Pandinus imperator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandinus imperator
Description de l'image Pandinus imperator-1906.jpg.
Classification selon The Scorpion Files
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Sous-embr. Chelicerata
Classe Arachnida
Ordre Scorpiones
Sous-ordre Neoscorpii
Infra-ordre Orthosterni
Famille Scorpionidae
Genre Pandinus

Espèce

Pandinus imperator
(C. L. Koch, 1841)

Synonymes

  • Buthus imperator C. L. Koch, 1841
  • Heterometrus roeseli Simon, 1872
  • Pandinus africanus Thorell, 1876
  • Scorpio simoni Becker, 1880
  • Pandinus camerounensis Lourenço, 2014

Pandinus imperator est une espèce de scorpions de la famille des Scorpionidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en Sierra Leone, au Liberia, en Guinée, dans le Sud du Mali, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigeria et dans le Nord du Cameroun[1].

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce habite les régions forestières, elle est terricole.

Description[modifier | modifier le code]

Pandinus imperator
Pandinus imperatorPandinus imperator

Pandinus imperator mesure de 120 à 220 mm[2].

Il est de couleur noire avec des reflets verdâtres.

Ses pinces sont larges mais surtout puissantes, elles sont de teinte brunâtre et granuleuses.

Les peignes du mâle sont nettement plus longs et leurs dents également. Cependant le nombre de dents des peignes ne peut être un critère rigoureux de sexage.

Venin[modifier | modifier le code]

La piqûre de Pandinus imperator peut s’avérer très douloureuse mais aucun décès n'a été signalé.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Le nombre de pullus varie de 10 à 40. Sitôt mis au monde, les petits pullus montent sur le dos de leur mère. Ils n’en redescendront qu’après avoir effectué leur première mue. Pendant tout ce temps, leur mère les aura nourris par simple échange cuticulaire.

Systématique et taxinomie[modifier | modifier le code]

Cette espèce a été décrite sous le protonyme Buthus imperator par C. L. Koch en 1841. Elle est placée dans le genre Pandinus par Thorell en 1876[3].

En captivité[modifier | modifier le code]

On rencontre cette espèce en terrariophilie[4]. Elle est généralement appréciée pour son maintien facile et son caractère assez calme.

C'est une espèce protégée par la Convention de Washington et la décision no 338/97 du conseil de l'Europe. Tout achat ou don doit être assorti d’une facture ou d’un certificat de cession, l'importation nécessite un numéro CITES.

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • C. L. Koch, 1841 : Die Arachniden. Nürnberg, vol. 9, p. 1-41 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rossi, 2014 : « Notes on the distribution of Pandinus (Pandinus) Thorell, 1876 and Pandinus (Pandinurus) Fet, 1997 with the descriptions of two new species from Central African Republic. » Onychium, vol. 10, p. 10-31 (texte intégral).
  2. Kovařík, 2011 : « A review of the subgenus Pandinus Thorell, 1876 with descriptions of two new species from Uganda and Ethiopia (Scorpiones: Scorpionidae). » Euscorpius, no 129, p. 1-18 (texte intégral).
  3. Thorell, 1876 : « On the classification of Scorpions. » Annals and Magazine of Natural History, sér. 4, vol. 4, p. 1-15 (texte intégral).
  4. (fr) Philippe Gérard, Le terrarium : manuel d'élevage et de maintenance des animaux insolites, Campsegret, Animalia éditions, , 176 p. (ISBN 2-915740-07-0), p. 169