Panharmonicon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le panharmonicon était un instrument de musique mécanique inventé par Johann Nepomuk Maelzel en 1804 dont il ne subsiste aujourd'hui aucun exemplaire.

De très grande taille[1], il consistait en une sorte de clavier qui reproduisait les sons d'instruments mécaniques spécialement conçus pour lui, par la mise en jeu d'un soufflet et de rouleaux musicaux mécaniques. Les quarante-deux instruments qui composaient le panharmonicon étaient ceux d'un orchestre militaire : flûte, clarinette, trompette, violon, violoncelle, percussions, triangle. Maelzel commanda à Beethoven en 1813 une œuvre orchestrale pour inaugurer cet instrument singulier : ce fut la Victoire de Wellington.

Un exemplaire fut vendu à Paris en 1807. Un autre sombra avec son concepteur le . Le dernier exemplaire de panharmonicon fut conservé au Musée Industriel de Stuttgart jusqu'à 1942 où il fut détruit par un bombardement[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Image : pianola.org
  2. Source : (en) pianola.org

Liens externes[modifier | modifier le code]