Pangium edule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pangium edule (en indonésien : keluak ou keluwak ; en malais : kepayang) est un arbre issu de la mangrove indonésienne, malaisienne et papoue[2]). Il produit un fruit toxique qui peut devenir comestible par fermentation. Ses graines, elles aussi toxiques pour l'homme, font partie du régime alimentaire du babiroussa (Babyroussa babyrussa)[3].

Usages culinaires[modifier | modifier le code]

Graines de Pangium edule utilisées comme épices dans la cuisine indonésienne (ragout de bœuf rawon).

Le fruit, comme la graine, contient du cyanure d'hydrogène et peut s'avérer mortel s'il est consommé sans préparation préalable[4],[5],[6]. Les graines sont d'abord bouillies puis enfouies dans la cendre, des feuilles de bananiers[pas clair] puis sous terre durant quarante jours[7], où elles vont adopter une couleur blanche, crémeuse, pour virer au marron foncé ou au noir[8].

Les noyaux doivent être moulus pour donner un jus noir et épais appelé rawon. Plusieurs plats en sont issus, comme le nasi rawon, ragout de bœuf dans une pâte de keluwek[9] et dans du sambal rawon. Un ragout similaire à base de bœuf ou de poulet existe à Java Est[10]. Un plat toraja appelé pammarrasan (épices, poisson ou viande, légumes) utilise de la poudre de keluak noir. À Singapour et en Malaisie, les graines sont très connues comme ingrédient dans un ayam (poulet) ou babi (porc) buah keluak[11],[12], un plat de la cuisine nyonya.

Nutrition[modifier | modifier le code]

Les parties comestibles de la plante sont une source de Vitamine C et de fer.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Indonésien :
    • keluak[13], kluwak[13], kluak[13], kluwek[13], keluwek[13] ou kloewak (en néerlandais)[14].
    • pucung[13] ou pucing (en soundanais)[13].
    • rawan ou rawon (adjectif faisant référence au plat préparé avec les graines).
  • Malais :
  • Kadazan :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sylloge Plantarum Novarum Itemque Minus Cognitarum a Praestantissimis Botanicis adhuc Viventibus Collecta et a Societate Regia Botanica Ratisbonensi Edita. Ratisbonae (Regensburg), vol. 2, , 13 p.
  2. B. Conn et K. Damas, « Pangium edule Reinw. », National Herbarium of New South Wales, and Papua New Guinea National Herbarium (consulté le 15 octobre 2009).
  3. (en) K. Leus, C. A. Morgan, E. S. Dierenfeld, Babirusa (Babyrousa babyrussa) Husbandry Manual, American Association of Zoos and Aquariums, , « Nutrition ».
  4. M. Treub, « Sur la localisation, le transport, et le rôle de l'acide cyanhydrique dans le Pangium edule », Ann Jardin Bot Buitenzorg, vol. xiii,‎ , p. 1.
  5. (en) M. Greshoff, Distribution of Prussic Acid in the Vegetable Kingdom, York, England, , 138 p.
  6. J. J. Willaman, « The estimation of hydrocyanic acid and the probable form in which it occurs in Sorghum vulgare », J Biol Chem, vol. 29, no 1,‎ , p. 25-36.
  7. C. C. Chia, « Buah Keluak »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 15 octobre 2009).
  8. W. H. Wong, « Buah Keluak »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), National Parks, (consulté le 15 octobre 2009).
  9. (id) Nyonya Rumah, « Nasi Rawon Komplet », kompas.com, (consulté le 24 juillet 2013).
  10. « Tarry, Tarry Night », (consulté le 15 octobre 2009).
  11. Ng L, « Ayam/Pork Buah Keluak », (consulté le 15 octobre 2009).
  12. C. C. Chia, « Ayam/Babi Buah Keluak »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 15 octobre 2009).
  13. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Kluwak Pangium edule Reinw Familia: Flacourtiaceae Indonesia: Keluwek, keluwak, kluwak, kluwek, picung (Sunda), kepayang. Malaysia: Kepayang, Payang », DipoKusumo Farm Nursery (consulté le 15 octobre 2009).
  14. « Kloewak [Pangium edule] », Objectief (consulté le 15 octobre 2009).