Palma Guillén y Sánchez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Palma Guillén y Sánchez
Illustration.
Fonctions
Ambassadrice du Mexique en Suède

(1 an, 1 mois et 19 jours)
Prédécesseur Gonzalo N. Santos
Successeur Carlos Esteban Peón del Valle y Varona
Ambassadrice du Mexique en Colombie

(1 an, 4 mois et 6 jours)
Prédécesseur Óscar E. Duplán Maldonado (en)
Successeur José Domingo Ramírez Garrido (en)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Mexico (Mexique)
Date de décès
Lieu de décès Mexico (Mexique)
Nationalité Mexicaine

Palma Guillén y Sánchez , née en mars 1898 à Mexico (Mexique) et morte le 28 avril 1975 au même endroit, est une diplomate mexicaine. Elle est ambassadrice en Colombie entre 1935 et 1936 puis en Suède entre 1936 et 1937. Il s'agit de la première femme ambassadrice du pays[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Palma Guillén y Sánchez étudie à l'École normale de Maestros et obtient un doctorat en lettres. Le 1er février 1935, elle est nommée par le président Lázaro Cárdenas ambassadrice extraordinaire. Elle est ambassadrice en Colombie entre 1935 et 1936 puis en Suède entre 1936 et 1937.

Elle enseigne à l'université nationale autonome du Mexique entre 1939 et 1941[2],[3].

Entre 1938 et 1942, elle travaille pour le secrétariat des Affaires étrangères à la Société des Nations. En 1952, elle est attachée culturelle à Rome. Au sein du secrétariat de l'Éducation publique du Mexique, elle dirige le département de l'enseignement secondaire supérieur. Elle participe à l'inspection des écoles primaires et est envoyée à des conférences internationales sur l'éducation[4].

Elle devient amie avec la femme de lettres Gabriela Mistral, après avoir travaillé avec elle pour José Vasconcelos entre 1922 et 1924. Elles voyagent ensemble en Europe dans l'entre-deux-guerres[5].

Elle se marie avec Luis Nicolau d'Olwer en 1946[6].

Elle meurt écrasée par un bus à Mexico[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Supplément au magazine Citoyennes à part entière, n°28, février 1984, consacré à Marguerite Thibert, p. 10.
  2. Ana Maas de Serrano: Adalberto García de Mendoza, Anales del Conservatorio nacional de música, D. F., Ediciones "Amigos del Conservatorio,", 1941
  3. También cabe mencionar que entre los 24 profesores distinguidos había dos mujeres – Palma Guillén y Sánchez, y Ana Maas de Serrano nach :Roderic Ai Camp, Líderes políticos de México, su educación y reclutamiento, Fondo de Cultura Económica, 1983, 342 S., S.224
  4. wayback=20090924001737 LA DOCTORA PALMA GUILLÉN SÁNCHEZ FUE LA PRIMERA MUJER MEXICANA EN ALCANZAR EL MÁS ALTO RANGO EN EL SERVICIO EXTERIOR ?
  5. Gabriela Mistral, Victoria Ocampo, Elizabeth Horan, Doris Meyer, This America of ours: the letters of Gabriela Mistral and Victoria Ocampo S. 32 FN.8
  6. « http://www.ciecas.ipn.mx/03wspub/01pubrevi/20_msXXI/Mujer_historia_Dia_Internacional_Mujer_CIECAS-IPN-Mexico.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)