Panic! at the Disco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Panic at the Disco)
Aller à : navigation, rechercher
Panic! at the Disco
Description de cette image, également commentée ci-après
Panic! at the Disco en 2015.
Informations générales
Surnom Panic at the Disco (2008–2009)[1]
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Pop punk, pop rock, rock alternatif, pop baroque, emo
Années actives Depuis 2004
Labels DCD2 Records, Fueled by Ramen
Site officiel www.panicatthedisco.com
Composition du groupe
Membres Brendon Urie
Anciens membres Spencer Smith
Brent Wilson
Ryan Ross
Jon Walker

Panic! at the Disco (parfois raccourci à P!ATD) est un groupe de pop punk américain, originaire de Las Vegas, dans le Nevada. Ils changent de nom au début de l'année 2008 pour devenir Panic at the Disco, mais décident finalement de remettre le point d'exclamation après le départ de Ryan Ross et Jon Walker. Leur style musical mélange pop, électronique, dance, rock, et bien d'autres. Leur premier album A Fever You Can't Sweat Out (2005) rencontre quelques succès dans le Billboard 200. Il s'est vendu à environ 2,2 millions d'exemplaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (2004–2006)[modifier | modifier le code]

Panic! at the Disco en concert.

Le groupe commence avec le guitariste/chanteur Ryan Ross et le batteur Spencer Smith, amis d'enfance. Le duo veut seulement faire des reprises de Blink-182 jusqu'à être rejoint par Brendon Urie et Brent Wilson, respectivement en tant que chanteur et bassiste. Pour son nom, le groupe aurait hésité entre « panic at the disco », un passage de la chanson Panic de Name Taken, et « burn down the disco », extrait de Panic des Smiths[2].

Pour se faire entendre, le groupe laisse dans des commentaires sur le LiveJournal de Pete Wentz (membre de Fall Out Boy) l'URL de leur session sur PureVolume. Impressionné, Wentz se rend à Las Vegas pour les rencontrer personnellement. Il les recommande au label Fueled by Ramen qui les transmet à Decaydance, le label de Pete Wentz. Le groupe enregistre son premier album A Fever You Can't Sweat Out dans le Maryland. Les singles, donnant chacun lieu à un clip, sont I Write Sins Not Tragedies, But It's Better If You Do, Lying Is the Most Fun a Girl Can Have Without Taking her Clothes Off et Build God, Then We'll Talk. L'album se vend à plus de 2,2 millions d'exemplaires à travers le monde[3].

En 2005, Brent Wilson quitte le groupe et est remplacé par Jon Walker. En début octobre, le magazine SPIN les élit « groupe du jour ». En 2006, le groupe fait une tournée internationale nommée Nothing Rhymes With Circus. Cette même année, ils reçoivent le prix du meilleur clip aux MTV Video Music Awards pour I Write Sins Not Tragedies. Ils reprennent la chanson This Is Halloween pour la bande originale de la réédition 3D du film L'Étrange Noël de Monsieur Jack, de Tim Burton.

Pretty. Odd. et ...Live in Chicago (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Le groupe sur scène pendant la promotion de Pretty. Odd..

Le 6 mars 2007, le groupe arrive à Mount Charleston, dans le Nevada pour commencer l'écriture d'un nouvel album[4]. Après plusieurs enregistrements et performances scéniques en été, le groupe revient à Las Vegas et à son studio, de répétition pour commencer à écrire réellement l'album[5]. Le groupe n'offre aucun intérêt envers les chansons qu'ils ont écrits[6]. En octobre 2007, le groupe entre au Studio de Palms Casino Resort à Las Vegas pour enregistrer l'album[6].

En janvier 2008, le groupe dévoile le nom de leur prochain album (Pretty. Odd.) ainsi qu'un nouveau logo, qui supprime le point d'exclamation du nom du groupe[7]. Ryan Ross explique que, pour eux, le signe de ponctuation n'a jamais fait partie du nom du groupe. Cependant de nombreux fans critiquent ce choix[7]. L'album Pretty. Odd., sorti le 21 mars 2008, marque un tournant musical pour Panic! At The Disco : il présente une musique plus épurée et une forte influence des Beatles[8]. On y entend aussi pour la première fois la voix de Ryan Ross en tant que chanteur et plus seulement choriste sur certains morceaux comme Behind The Sea ou Northern Downpour. Les singles issus de cet album sont Nine in the Afternoon, That Green Gentleman (Things Have Changed), Mad as Rabbits et Northern Downpour. Un clip est consacré à chacun de ces morceaux. Le 4 juillet 2008, Mika, grand fan de leur univers, les invite à faire sa première partie au Parc des Princes à Paris. En octobre, ils sortent pour s'amuser une chanson et une vidéo entièrement réalisées par eux-mêmes, It's Almost Halloween, qui mélange à parts égales les voix de Brendon Urie et de Ryan Ross. Brendon participe à l'enregistrement de Folie à Deux (dernier album des Fall Out Boy sorti le 16 décembre 2008) notamment sur 20 Dollar Nose Bleed et What a Catch, Donnie.

Vices and Virtues (2009–2011)[modifier | modifier le code]

Urie et Smith restent les seuls premiers membres après le départ de Ross et Walker.

Le 6 juillet 2009, Jon Walker et Ryan Ross annoncent sur le site officiel leur départ du groupe à la suite de désaccords musicaux. Brendon Urie et Spencer Smith continuent seuls l'aventure et reprennent leur nom d'origine, Panic! At The Disco (avec le point d'exclamation). Ils publient sur le site, rénové à cette occasion, un extrait d'une nouvelle composition, Oh Glory. Ils sortent alors leur premier single depuis le changement de formation, New Perspective, plus proche de l'univers théâtral de leur premier album. Le single est présent sur la bande originale du film Jennifer's Body, sorti le 21 octobre 2009 en France.

Le 18 janvier 2011, le groupe révèle le titre de leur nouvel album Vices and Virtues pour le 22 mars 2011. Il est produit par Butch Walker et John Feldmann[9]. Le premier single issu de cet album The Ballad of Mona Lisa est sorti le 1er février 2011. Vices and Virtues est officiellement publié le 21 mars 2011 et accueilli de manière positive[10]. Le groupe tourne en soutien à l'album, dans ce qui est appelé Vices and Virtues Tour dès début février 2011[11]. Le groupe est aussi programmé pour jouer au festival Soundwave Revolution en septembre et octobre, mais le festival est annulé et le groupe jouera plutôt le mini-festival Counter-Revolution. Le 12 mai 2011, le groupe collabore avec Fun. et embarquent ensemble dans une tournée nord-américaine, publiant un single commun intitulé C'mon. Panic! at the Disco contribue à une nouvelle chanson, Mercenary pour la bande originale du jeu vidéo Batman: Arkham City[12].

Too Weird to Live, Too Rare to Die! (2012–2014)[modifier | modifier le code]

Depuis leur dernière tournée, Urie et Smith partent en studio pour l'écriture et la préparation d'un quatrième album qui était prévu pour fin 2012. Entre temps, sur Twitter, Weekes confirme qu'il est devenu maintenant un membre à temps plein.

Le 15 juillet 2013, l'album est annoncé pour le 8 octobre 2013 sous le nom de Too Weird to Live, Too Rare to Die!. Le premier single issu de cet album, Miss Jackson, ainsi que son clip vidéo sont dévoilés le jour même afin de le promouvoir. Panic! at the Disco fera d'ailleurs une tournée aux États-Unis et en Europe, mais aussi assureront la première partie du Save Rock and Roll Arena Tour de Fall Out Boy. Peu avant leur tournée en soutien à l'album, Smith révèle dans une lettre ouverte aux fans ses problèmes de toxicomanie et d'addiction à l'alcool depuis l'enregistrement de Pretty. Odd. Même si Smith se joint au groupe pour les premières dates, il quitte la tournée pour « continuer à se battre. » Urie annoncera le 7 août 2013 sur le site web du groupe qu'« il est évident que Spencer ait besoin de prendre de soin de lui. Je ne m'attends pas à ce qu'il guérisse en une minute et qu'il nous rejoigne ou plus vite pour les prochaines dates. Maintenant que c'est dit, la tournée continuera sans Spencer qui devra trouver l'aide dont il a besoin[13]. » Dan Pawlovich du groupe Valencia le remplacera en tournée[14].

Le 23 septembre 2014, Urie annonce l'idée d'un cinquième album studio ; cependant, il ne sait pas si ce sera un album de Panic! at the Disco ou un album solo[15]. Urie explique aussi que Smith n'est pas encore prêt à revenir dans le groupe[16].

Death of a Bachelor (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

En avril 2015, Spencer Smith annonce officiellement son départ du groupe, en raison de ses problèmes d'addiction[17]. Peu de temps après, Dallon Weekes perd son statut de membre à part entière du groupe, même s'il reste présent pour les tournées. Brendon Urie devient donc le dernier membre de Panic! at the Disco[18].

Le 15 janvier 2016 sort leur cinquième album Death of a Bachelor. L'album connaît un succès commercial et devient le premier album du groupe à atteindre la première place des meilleures ventes d'albums aux États-Unis, avec près de 200 000 exemplaires vendus la semaine de sa sortie[19]. Six des chansons de l'album bénéficient d'un clip vidéo, notamment Emperor's new Clothes, qui atteint les 120 millions de vues sur Youtube. Après avoir effectué quelques dates européennes, et une tournée américaine avec le groupe Weezer en été 2016, Brendon Urie annonce en septembre de la même année que le Death of a Bachelor Tour commencera en début 2017, toujours aux États-Unis. Le même jour, le clip vidéo de LA Devotee est dévoilé.

Membres[modifier | modifier le code]

Membre actuel[modifier | modifier le code]

Membres de tournées[modifier | modifier le code]

  • Dallon Weekes - basse, chœurs (depuis 2009)
  • Kenneth Aaron Harris - guitare, chœurs (depuis 2013)
  • Daniel Pawlovich - batterie (depuis 2013)

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cashmere, Paul, « Panic! At The Disco Change Their Name », GoConnect, (consulté le 2 juin 2013).
  2. (en) Nick Major, « 11 Bands Named After Songs », sur Alternative Press, (consulté le 15 avril 2014).
  3. Thierry Cadet, « Panic At The Disco : découvrez leur nouveau titre », sur Charts in France, (consulté le 15 avril 2014).
  4. (en) « Panic! At The Disco move into cabin to begin work on new LP », Alternative Press,‎ (lire en ligne).
  5. (en) James Montgomery, « Panic! At The Disco Try A Different Tack For New LP: Simplicity », MTV News, (consulté le 13 février 2011).
  6. a et b (en) James Montgomery, « Panic! At The Disco Divulge Why They Wanted Second Chance at Second Album », MTV News, (consulté le 13 février 2011).
  7. a et b (en) James Montgomery et Matt Elias, « Panic At The Disco Explain Excised Exclamation Point », sur MTV News, (consulté le 15 avril 2014).
  8. (en) James Montgomery, « Panic At The Disco Promise New Album Isn't A Huge Departure: 'We're Still The Same Guys' », sur MTV News, (consulté le 15 avril 2014).
  9. (en) « Upcoming Releases », Pauseandplay.com, (consulté le 26 octobre 2011)
  10. (en) James Montomery, « Panic! At The Disco's Vices & Virtues: Fever Dreams, New Perspectives », MTV News, (consulté le 23 mars 2011).
  11. (en) James Montgomery, « Panic! At The Disco Line Up Vices & Virtues Tour Dates », MTV News, (consulté le 14 mars 2011).
  12. (en)After all the teasing, Panic! at the Disco’s song, Decaydance.
  13. (en) James Montgomery, « Spencer Smith Leaves Panic! At The Disco Tour To Continue 'Fighting Addiction' », MTV News,‎ (lire en ligne).
  14. (en) Panic! At the Disco Stay Calm About Drummer Crisis, Embrace Creativity. Music.yahoo.com.
  15. (en) Globo, « Brendon Urie to release a solo album? », Pure Fresh, (consulté le 23 septembre 2014).
  16. (en) Matt Crane, « Brendon Urie reflects on the one-year anniversary of 'Too Weird To Live, Too Rare To Die!' », Alternative Press,‎ (lire en ligne).
  17. (en) Emily Carter, « Spencer Smith Officially Leaves Panic! At The Disco », sur Kerrang!, (consulté le 20 juillet 2016).
  18. (en) Matt Doria, « Panic! At The Disco Have Finally Announced A New Album », sur Blunt Mag, (consulté le 20 juillet 2016).
  19. « “Panic! at the Disco” repart en tournée avec “Death of a Bachelor” », le mag, sur Euronews, (consulté le 20 juillet 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :