique.

Faune[modifier | modifier le code]

Fig. - Mâle de Tabac d'Espagne, Argynnis paphia, butinant une inflorescence d'Eryngium bourgatii. Massif du Cambre d'Aze, Cerdagne, Occitanie.

Comme les autres Panicauts d' Occitanie (Eryngium campestre, Eryngium maritimum)[4],[5], celui de Bourgat attire, mais en moins grand nombre, des Insectes divers, notamment des Hyménoptères Apidae (Apis mellifica, Bombus terrestris), des Lépidoptères Noctuidae, Lycaenidae (Lycaena virgaureae) et Heliconiidae (Argynnis paphia) ainsi que des Hétéroptères (Graphosoma italicum)

Les inflorescences peuvent porter des galles globuleuses ou piriformes probablement dues à un insecte indéterminé (?).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Saule, La grande flore illustrée des Pyrénées, Éditions Milan - Randonnées Pyrénéennes, (ISBN 2 86726 739 0 et 2 905521 47 3)
  2. Référence Tela Botanica (France métro) : Eryngium bourgatii Gouan, 1773 (fr)
  3. a, b et c Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.
  4. Lopez,A, « La faune du Panicaut champêtre (Apiaceae) dans l'ouest de l' Hérault. », Bull.Soc.Et.Sci.nat.Béziers, N.S., 26,67, 2013-2014, p. 9-16.,‎
  5. Lopez,A., « La faune des Panicauts (Apiaceae) dans l' ouest de l' Hérault : Eryngium campestre L. (suite) et Eryngium maritimum L. », Bull.Soc.Et.Sci.nat.Béziers, N.S., 27,68, 2014-2015, p. 9-19.,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Saule, La Grande Flore illustrée des Pyrénées, Éditions Milan, 2002, (ISBN 2-7459-0637-2).