Paluche (caméra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Une paluche est une caméra vidéo miniature développée par la société Aaton, le terme paluche[1] est une marque déposée par Aaton pour cette caméra miniature monotube délivrant un signal en noir et blanc.

Depuis l'invention d'Aaton, de nombreuses sociétés ont développé ce type de caméras miniatures, aujourd'hui le plus souvent basées sur un monocapteur CCD couleur, et le terme paluche est d'aujourd'hui largement utilisé pour désigner ce type de caméra.

Le principal avantage de ces caméras réside dans leur faible taille et poids, ce qui permet de les placer dans des endroits où une caméra de taille normale ne pourrait pas aller (sur le casque d'un skieur par exemple). Cependant, ces caméras ont le plus souvent une faible résolution, ce qui les cantonne à des applications non-broadcast. Elles sont parfois utilisées en vidéo broadcast quand il est materiellement impossible de placer une caméra broadcast en lieu et place de la paluche et que le plan à obtenir est très important pour le programme (dans un cockpit de Formule 1 par exemple).

Une des utilisations les plus étonnantes de la paluche est certainement celle de Jean-Daniel Verhaeghe pour son téléfilm La Métamorphose d'après Franz Kafka (1983) où les scènes avec le cafard étaient filmés en caméra subjective à la paluche, laquelle grimpait sur les murs, montait au plafond, se glissait sous un lit… La colorisation des images noir et blanc en sépia augmenta le degré d'étrangeté de ces scènes.

Ces caméras sont la plupart du temps couplées à des enregistreurs à bande magnétique, à disque dur ou à mémoire flash.

Références[modifier | modifier le code]

  1. De l'argot « paluche » : la main.