Palmarès du Tour de France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le palmarès du Tour de France se compose de l'ensemble des résultats des 108 éditions de cette course par étapes organisée pour la première fois en 1903. La première édition du Tour est remportée par Maurice Garin. Par la suite, quatre coureurs parviennent à remporter cinq fois l'épreuve : Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain, tandis que Christopher Froome est le seul à compter quatre victoires. Lance Armstrong fut vainqueur de sept Tours avant de se les voir retirés pour dopage.

Le Tour compte aussi plusieurs classements annexes. Le classement par points a été remporté sept fois par Peter Sagan, tandis que le record de victoires au classement du meilleur grimpeur est détenu par Richard Virenque, sept fois lauréat, et que deux coureurs, Jan Ullrich et Andy Schleck, ont terminé trois fois premier du classement du meilleur jeune.

Le record de victoires d'étapes est détenu par Eddy Merckx et Mark Cavendish avec 34 succès, suivi de Bernard Hinault (28).

Palmarès complet[modifier | modifier le code]

Année
Édition
Leader du classement général Vainqueur Deuxième Troisième Équipe[1] du vainqueur Vélo Dérailleur [2] Nombre
d'étapes
Distance
(en km)
Vitesse moyenne
du vainqueur[3]
Leader du classement de la montagne Grand Prix de la montagne Leader du classement par points Par points Leader du classement du meilleur jeune Meilleur jeune Leader du classement de la combativité Prix de la combativité
1903 (1re) Maurice Garin Lucien Pothier Fernand Augereau La Française dérailleur interdit 6 2 428 25,679 km/h
1904 (2e) Henri Cornet[4] Jean-Baptiste Dortignacq[4] Aloïs Catteau[4] Cycles J.C.-Michelin dérailleur interdit 6 2 428 25,265 km/h
1905 (3e) Louis Trousselier Hippolyte Aucouturier Jean-Baptiste Dortignacq Peugeot-Wolber Peugeot dérailleur interdit 11 2 994 27,107 km/h
1906 (4e) René Pottier Georges Passerieu Louis Trousselier Peugeot Peugeot dérailleur interdit 13 4 637 24,463 km/h
1907 (5e) Lucien Petit-Breton Gustave Garrigou Émile Georget Peugeot-Wolber Peugeot dérailleur interdit 14 4 488 28,470 km/h
1908 (6e) Lucien Petit-Breton François Faber Georges Passerieu Peugeot-Wolber Peugeot dérailleur interdit 14 4 488 28,740 km/h
1909 (7e) François Faber Gustave Garrigou Jean Alavoine Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 14 4 497 28,658 km/h
1910 (8e) Octave Lapize François Faber Gustave Garrigou Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 15 4 734 29,099 km/h
1911 (9e) Gustave Garrigou Paul Duboc Émile Georget Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 15 5 343 27,322 km/h
1912 (10e) Odile Defraye Eugène Christophe Gustave Garrigou Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 15 5 289 27,763 km/h
1913 (11e) Philippe Thys Gustave Garrigou Marcel Buysse Peugeot-Wolber Peugeot dérailleur interdit 15 5 287 26,715 km/h
1914 (12e) Philippe Thys Henri Pélissier Jean Alavoine Peugeot-Wolber Peugeot dérailleur interdit 15 5 380 26,835 km/h
1919 (13e) Firmin Lambot Jean Alavoine Eugène Christophe La Sportive dérailleur interdit 15 5 560 24,056 km/h
1920 (14e) Philippe Thys Hector Heusghem Firmin Lambot La Sportive dérailleur interdit 15 5 503 24,072 km/h
1921 (15e) Léon Scieur Hector Heusghem Honoré Barthélémy La Sportive dérailleur interdit 15 5 485 24,724 km/h
1922 (16e) Firmin Lambot Jean Alavoine Félix Sellier Peugeot-Wolber Peugeot dérailleur interdit 15 5 375 24,196 km/h
1923 (17e) Henri Pélissier Ottavio Bottecchia Romain Bellenger Automoto-Hutchinson Automoto dérailleur interdit 15 5 386 24,233 km/h
1924 (18e) Ottavio Bottecchia Nicolas Frantz Lucien Buysse Automoto-Hutchinson Automoto dérailleur interdit 15 5 425 24,250 km/h
1925 (19e) Ottavio Bottecchia Lucien Buysse Bartolomeo Aimo Automoto-Hutchinson Automoto dérailleur interdit 15 5 440 24,820 km/h
1926 (20e) Lucien Buysse Nicolas Frantz Bartolomeo Aimo Automoto-Hutchinson Automoto dérailleur interdit 17 5 745 24,273 km/h
1927 (21e) Nicolas Frantz Maurice De Waele Julien Vervaecke Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 24 5 398 27,224 km/h
1928 (22e) Nicolas Frantz André Leducq Maurice De Waele Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 22 5 376 28,400 km/h
1929 (23e) Maurice De Waele Giuseppe Pancera Jef Demuysere Alcyon-Dunlop Alcyon dérailleur interdit 22 5 286 28,319 km/h
1930 (24e) André Leducq Learco Guerra Antonin Magne France dérailleur interdit 21 4 822 28,000 km/h
1931 (25e) Antonin Magne Jef Demuysere Antonio Pesenti France dérailleur interdit 24 5 091 28,735 km/h
1932 (26e) André Leducq Kurt Stöpel Francesco Camusso France dérailleur interdit 21 4 479 29,047 km/h
1933 (27e) Georges Speicher Learco Guerra Giuseppe Martano France dérailleur interdit 23 4 395 29,818 km/h Vicente Trueba
1934 (28e) Antonin Magne Giuseppe Martano Roger Lapébie France dérailleur interdit 23 4 470 30,360 km/h René Vietto
1935 (29e) Romain Maes Ambrogio Morelli Félicien Vervaecke Belgique Alcyon dérailleur interdit 21 4 338 30,650 km/h Félicien Vervaecke
1936 (30e) Sylvère Maes Antonin Magne Félicien Vervaecke Belgique Alcyon dérailleur interdit 21 4 442 31,108 km/h Julián Berrendero
1937 (31e) Roger Lapébie Mario Vicini Léo Amberg France Super Champion 20 4 415 31,768 km/h Félicien Vervaecke
1938 (32e) Gino Bartali Félicien Vervaecke Victor Cosson Italie Vittoria Margherita 21 4 694 31,565 km/h Gino Bartali
1939 (33e) Sylvère Maes René Vietto Lucien Vlaemynck Belgique Alcyon Super Champion 18 4 224 31,986 km/h Sylvère Maes
1947 (34e) Jean Robic Édouard Fachleitner Pierre Brambilla Ouest Simplex (en) 21 4 642 31,412 km/h Pierre Brambilla
1948 (35e) Gino Bartali Albéric Schotte Guy Lapébie Italie Campagnolo 21 4 922 33,442 km/h Gino Bartali
1949 (36e) Fausto Coppi Gino Bartali Jacques Marinelli Italie Simplex (en) 21 4 808 32,121 km/h Fausto Coppi
1950 (37e) Ferdi Kübler Stan Ockers Louison Bobet Suisse Simplex (en) 22 4 773 32,778 km/h Louison Bobet
1951 (38e) Hugo Koblet Raphaël Géminiani Lucien Lazaridès Suisse Campagnolo 24 4 690 32,949 km/h Raphaël Géminiani
1952 (39e) Fausto Coppi Stan Ockers Bernardo Ruiz Italie Campagnolo 23 4 898 32,233 km/h Fausto Coppi
1953 (40e) Louison Bobet Jean Malléjac Giancarlo Astrua France Huret 22 4 476 34,593 km/h Jesús Loroño Fritz Schaer
1954 (41e) Louison Bobet Ferdi Kübler Fritz Schaer France Huret 23 4 656 33,229 km/h Federico Bahamontes Ferdi Kübler
1955 (42e) Louison Bobet Jean Brankart Charly Gaul France Huret 22 4 495 34,446 km/h Charly Gaul Stan Ockers
1956 (43e) Roger Walkowiak Gilbert Bauvin Jan Adriaensens Nord-Est Campagnolo 22 4 498 36,268 km/h Charly Gaul Stan Ockers André Darrigade
1957 (44e) Jacques Anquetil Marcel Janssens Adolf Christian France Simplex (en) 23 4 669 34,520 km/h Gastone Nencini Jean Forestier Nicolas Barone
1958 (45e) Charly Gaul Vito Favero Raphaël Géminiani Pays-Bas-Luxembourg Campagnolo 24 4 319 36,919 km/h Federico Bahamontes Jean Graczyk Federico Bahamontes
1959 (46e) Federico Bahamontes Henry Anglade Jacques Anquetil Espagne Campagnolo 22 4 358 35,474 km/h Federico Bahamontes André Darrigade Gérard Saint
1960 (47e) Gastone Nencini Graziano Battistini Jan Adriaensens Italie Campagnolo 21 4 173 37,210 km/h Imerio Massignan Jean Graczyk Jean Graczyk
1961 (48e) Jacques Anquetil Guido Carlesi Charly Gaul France Simplex (en) 21 4 397 36,033 km/h Imerio Massignan André Darrigade Équipe Ouest-Sud-Ouest
1962 (49e) Jacques Anquetil Joseph Planckaert Raymond Poulidor Saint-Raphaël-Helyett-Hutchinson Simplex (en) 22 4 274 37,317 km/h Federico Bahamontes Rudi Altig Eddy Pauwels
1963 (50e) Jacques Anquetil Federico Bahamontes José Pérez Francés Saint-Raphaël-Gitane-R. Geminiani Gitane Campagnolo 21 4 138 37,092 km/h Federico Bahamontes Rik Van Looy Rik Van Looy
1964 (51e) Jacques Anquetil Raymond Poulidor Federico Bahamontes Saint-Raphaël-Gitane-Dunlop Gitane Campagnolo 22 4 504 35,419 km/h Federico Bahamontes Jan Janssen Henri Anglade
1965 (52e) Felice Gimondi Raymond Poulidor Gianni Motta Salvarani Campagnolo 22 4 188 35,886 km/h Julio Jiménez Jan Janssen Felice Gimondi
1966 (53e) Lucien Aimar Jan Janssen Raymond Poulidor Ford France-Hutchinson Gitane Campagnolo 22 4 329 36,760 km/h Julio Jiménez Willy Planckaert Rudi Altig
1967 (54e) Roger Pingeon Julio Jiménez Franco Balmamion France Peugeot Simplex (en) 22 4 779 34,756 km/h Julio Jiménez Jan Janssen Désiré Letort
1968 (55e) Jan Janssen Herman Van Springel Ferdinand Bracke Pays-Bas Campagnolo 22 4 492 33,556 km/h Aurelio González Franco Bitossi Roger Pingeon
1969 (56e) Eddy Merckx Roger Pingeon Raymond Poulidor Faema Campagnolo 22 4 117 35,409 km/h Eddy Merckx Eddy Merckx Eddy Merckx
1970 (57e) Eddy Merckx Joop Zoetemelk Gösta Pettersson Faemino-Faema Campagnolo 22 4 254 35,589 km/h Eddy Merckx Walter Godefroot Eddy Merckx
1971 (58e) Eddy Merckx Joop Zoetemelk Lucien Van Impe Molteni Campagnolo 20 3 608 38,084 km/h Lucien Van Impe Eddy Merckx Luis Ocaña
1972 (59e) Eddy Merckx Felice Gimondi Raymond Poulidor Molteni Campagnolo 20 3 846 35,514 km/h Lucien Van Impe Eddy Merckx Cyrille Guimard
1973 (60e) Luis Ocaña Bernard Thévenet José Manuel Fuente Bic Motobecane Campagnolo 20 4 090 33,407 km/h Pedro Torres Herman Van Springel Luis Ocaña
1974 (61e) Eddy Merckx Raymond Poulidor Vicente López Carril Molteni Campagnolo 22 4 098 35,241 km/h Domingo Perurena Patrick Sercu Eddy Merckx
1975 (62e) Bernard Thévenet Eddy Merckx Lucien Van Impe Peugeot-BP-Michelin Peugeot Simplex (en) 22 4 000 34,906 km/h Lucien Van Impe Rik Van Linden Francesco Moser Eddy Merckx
1976 (63e) Lucien Van Impe Joop Zoetemelk Raymond Poulidor Gitane-Campagnolo Gitane Campagnolo 22 4 017 34,518 km/h Giancarlo Bellini Freddy Maertens Enrique Martínez Heredia Raymond Delisle
1977 (64e) Bernard Thévenet Hennie Kuiper Lucien Van Impe Peugeot-Esso-Michelin Peugeot Simplex (en) 22 4 096 35,419 km/h Lucien Van Impe Jacques Esclassan Dietrich Thurau Gerrie Knetemann
1978 (65e) Bernard Hinault Joop Zoetemelk Joaquim Agostinho Renault-Gitane-Campagnolo Gitane Campagnolo 22 3 908 36,084 km/h Mariano Martinez Freddy Maertens Henk Lubberding Paul Wellens
1979 (66e) Bernard Hinault Joop Zoetemelk Joaquim Agostinho Renault-Gitane Gitane Campagnolo 24 3 765 36,513 km/h Giovanni Battaglin Bernard Hinault Jean-René Bernaudeau Hennie Kuiper
1980 (67e) Joop Zoetemelk Hennie Kuiper Raymond Martin TI-Raleigh-Creda Raleigh Campagnolo 22 3 842 35,144 km/h Raymond Martin Rudy Pevenage Johan van der Velde Christian Levavasseur
1981 (68e) Bernard Hinault Lucien Van Impe Robert Alban Renault-Elf-Gitane Gitane Campagnolo 24 3 753 38,960 km/h Lucien Van Impe Freddy Maertens Peter Winnen Bernard Hinault
1982 (69e) Bernard Hinault Joop Zoetemelk Johan van der Velde Renault-Elf-Gitane Gitane Campagnolo 21 3 507 38,059 km/h Bernard Vallet Sean Kelly Phil Anderson Régis Clère
1983 (70e) Laurent Fignon Ángel Arroyo Peter Winnen Renault-Elf Gitane Simplex (en) 22 3 809 36,230 km/h Lucien Van Impe Sean Kelly Laurent Fignon Serge Demierre
1984 (71e) Laurent Fignon Bernard Hinault Greg LeMond Renault-Elf Gitane Campagnolo 23 4 021 35,882 km/h Robert Millar Frank Hoste Greg LeMond Bernard Hinault
1985 (72e) Bernard Hinault Greg LeMond Stephen Roche La Vie claire-Radar Look Campagnolo 22 4 109 36,232 km/h Luis Herrera Sean Kelly Fabio Parra Maarten Ducrot
1986 (73e) Greg LeMond Bernard Hinault Urs Zimmermann La Vie claire-Radar Look Campagnolo 23 4 094 37,020 km/h Bernard Hinault Eric Vanderaerden Andrew Hampsten Bernard Hinault
1987 (74e) Stephen Roche Pedro Delgado Jean-François Bernard Carrera Jeans-Vagabond Battaglin Campagnolo 25 4 231 36,645 km/h Luis Herrera Jean-Paul van Poppel Raúl Alcalá Régis Clère
1988 (75e) Pedro Delgado Steven Rooks Fabio Parra Reynolds Pinarello Campagnolo 22 3 286 38,909 km/h Steven Rooks Eddy Planckaert Erik Breukink Jérôme Simon
1989 (76e) Greg LeMond Laurent Fignon Pedro Delgado ADR-Agrigel-Bottecchia Bottecchia Mavic 21 3 285 37,487 km/h Gert-Jan Theunisse Sean Kelly Fabrice Philipot Laurent Fignon
1990 (77e) Greg LeMond Claudio Chiappucci Erik Breukink Z-Tommaso LeMond Campagnolo 21 3 504 38,621 km/h Thierry Claveyrolat Olaf Ludwig Gilles Delion Eduardo Chozas
1991 (78e) Miguel Indurain Gianni Bugno Claudio Chiappucci Banesto Razesa/T.V.T. Campagnolo 22 3 914 38,747 km/h Claudio Chiappucci Djamolidine Abdoujaparov Álvaro Mejía Claudio Chiappucci
1992 (79e) Miguel Indurain Claudio Chiappucci Gianni Bugno Banesto Pinarello Campagnolo 21 3 983 39,504 km/h Claudio Chiappucci Laurent Jalabert Eddy Bouwmans Claudio Chiappucci
1993 (80e) Miguel Indurain Tony Rominger Zenon Jaskuła Banesto Pinarello Campagnolo 20 3 714 38,709 km/h Tony Rominger Djamolidine Abdoujaparov Antonio Martín Velasco Massimo Ghirotto
1994 (81e) Miguel Indurain Piotr Ugrumov Marco Pantani Banesto Pinarello Campagnolo 21 3 978 38,383 km/h Richard Virenque Djamolidine Abdoujaparov Marco Pantani Eros Poli
1995 (82e) Miguel Indurain Alex Zülle Bjarne Riis Banesto Pinarello Campagnolo 20 3 635 39,193 km/h Richard Virenque Laurent Jalabert Marco Pantani Hernán Buenahora
1996 (83e) Bjarne Riis[5] Jan Ullrich Richard Virenque Deutsche Telekom Pinarello Campagnolo 21 3 765 39,227 km/h Richard Virenque Erik Zabel Jan Ullrich Richard Virenque
1997 (84e) Jan Ullrich Richard Virenque Marco Pantani Deutsche Telekom Pinarello Campagnolo 21 3 950 39,237 km/h Richard Virenque Erik Zabel Jan Ullrich Richard Virenque
1998 (85e) Marco Pantani Jan Ullrich Bobby Julich Mercatone Uno-Bianchi Bianchi Campagnolo 21 3 875 39,983 km/h Christophe Rinero Erik Zabel Jan Ullrich Jacky Durand
1999 (86e) non attribué[6],[7] Alex Zülle Fernando Escartín 20 3 870 Richard Virenque Erik Zabel Benoît Salmon Jacky Durand
2000 (87e) non attribué[6],[7] Jan Ullrich Joseba Beloki 21 3 662 Santiago Botero Erik Zabel Francisco Mancebo Erik Dekker
2001 (88e) non attribué[6],[7] Jan Ullrich Joseba Beloki 20 3 458 Laurent Jalabert Erik Zabel Óscar Sevilla Laurent Jalabert
2002 (89e) non attribué[6],[7] Joseba Beloki Raimondas Rumšas 20 3 278 Laurent Jalabert Robbie McEwen Ivan Basso Laurent Jalabert
2003 (90e) non attribué[6],[7] Jan Ullrich Alexandre Vinokourov 20 3 427 Richard Virenque Baden Cooke Denis Menchov Alexandre Vinokourov
2004 (91e) non attribué[6],[7] Andreas Klöden Ivan Basso 20 3 391 Richard Virenque Robbie McEwen Vladimir Karpets Richard Virenque
2005 (92e) non attribué[6],[7] Ivan Basso non attribué[8] 21 3 593 Michael Rasmussen Thor Hushovd Yaroslav Popovych Óscar Pereiro
2006 (93e) Óscar Pereiro[9] Andreas Klöden Carlos Sastre Caisse d’Épargne-Illes Balears Pinarello Campagnolo 21 3 657,1 40,784 km/h Michael Rasmussen Robbie McEwen Damiano Cunego David de la Fuente
2007 (94e) Alberto Contador Cadel Evans non attribué[10] Discovery Channel Trek Shimano 21 3 569,5 39,228 km/h Mauricio Soler Tom Boonen Alberto Contador Amets Txurruka
2008 (95e) Carlos Sastre Cadel Evans Denis Menchov[11],[12] CSC-Saxo Bank Cervélo Shimano 21 3 558,5 40,492 km/h Carlos Sastre[13] Óscar Freire Andy Schleck Sylvain Chavanel
2009 (96e) Alberto Contador Andy Schleck Bradley Wiggins[14] Astana Trek SRAM 21 3 459,5 40,315 km/h Egoi Martínez[15] Thor Hushovd Andy Schleck non attribué[16]
2010 (97e) Andy Schleck[17] Samuel Sánchez[18] Jurgen Van den Broeck[18] Saxo Bank Specialized SRAM 21 3 642 39,594 km/h Anthony Charteau Alessandro Petacchi Andy Schleck Sylvain Chavanel
2011 (98e) Cadel Evans Andy Schleck Fränk Schleck BMC Racing BMC Shimano 21 3 430 39,788 km/h Samuel Sánchez Mark Cavendish Pierre Rolland Jérémy Roy
2012 (99e) Bradley Wiggins Christopher Froome Vincenzo Nibali Sky Pinarello Shimano 21 3 497 39,724 km/h Thomas Voeckler Peter Sagan Tejay van Garderen Chris Anker Sørensen
2013 (100e) Christopher Froome Nairo Quintana Joaquim Rodríguez Sky Pinarello Shimano 21 3 404 40,542 km/h Nairo Quintana Peter Sagan Nairo Quintana Christophe Riblon
2014 (101e) Vincenzo Nibali Jean-Christophe Péraud Thibaut Pinot Astana Specialized Campagnolo 21 3 660,5 40,452 km/h Rafał Majka Peter Sagan Thibaut Pinot Alessandro De Marchi
2015 (102e) Christopher Froome Nairo Quintana Alejandro Valverde Sky Pinarello Shimano 21 3 360 39,567 km/h Christopher Froome Peter Sagan Nairo Quintana Romain Bardet
2016 (103e) Christopher Froome Romain Bardet Nairo Quintana Sky Pinarello Shimano 21 3 529 39,616 km/h Rafał Majka Peter Sagan Adam Yates Peter Sagan
2017 (104e) Christopher Froome Rigoberto Urán Romain Bardet Sky Pinarello Shimano 21 3 540 40,996 km/h Warren Barguil Michael Matthews Simon Yates Warren Barguil
2018 (105e) Geraint Thomas Tom Dumoulin Christopher Froome Sky Pinarello Shimano 21 3 351 40,234 km/h Julian Alaphilippe Peter Sagan Pierre Latour Daniel Martin
2019 (106e) Egan Bernal Geraint Thomas Steven Kruijswijk Ineos Pinarello Shimano 21 3 365,8 40,576 km/h Romain Bardet Peter Sagan Egan Bernal Julian Alaphilippe
2020 (107e) Tadej Pogačar Primož Roglič Richie Porte UAE Team Emirates Colnago Campagnolo 21 3 484,2 39,894 km/h Tadej Pogačar Sam Bennett Tadej Pogačar Marc Hirschi
2021 (108e) Tadej Pogačar Jonas Vingegaard Richard Carapaz UAE Team Emirates Colnago Campagnolo 21 3 414,4 41,165 km/h Tadej Pogačar Mark Cavendish Tadej Pogačar Franck Bonnamour

Statistiques et records[modifier | modifier le code]

Eddy Merckx, vainqueur à cinq reprises du Tour de France, est considéré par beaucoup comme le plus grand cycliste de l'histoire.

Depuis sa création en 1903, sur les 108 premières éditions, 63 coureurs différents ont remporté le Tour de France. Quatre coureurs l'ont remporté 5 fois : Jacques Anquetil, Eddy Merckx, Bernard Hinault et Miguel Indurain[19] ; ce dernier est le seul à les avoir remportés consécutivement[20],[21]. Un l'a remporté quatre fois, Christopher Froome. Trois l'ont remporté 3 fois, treize l'ont remporté 2 fois, et quarante-trois l'ont emporté 1 fois.

Lance Armstrong a été détenteur du record avec sept victoires obtenues de 1999 à 2005. Ses résultats du à la fin de sa carrière lui ont été retirés en 2012 pour plusieurs infractions à la réglementation antidopage et, mesure exceptionnelle, ses sept titres n’ont pas été réattribués : il y a donc sept Tours de France sans vainqueur.

C'est la France qui détient le plus grand nombre de victoires, avec 36 victoires de coureurs français, suivi par la Belgique avec 18 victoires, l'Espagne avec 12 et l'Italie avec 10.

Raymond Poulidor possède le record du nombre de podiums : 8 (1962 : 3e, 1964 : 2e, 1965 : 2e, 1966 : 3e, 1969 : 3e, 1972 : 3e, 1974 : 2e, 1976 : 3e). Joop Zoetemelk possède quant à lui celui du nombre de deuxièmes places : 6 (1970, 1971, 1976, 1978, 1979, 1982). Celui de troisièmes places est également détenu par Poulidor : 5 (1962, 1966, 1969, 1972, 1976).

Les records des classements annexes sont :

Eddy Merckx est le seul coureur à avoir remporté lors du même Tour de France, le maillot jaune, le vert et le Grand Prix de la montagne (son équipe avait même gagné le classement par équipes). C’était en 1969. Si le classement de meilleur jeune (dans ses règlements d’après 1983 ou 1987) avait existé cette année-là, il l'aurait également remporté.

Merckx possède par ailleurs le record de remises du maillot jaune : 111 (demi-étapes incluses).

Vainqueur le plus jeune dans un Tour

Vainqueur le plus âgé dans un Tour

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ou équimentier (les premiers Tours n’ayant pas eu officiellement d’équipes).
  2. (en-US) M. Özgür Nevres, « Tour de France Winner Groupsets, Year by Year », sur Cycling Passion, (consulté le )
  3. Source : Coll., Tour de France, 100 ans, Paris, L'Équipe, 2003, 3 tomes.
  4. a b et c Classement prononcé le 2 décembre 1904 (plus de quatre mois après l’arrivée) par l’UVF à la suite d’enquêtes entraînant le déclassement pour triche des quatre premiers du classement (Maurice Garin, Lucien Pothier, César Garin et Hippolyte Aucouturier qui étaient respectivement 1er, 2e, 3e et 4e), l’organisation du Tour de France d’alors exprime son désaccord sur certaines sanctions et notamment les déclassements de Maurice Garin, César Garin et Hippolyte Aucouturier. Henri Cornet était initialement 5e, Jean-Baptiste Dortignacq 6e et Aloïs Catteau 8e.
  5. Bjarne Riis est retiré du palmarès sur le site letour.fr le 7 juin 2007, après qu'il a avoué avoir pris de l'EPO. Mais les faits étant prescrits, en juillet 2008, son nom est remis par les organisateurs du Tour de France sur la liste des vainqueurs, avec sous son nom mention de ses aveux de dopage, cf. cet article de Sport24.com.
  6. a b c d e f et g Titre de Lance Armstrong révoqué par l'UCI le 22 octobre 2012 pour dopage. Le 26 octobre 2012, à titre exceptionnel, l’UCI annonce que toutes ces annulations n’entraînent pas de modifications dans les classements pour les résultats obtenus entre 1998 et 2005, ainsi cette victoire n’est pas réattribuée et la première place de ce Tour de France reste vacante.
  7. a b c d e f et g « Sept éditions sans vainqueur », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  8. Le , le TAS prononce à l'encontre de l'Allemand Jan Ullrich, initialement troisième, une suspension rétroactive de 2 ans à compter du , jour de son audience devant le TAS, et son déclassement de toutes les épreuves auxquelles il a participé entre et la fin de sa carrière en (voir la décision). Il perd ainsi sa place sur le podium du Tour de France 2005, le règlement de l’UCI en vigueur du 1er janvier 2005 au 31 août 2013 réattribue normalement cette troisième place à l’Espagnol Francisco Mancebo, néanmoins la documentation en ligne du Tour de France sur letour.fr a laissé Ullrich troisième et Mancebo quatrième.
  9. Victoire attribuée a posteriori, après la disqualification de l’Américain Floyd Landis contrôlé positif à la testostérone lors du Tour.
  10. Le , l’USADA retire à l’Américain Levi Leipheimer tous ses résultats obtenus entre 1999 et 2007 à la suite de ses aveux de dopage. Il perd donc sa troisième place sur le Tour 2007. Le règlement de l’UCI en vigueur du 1er janvier 2005 au 31 août 2013 réattribue normalement cette troisième place à l’Espagnol Carlos Sastre, néanmoins la documentation en ligne du Tour de France sur letour.fr a laissé Sastre quatrième.
  11. L'Autrichien Bernhard Kohl, initialement troisième, est déclassé à la suite d'un contrôle positif à l'EPO CERA.
  12. (en) Union cycliste internationale, « 05 Jul-27 Jul 2008 - General classification: Brest - Paris », (consulté le ).
  13. L’Autrichien Bernhard Kohl est déclassé de ce prix pour dopage. Selon le règlement antidopage alors en vigueur, l'UCI réattribue le prix à Sastre même si le Tour de France le laisse sans vainqueur dans sa documentation.
  14. Par décision de l’UCI du 22 octobre 2012, Lance Armstrong, initialement troisième, voit son résultat annulé.
  15. Franco Pellizotti est déclassé de ce prix pour violation des règles antidopages. Selon le règlement antidopage alors en vigueur, l'UCI réattribue le prix à Martínez même si le Tour de France le laisse sans vainqueur dans sa documentation.
  16. L'Italien Franco Pellizotti, initialement récompensé comme super-combatif du Tour de France 2009, est déclassé à la suite de données anormales constatées sur son passeport biologique.
  17. L’Espagnol Alberto Contador, initialement vainqueur, est déclassé pour dopage (Romain Bonte, « Contador suspendu deux ans », sur France Télévisions Sport, (consulté le )).
  18. a et b Le Russe Denis Menchov, initialement troisième puis deuxième après le déclassement d’Alberto Contador (vainqueur initial), est déclassé en raison d'anomalies repérées sur son passeport sanguin.
  19. Jacques-Alexandre Essosso, « Tour de France 2017 : que devient l'ancien coureur Miguel Indurain ? », sur fr.news.yahoo.com, (consulté le ).
  20. Pau Riera, « Miguel Indurain, la légende controversée du cyclisme espagnol », sur sports.vice.com, (consulté le ).
  21. Merckx n’a pas participé au Tour de France 1973 et a donc remporté le Tour de France lors de ses 5 premières participations (1969 à 1972 et 1974) interrompues par la victoire de Luis Ocaña en 1973.
  22. a et b « 10 anecdotes sur le Tour de France », linternaute.com, juillet 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]